Sélectionner une famille dans le menu déroulant

E-mail: kristian06@orange.fr

CLEMENCEAU

Moutiers-sur-le-Lay, Les Pineaux, Les Sables d’Olonne, St-Laurent-de-la-Salle, Chantonnay, St-Juire-la-Plaine,

Fontenay-le-Comte, St-Hilaire-le-Vouhis, Mareuil-sur-Lay, Bellenoue, Château-Guibert, Mouchamps, St-André-sur-Mareuil,

Montaigu, La Réorthe, Mouilleron-en-Pareds, St-Martin-Lars-en-Ste-Hermine, Ste-Gemme-la-Plaine,

Nantes, Paris


Déposé le 10 août 2009 par Christian Frappier - Modifié le 18 décembre 2012

Sources - Recherches :

« Recueil des Filiations Bas Poitevines » de Yannick Chassin du Guerny

« De Châteaux en Logis » de Guy de Raigniac

« Le dictionnaire des Familles du Poitou » de Beauchet-Filleau

Registres paroissiaux et d’Etat-Civil : Christian Frappier - Jean-Michel Caquineau, Robert Changeux














Les CLEMENCEAU portent : « d’azur à deux clefs d’argent en sautoir ».

La Branche des Chaffauds a porté comme armes « de gueules au léopard d’or » qui sont en fait celles des THÉVENIN ; elles auraient été enregistrées par erreur comme celles d’Elisabeth CLEMENCEAU, veuve de Louis THÉVENIN, chevalier, seigneur de Salidieu.

Texte et Ecussons : Guy de Raigniac « De Châteaux en Logis », aux Ed. de Bonnefonds, T10, p.114




La Famille Clemenceau serait originaire d'Aunis où on la trouve établie dès la fin du XIVe siècle. Mais les papiers les plus anciens ayant été détruits, on ne peut faire remonter la filiation au-delà du début du XVIe siècle. On trouve à cette date trois branches principales.

L'une a formé les rameaux des Chaffauds, de la Locquerie, de la Serrie et du Colombier, et ceux moins connus des Salinières et de Marcilly. La branche de la Clémencière est issue de Jean CLEMENCEAU, imprimeur à Luçon. D'après certains auteurs, ce Jean était frère de Pierre CLEMENCEAU, sieur de la Morinière, et c'est l'hypothèse que nous avons retenue pour commencer cette généalogie.

La troisième branche de la Maison Neuve n'a pu être rattachée aux autres, bien qu'elle possédait aussi des terres à St-Laurent-de-la-Salle. Cette branche figure dans le Beauchet-Filleau. Elle fut maintenue dans sa noblesse en 1698, et celle des Salinières en 1705.


NB : François PILASTRE a fait paraître en 1994, dans le n° 23 de la revue « Au fil du Lay », un article intitulé « Les Clemenceau et les Couffardières ». L’auteur y identifie Jehan CLEMENCEAU et Catherine MASSACRÉE comme les parents d’André et de Jehan CLEMENCEAU, ce dernier étant le fameux libraire... François PILASTRE indique que ce Jehan est né en 1474 et qu’il décédé vers 1520-1521, et son épouse, Isabeau VOYNEAU, est décédée entre 1559 et 1562.

Ces informations semblent prendre leur source d’après un contrat du 17 février 1498 passé entre André CLEMENCEAU, dit frère aîné de Jehan, et Louis FRAPPER, à propos d’une maison à la Couffardière. (Renseignements communiqués par Hervé BLEU).



1. Jehan CLEMENCEAU, qui épousa Catherine MASSACRÉE, dont ils eurent au moins :

1°) André CLEMENCEAU

2°) Jehan CLEMENCEAU, auteur de la branche de la Clémencière.

3°) Pierre CLEMENCEAU, auteur de la branche de la Morinière.

 

 

 

Branche de la Clémencière

 

2. Jean CLEMENCEAU, qui dut sa fortune à la protection de Pierre de SACIERGE, évêque de Luçon, sous les auspices duquel il fonda l’une des premières librairies en Bas-Poitou ; le roi Louis XII, par des lettres données à Blois le 5 février 1510, l’exempta de toutes charges publiques, alors qu’il était à Moutiers-sur-le-Lay. Il épousa par contrat du 12 janvier 1498, Isabeau VOYNEAU, dame de La Touche, fille de Jean VOYNEAU et de Poncette OUVRARD.

1°) François CLEMENCEAU, qui suit.

2°) Jacques CLEMENCEAU, qui devint en 1547, vicaire général de Monseigneur d’ILLIERS, puis grand chantre de la cathédrale de Luçon ; il dut mourir fin 1581 car son testament fut rendu exécutoire en janvier 1582.

 

3. François CLEMENCEAU, sieur de la Couffardière, près de Moutiers, né vers 1500, décédé en 1570 ; licencié en droit, sénéchal de Luçon et de Moutiers. Il avait épousé Jeanne ORCEAU.

1°) Jacques CLEMENCEAU, qui suit.

2°) Marguerite CLEMENCEAU, qui épousa par contrat du 11 juin 1589, Isaac AUBUSSON, sieur de Fériet.

 

4. Jacques CLEMENCEAU, sieur de la Clémencière, fut le père d’au moins un fils qui suit.

 

5. Jacques CLEMENCEAU, sieur de la Clémencière, sénéchal de Luçon ; il épousa Marie COTHEREAU, dont :

1°) Jacques CLEMENCEAU, qui suit.

2°) Pierre CLEMENCEAU

3°) Jean CLEMENCEAU, sieur de Bois Sorin, conseiller du Roi ; il épousa Anne de MAYRÉ, alias LE MAYRE, dont il eut au moins :

1a) Anne Marguerite CLEMENCEAU, décédée aux Pineaux le 7 octobre 1680 ; elle avait épousé vers 1670, Timothée RAMPILLON, sieur du Breuil, né aux Pineaux le 30 mars 1644, y décédé, à la Poitevinière, le 16 décembre 1693, fils de Timothée RAMPILLON, sieur du Breuil, et de Marie FAULDRY. Dont postérité.

4°) Marie CLEMENCEAU, mariée à Pierre de LAURIÈRE, écuyer, seigneur des Roches Sicaud.

5°) Marguerite CLEMENCEAU, mariée à Louis AUBUSSON, sieur de Beauregard.

6°) Elisabeth CLEMENCEAU

 

6. Jacques CLEMENCEAU, sieur de la Clémencière, avocat en Parlement ; il épousa d’abord le 21 septembre 1639, Cartherine GUILLEBAUD, fille de Hilaire GUILLEBAUD, sieur de la Cochetière, et de Catherine DURAND ; puis aux Sables d’Olonne le 6 mars 1649, Anne POMMERAY, veuve d’Honorable Homme Antoine DEBOUTONNE, sieur de la Bardinière ; elle était fille de Vincent POMMERAY, sieur de la Pommeray, et de Madeleine RAVIRON ; le mariage eut lieu en présence de Jehan CLEMENCEAU, sieur de Boissorin, de Louis AUBUSSON, sieur de Beauregard, frère et beau-frère de l’époux, de Vincent POMMERAY, frère de l’épouse, et de Nicolas POMMERAY, son oncle.

1°) Elisabeth CLEMENCEAU, qui épousa par contrat du 25 octobre 1665, Louis THÉVENIN, chevalier, seigneur de Salidieu.

2°) Catherine CLEMENCEAU, baptisée aux Sables d’Olonne le 1er avril 1642, nommée par HH Robert MASSÉ, sieur de la Tigerie, et Dame Louise DURAND.

3°) Jean CLEMENCEAU, né du second mariage, qui suit.

4°) Marie Anne CLEMENCEAU, baptisée aux Sables d’Olonne le 13 août 1650, nommée par Messire Henri d’ARCEMALLE et Marie RAVIRON. Sans alliance.

5°) Anne CLEMENCEAU, baptisée aux Sables d’Olonne le 18 février 1652, nommée par HH Vincent POMMERAY et Dlle Renée JOUSSELIN ; elle épousa aux Sables d’Olonne le 8 octobre 1682, HH Jean VEILLON, sieur de Boismartin, né aux Sables d’Olonne le 15 novembre 1651, fils de HH Jean VEILLON, sieur de la Combe, conseiller du Roi, et de Catherine CHAUVET. Dont postérité.

6°) Magdeleine CLEMENCEAU, sans alliance.

7°) Jacques CLEMENCEAU, baptisé aux Sables d’Olonne le 6 avril 1653.

8°) Jeanne CLEMENCEAU, baptisée aux Sables d’Olonne le 23 mars 1655, nommée par HH André MASSÉ, sieur des Longeais, et Dame Marie POMMERAY.

9°) Anne CLEMENCEAU, baptisée aux Sables d’Olonne le 1er juillet 1656, nommée par HH Pierre POMMERAY et Dlle Isabeau CLEMENCEAU.

10°) Anne CLEMENCEAU, baptisée aux Sables d’Olonne le 16 mars 1660, nommée par René POMMERAY, sieur de la Chabossière, et Dlle Louise MOYSAND.

11°) Françoise CLEMENCEAU, baptisée aux Sables d’Olonne le 28 août 1661, nommée par François BARATON et Catherine POMMERAY.

12°) Marie CLEMENCEAU, baptisée aux Sables d’Olonne le 5 juin 1663, nommée par Marc POMMERAY et Elisabeth CLEMENCEAU.

13°) Joseph CLEMENCEAU, baptisé aux Sables d’Olonne le 12 juin 1664, nommé par Jean JAMET, sieur de la Bitaudière, et Dame Marie GUILBAUD, veuve de M. de BARATON.

 

7. Jean CLEMENCEAU, écuyer, sieur de la Marchezière, conseiller du Roi et son procureur en Poitou ; il épousa aux Sables d’Olonne le 28 février 1696, Claude Eléonore de BUTIGNY, dont :

1°) Jean CLEMENCEAU, décédé sans postérité, comme sa sœur, car leur succession fut partagée entre les VEILLON, THÉVENIN, etc…

2°) Marie CLEMENCEAU

  

 

 

Branche de la Morinière

 

2. Pierre CLEMENCEAU, sieur de la Morinière après l’acquisition de cette terre noble le 12 décembre 1521, située sur la paroisse de St-Laurent-de-la-Salle. Il épousa Catherine de SEICHES, dont :

1°) Mathurin CLEMENCEAU, qui suit.

2°) Antoine CLEMENCEAU, prêtre à Bressuire.

 

3. Mathurin CLEMENCEAU, sieur de la Morinière, marié à Dlle ROUSSEAU, dont :

1°) Jean Baptiste CLEMENCEAU, qui suit.

2°) Antoinette CLEMENCEAU, mariée à Pierre GERBIER

3°) Louis CLEMENCEAU, sieur des Salinières. Cette branche était représentée au 18e siècle par Hélie CLEMENCEAU, écuyer, seigneur des Salinières, dont la veuve, Anne de HERISSON, fut condamnée comme portant à tort le titre de « veuve d’écuyer » en 1698, mais le jugement fut cassé en 1705 par un arrêt du Conseil d’Etat qui la maintint dans ses privilèges (Guy de RAIGNIAC).

 

4. Jean Baptiste CLEMENCEAU, sieur de la Morinière et de la Mérichonnerie (à Chantonnay) et de la Fontaine (à Château-Guibert) ; il épousa d’abord Marguerite PAYRAUD, fille de Mathurin PAYRAUD, sieur du Portal, et de Marie BRETHÉ ; puis Judith SIMONET.

1°) René CLEMENCEAU, qui suit

2°) Daniel CLEMENCEAU, qui partagea avec son frère la succession de leur mère en février 1601.

3°) Jacques CLEMENCEAU, sieur de la Fontaine, né du second mariage ; il épousa Elisabeth BRICOU. Il eut au moins :

1a) Une fille, qui épousa Jacques QUENOUILLE, sieur des Landes.

4°) Benjamin CLEMENCEAU, cité par Beauchet-Filleau, auteur de la branche de la Jacquetière.

5°) Anne CLEMENCEAU, sortie de France pour cause de religion en 1699 ; elle avait épousé Bernard du CASSE.

6°) Paul CLEMENCEAU, auteur de la branche de la Serrie.

 

5. René CLEMENCEAU, sieur de la Mérichonnerie à Chantonnay ; il épousa Marie MOUSSIAU, fille de Pierre MOUSSIAU, seigneur de la Pouzaire, sénéchal de Chantonnay, Puybelliard et Sigournais, et d’Anne BÉRANGER, dame des Chaffauds. En 1631, elle habitait la Morinière avec son mari, dont elle était séparée de biens, et elle partagea avec ses frère et soeur, la succession de ses parents ; elle eut pour sa part la maison noble des Chaffauds à Ste-Cécile.

1°) Pierre CLEMENCEAU, sieur des Chaffauds, décédé sans postérité.

2°) René CLEMENCEAU, qui suit.

3°) Benjamin CLEMENCEAU, sieur de la Locquerie, né vers 1633, habita les Chaffauds, la Morinière et Chantonnay ; ce doit être lui qui en 1700, était greffier des rôles de la paroisse de St-Laurent-de-la-Salle, et dont D’Hozier inscrivit d’office les armoiries « coupé de gueules à une clé d’argent, et d’argent à un sceau de gueules ». Après l’émigration de son frère René, il abjura la religion protestante, et comme curateur de son neveu, il s’employa avec succès à reconstituer la fortune de sa famille. Il est décédé à Chantonnay le 11 octobre 1706. (Guy de RAIGNIAC).

4°) Jeanne ou Judith CLEMENCEAU, décédée sans alliance.

 

6. René CLEMENCEAU, sieur de la Morinière et de Grand Maison ; par une sentence du 26 mai 1700, il fut condamné aux galères car il était de la RPR, mais il s’était exilé en Angleterre l’année précédente ; il épousa Anne Louise OLIVIER, dame du Bois Buzain, fille de Jacques OLIVIER, seigneur de Seneuil, et de Suzanne DUVAL, dame du Bois Buzain.

Tous étant protestants, leur maison de la Morinière reçut la visite des dragons envoyés par Louvois pour convertir les huguenots. Ils cherchèrent à résister jusqu’en 1699, date à laquelle ils finirent par passer en Angleterre avec une grande partie de leur famille. Il fut pour ce fait condamné aux galères perpétuelles et sa femme à la détention dans un couvent. Le jugement fut exécuté en effigie sur la place publique de Poitiers le 7 août 1700. Tous deux sont décédés en Angleterre. (Guy de RAIGNIAC).

1°) Pierre CLEMENCEAU, sieur de la Guimbardière (à St-Laurent-de-la-Salle) ; il épousa à Poitiers (St-Cybard) le 14 septembre 1695, Marguerite LIÈGE.

En 1697, il rendait aveu au nom de sa tante Jeanne CLEMENCEAU, demeurant à St-Martin-des-Fontaines, pour la métairie du Grand Portal ; il en rendait aussi aveu en 1706. Ce dernier aveu fut fait par sa femme Marguerite LIEGE tant pour elle que pour son mari pour différentes terres « lesquelles, mon mari et moi avons reçu à titre successif de nos tantes CLEMENCEAU ».

Enfin, le 5 avril 1714, il vendit la métairie du Portal à St-Jean-de-Beugné à une famille de cultivateur, moyennant une rente foncière et annuelle de 120 boisseaux de blé, mesure de Ste-Hermine ; cette rente fut ensuite cédée par lui et finit par revenir à Louis CLEMENCEAU de LA SERRIE. Plus tard, sans doute parce que les acquéreurs ne pouvaient s’acquitter, cette métairie fut reprise par son frère Jacques CLEMENCEAU des CHAFFAUDS qui acquitta la rente. (Guy de RAIGNIAC)

Pierre CLEMENCEAU et sa femme émigrèrent en Angleterre. Ils eurent au moins pour enfants :

1a) Suzanne CLEMENCEAU, émigra avec ses parents en Angleterre, et vivait à Southampton où s’étaient également réfugiés les BÉRANGER et peut-être des MARCHEGAY. Elle est décédée en Angleterre après avoir fait son testament le 4 janvier 1766.

En 1731, elle fut parmi les légataires de son parent Pierre Louis BÉRANGER, écuyer, sgr de Beneste ; elle fit elle-même son testament le 4 janvier 1766 à Southampton ; elle y fait des legs à Mr Pierre LIEGE et à sa fille, à sa filleule Suzanne BERTIE, à sa servante, donne 100 livres terling à cahcune des filles de feu André MARCHEGAY, 100 également à Catherine ROUBEL, fille de feue Ozée MARCHEGAY, et 200 à partager entre les deux filles d’Alexandre MARCHEGAY ; ces trois frères MARCHEGAY avaient émigré en 1699 avec leur mère, Françoise MOUCHARD. Le reste des biens de Suzanne CLEMENCEAU devait aller à sa cousine, Madame Anne Elisabeth LANOUE, fille de Pierre BÉRANGER. (Guy de RAIGNIAC).

1b) Gabriel Anne CLEMENCEAU, sieur des Brionières, maître chirurgien ; il demeurait à Mareuil-sur-Lay lorsqu’il épousa à La Claye le 11 janvier 1733, Jeanne Marie Suzanne BAYOU, alias BAGEON, née vers 1713, décédée à Mareuil-sur-Lay le 31 octobre 1749, fille de Maurice BAYOU et de Marie Magdeleine BROCHARD.

2a) Marie Magdeleine CLEMENCEAU, née vers 1734, décédée à Chantonnay le 17 février 1806 ; elle y avait épousé le 14 janvier 1766, Jacques BREVET, maître chirurgien, fils de Gabriel BREVET et de Marie ROGER. Dont postérité.

2b) Jacques Maurice CLEMENCEAU, né à Mareuil-sur-Lay le 9 août 1735, y décédé le 3 janvier 1738.

2c) Suzanne CLEMENCEAU, née à Mareuil-sur-Lay le 1er septembre 1736.

2d) Suzanne Modeste CLEMENCEAU, née à Mareuil-sur-Lay le 8 juin 1738, y décédée le 6 novembre 1750.

2°) Jacques CLEMENCEAU, auteur de la branche des Chaffauds et la Locquerie, qui suit.

 

  

 

 

Branche des Chaffauds et de la Locquerie

  

7. Jacques CLEMENCEAU, seigneur des Chaffauds, né vers 1682, officier de la maison du duc d’Orléans, gentilhomme de la maison du prince de Condé ; il avait abjuré la RPR et put obtenir la succession de ses parents. Il est décédé à Chantonnay le 6 avril 1748 ; il avait épousé vers 1710, Marie Marguerite CHARRETIER, fille de Isaïe CHARRETIER, sieur de la Chapelle, et de Marguerite NEAU du BUIGNON.

Resté seul en France après le départ en émigration de ses parents et de son frère Pierre, il resta sous la tutelle de son oncle Benjamin ; comme celui-ci, il abjura rapidement le protestantisme et muni des certificats de catholicité délivrés par son curé, il va renvendiquer avec succès et toujours avec l’aide de son oncle Benjamin, les biens confisqués à ses parents et ceux de son oncle Jean OLLIVIER, mari de Gabrielle BRILLAUD, qui eux-aussi, avaient quitté la France.

En 1708, il fut pourvu de la charge d’officier de la maison de Monseigneur le Prince de Condé, ce qui lui conféra les privilèges de la noblesse. (Guy de RAIGNIAC)

1°) Marie Marguerite CLEMENCEAU, née vers 1707, décédée à Puybelliard le 16 janvier 1766 ; elle avait épousé à Chantonnay le 21 janvier 1737, Jacques Auguste QUERQUI, sieur du Chatelier, fils de François Alexandre QUERQUI, seigneur de Chalais, et de Françoise Aimée BOUSSEAU ; mariage après dispense du 4e degré de consanguinité. Dont postérité QUERQUI, de GOUTTEPAGNON, de RAIGNIAC, PELLERIN de LA VERGNE, LE LARDIC de LAGANRY, de BUOR de LA VOY, DUPLESSIS, DEBOIS, PIZAGOU-LOGERIE…

2°) Jacques CLEMENCEAU, seigneur des Chaffauds et de Bois Buzain, qui épousa à St-Juire-la-Plaine le 15 août 1748, Marie Esther VEXIAU, décédée au Bois Buzain de St-Hilaire-le-Vouhis en 1775, fille de Samuel VEXIAU, sieur de Lafond, maître chirurgien, et de Esther de CAMBRAN. Sans postérité.

3°) Charles Henry CLEMENCEAU, qui suit.

4°) René Auguste CLEMENCEAU, sieur de la Michonnerie, gentilhomme du duc de Chartres, député du Tiers Etats à l’assemblée provinciale de Fontenay en 1787. Il habitait la Mérichonnerie à Chantonnay mais dut la quitter pendant la Révolution ayant été dénoncé comme aristocrate ; il y revint après la Terreur ; il épousa Jeanne Geneviève PERREAU, dont une fille unique :

1a) N. CLEMENCEAU, née et décédée à Chantonnay le 4 août 1760.

5°) Marie Anne Charlotte CLEMENCEAU, née vers 1708, décédée à Chantonnay le 1er septembre 1786 ; elle y avait épousé le 5 août 1743, Jacques Daniel MARCHEGAY, sieur de la Marchegaizière, conseiller du Roi, fils de Daniel MARCHEGAY, sieur d’Essiré, et de Magdeleine HERSANT ; mariage en présence de Dame Marie Jeanne RAISON des BRISSONNERIES, Maître Charles Venant BRUNET de BIOSSAY, Dame Jeanne MARCHEGAY de BIOSSAY, Maîtres Jacques, Charles Henry et Auguste CLEMENCEAU, frères de l’épouse, Louise et Jeanne CLEMENCEAU, ses sœurs. Dont postérité QUERQUI de LA POUZAIRE, de GOUTTEPAGNON, de RAIGNIAC, de BÉJARRY, PELLERIN de LA VERGNE, de BUOR de LA VOY, etc…

6°) Marie Jeanne CLEMENCEAU, née vers 1713, décédée à Chantonnay le 19 octobre 1790 ; elle y avait épousé le 17 janvier 1752, Jacques René MARCHEGAY, sieur des Brissonnières, fils de Jacob MARCHEGAY et de Marie Jeanne RAISON.

7°) Louise Jeanne Suzanne CLEMENCEAU, dame de la Morinière, qui épousa à Chantonnay le 14 mai 1752, Louis Théophile HERPIN, seigneur de la Prise, alias de la Prise (Guy de Raigniac), veuf de Renée BÉNOTEAU, et fils de Nicolas Robert HERPIN, écuyer, et de Jacqueline BIAILLE. Celui-ci mourut à Ste-Gemme le 23 avril 1763 ; il avait eu unfrère, Nicolas HERPIN, chevalier, seigneur de la Levraudière, capitaine de vaisseaux et brigadier des armées du Roi.

 

8. Charles Henry CLEMENCEAU, sieur de la Locquerie et de Bois Buzain ; il épousa à Nieul-sur-l’Autize le 5 novembre 1753, Marie Marguerite SABOURAUD, fille de Nicolas SABOURAUD, sieur des Marais et de Françoise GUSTEAU.

1°) Henri Nicolas Raymond Marie CLEMENCEAU, seigneur du Bois Buzain, gentilhomme de la maison du comte d’Artois ; il épousa Marie Agathe Françoise Sainte-Croix PARENTEAU du PAYRÉ, décédée à Fontenay-le-Comte le 20 janvier 1820, fille de Eustache PARENTEAU du PAYRÉ, et de Marie Charlotte SABOURAUD.

1a) Marie Agathe Henriette Benjamine CLEMENCEAU, née à Fontenay-le-Comte le 13 septembre 1786, y décédée le 2 janvier 1818 ; elle avait épousé à St-Médard-des-Prés le 14 novembre 1804, René Madeleine PARENTEAU de LA VOUTE, commandant de la Garde Nationale de Fontenay, fils de Augustin René PARENTEAU, écuyer, seigneur de la Voute, conseiller secrétaire du Roi, et de Geneviève Aimée SAVARY. Dont postérité.

2°) Marie Bénigne CLEMENCEAU, née le 21 octobre 1755 ; religieuse.

3°) Jacques Benjamin Nicolas Marie CLEMENCEAU, né à St-Laurent-de-la-Salle le 5 avril 1757, juge au tribunal de Fontenay-le-Comte où il est décédé le 12 avril 1822.

4°) Marie Suzanne CLEMENCEAU, née le 13 août 1758 ; elle épousa à St-Hilaire-le-Vouhis le 8 octobre 1782, son cousin, Salomon Aimé QUERQUI, sieur du Gué, propriétaire de la Mérichonnerie de Chantonnay, fils de Jacques Auguste QUERQUI, sieur du Châtelier, et de Marie Marguerite CLEMENCEAU. Dont postérité.

5°) Jacques Armand CLEMENCEAU, qui suit.

 

9. Jacques Armand CLEMENCEAU de LA LOCQUERIE, né le 21 septembre 1760, décédé le 17 janvier 1838 ; il avait épousé Ursule Elisabeth BASTARD, dont au moins :

1°) Armand Frédéric CLEMENCEAU de LA LOCQUERIE, qui suit.

2°) Charles Théodore CLEMENCEAU de LA LOCQUERIE, né le 21 juillet 1819, décédé le 15 août 1855. Sans postérité.

 

10. Armand Frédéric CLEMENCEAU de LA LOCQUERIE, né le 3 octobre 1817 ; notaire à Niort ; il épousa vers 1849, Stéphanie Félicie ANGIBAUD, fille de Louis Henri ANGIBAUD et de Aimée DAVID.

1°) Georges Henri CLEMENCEAU de LA LOCQUERIE, qui suit.

2°) Marie Louis CLEMENCEAU de LA LOCQUERIE, née le 8 novembre 1855.

 

11. Georges Henri CLEMENCEAU de LA LOCQUERIE, né à Niort le 29 avril 1850, décédé à Fontenay-le-Comte le 28 septembre 1901, licencié en droit, docteur en médecine ; il épousa Marie Emilie CHAIGNEAU, dont un fils qui suit.

 

12. Jacques CLEMENCEAU de LA LOCQUERIE, décédé sans alliance ; il laisse la Morinière à son neveu, Christian de BRIE.

 

  

 

Branche de la Serrie

  

4. Paul CLEMENCEAU, sieur du Pasty et de la Serrie, né vers 1603, fils de Jean Baptiste CLEMENCEAU et de Judith SIMONNET ; maître apothicaire à Mareuil ; il épousa au Grand Ry de Mouchamps le 21 novembre 1623, Marguerite CHARLOT, dont :

1°) Marie CLEMENCEAU, née à Mareuil-sur-Lay le 5 juillet 1626.

2°) Gédéon CLEMENCEAU, sieur de la Fontaine.

3°) Benjamin CLEMENCEAU, qui suit.

4°) Jeanne CLEMENCEAU, née à Mareuil le 17 février 1636 ; elle épousa Paul SOULARD, sieur de Landrelière et de l’Aufraire.

5°) Frédéric CLEMENCEAU, sieur de la Cave, né à Mareuil le 23 novembre 1641 ; maître apothicaire ; il épousa Renée de GRANGE, alias DESGRANGES, dont il eut plusieurs enfants et au moins :

1a) Judith CLEMENCEAU, née vers 1668, décédée à St-Etienne-de-Brillouet le 10 octobre 1695 ; elle avait épousé à St-Martin-Lars-en-Ste-Hermine le 23 mai 1687, Mathurin RAMPILLON, sieur du Colombier, fils de François RAMPILLON, marchand, et de Gabrielle BRELUET. Dont postérité.

 

5. Benjamin CLEMENCEAU, sieur de la Serrie à Bellenoue, né à Mareuil-sur-Lay le 23 janvier 1632, médecin, décédé à Bellenoue le 28 mars 1693 ; il avait épousé le 4 août 1667, Charlotte CHARRETIER, fille de Louis CHARRETIER, sieur de Laudière, avocat en Parlement, sénéchal de Mouchamps, et de Charlotte SUZENET. Le 29 septembre 1685, ils abjurèrent la RPR, ainsi que leurs deux enfants et Charlotte SOULARD, fille de la sœur de sa femme. Il est décédé à Château-Guibert le 2 mars 1693.

1°) Charlotte Marguerite CLEMENCEAU, née vers 1675, décédée à Mouchamps le 20 décembre 1739, hors la communion de l’Eglise ; elle avait épousé en 1694, Jacques de LA DOUESPE, sieur du Baré, dont postérité MAJOU, MARCHEGAY, DELADOUESPE, SABOURAUD, PILASTRE, GIRARD de VILLARS, CLEMENCEAU, MAJOU des GROIS, ESGONNIÈRE, GOURRAUD, LEROUX, LEGRAS de GRANDCOURT, BOUSSEAU

2°) Louis CLEMENCEAU, qui suit.

 

6. Louis CLEMENCEAU, sieur de la Serrie, licencié en lois, né à Château-Guibert le 8 janvier 1677, y décédé le 21 mars 1733 ; il avait épousé à Vendrennes le 27 juillet 1700, Charlotte SOULARD, née vers 1668, fille de Daniel SOULARD, sieur de l’Aufraire, docteur en médecine, et de Louise PETIT.

1°) Daniel Louis CLEMENCEAU, qui suit.

2°) Benjamin CLEMENCEAU, né le 7 février 1706, décédé le 21 mars suivant.

3°) Pierre Benjamin CLEMENCEAU, auteur de la branche du Colombier.

 

7. Daniel Louis CLEMENCEAU, sieur de la Serrie, né à Mouchamps le 3 juillet 1704, décédé à Bellenoue le 2 janvier 1753 ; il avait épousé Charlotte Renée BLANCHARD, fille de Mathurin BLANCHARD, sieur de la Pinetière, notaire royal, et de Marie CHAVON.

1°) Marie Perrine Charlotte CLEMENCEAU, née à Bellenoue le 19 mars 1735.

2°) Louis Joseph CLEMENCEAU, qui suit.

3°) Charlotte Rose CLEMENCEAU, née à Puybelliard le 31 octobre 1740, décédée à La Ferrière le 8 novembre 1743.

4°) Charlotte Cécile CLEMENCEAU, née à Puybelliard le 31 octobre 1740, y décédée le 3 décembre 1740.

 

8. Louis Joseph CLEMENCEAU, sieur de la Serrie, né à Bellenoue le 21 mars 1736, y décédé en septembre 1780 ; il avait épousé à Mareuil-sur-Lay le 4 février 1759, Marguerite Louise Thérèse PAYNEAU, y née le 27 mars 1735, décédée le 6 mars 1822, fils de François PAYNEAU, marchand, et de Louise Marguerite MIGNEN.

1°) Simon Louis CLEMENCEAU, né à Bellenoue le 10 janvier 1760, y décédé le 20 avril 1779.

2°) Marguerite Charlotte CLEMENCEAU, née à Bellenoue le 24 mars 1764, y décédée le 10 juin suivant.

3°) François Joseph CLEMENCEAU, qui suit.

 

9. François Joseph CLEMENCEAU de LA SERRIE, né à Bellenoue le 21 avril 1770 ; littérateur très fécond de l’école poitevine de l’Empire, il pratiquait aussi les beaux-arts et agravé de nombreuses planches dont ses œuvres sont ornées ; il est décédé à Bellenoue le 6 avril 1819 ; il avait épousé le 7 novembre 1791, sa cousine, Marie Charlotte Aimée GIRARD de VILLARS, fille de Charles Jacques Etienne GIRARD de VILLARS et de Marie Jeanne MAJOU des GROIS.

1°) Marie Rosalie Virginie CLEMENCEAU, mariée en 1813 à Alexis Aimé MOREAU des MOULLIÈRES, fils de Etienne Joseph Aimé MOREAU et de Anne Françoise Louise de VIEUX.

2°) Jeanne Alexandrine Angèle CLEMENCEAU, née à Nantes vers 1807, décédée à Luçon le 25 décembre 1891 ; sans alliance.

3°) Marie Louise Aspasie CLEMENCEAU, née à Ste-Cécile le 12 mars 1799, décédée en 1812.

4°) Joseph CLEMENCEAU, décédé jeune.

 

  

 

Branche du Colombier

  

7. Pierre Benjamin CLEMENCEAU, sieur du Colombier, né à Mouchamps le 8 mars 1709, licencié es-lois, avocat en Parlement, décédé à Mouchamps le 16 janvier 1782. Il avait épousé d’abord à Mareuil-sur-Lay le 30 janvier 1735, Marie Madeleine GODET, née en 1709, décédée à St-André-sur-Mareuil le 1er décembre 1735, fille de Jean GODET, sieur de la Pommeraie, et de Françoise Suzanne DUBOIS ; puis à Mouchamps le 20 août 1748, Aimée Charlotte Louise BOUQUET, née à Ste-Cécile le 16 juillet 1725, décédée à Mouchamps le 26 janvier 1787, fille de Paul BOUQUET, sieur de la Chadelière, et de Anne Louise Françoise CHAPPEAU.

1°) Marie Louise Florence CLEMENCEAU, née à St-André-sur-Mareuil le 1er décembre 1735, décédée à Luçon le 10 mai 1768 ; elle épousa à Mouchamps le 13 mai 1754, Pierre BOUQUET, docteur en médecine, né à Ste-Cécile le 30 mars 1724, fils de Paul BOUQUET, sieur de la Chadelière, et de Anne Louise Françoise CHAPPEAU.

2°) Pierre Paul CLEMENCEAU, né du second mariage, qui suit.

3°) Marie Charlotte CLEMENCEAU, née à Mouchamps le 14 mai 1750 ; elle y épousa le 4 juillet 1780, Gabriel Pierre BOISSON, sieur des Touches, notaire royal, né à Mouchamps le 18 août 1747, y décédé le 2 juin 1825, fils de Gabriel Pierre BOISSON, sieur des Touches, et de Marguerite Aimée CHAPPEAU.

4°) Françoise Pélagie CLEMENCEAU, née à Mouchamps le 31 mars 1752. Elle épousa Jacques Paul MORISSON, sieur de la Rafraire, notaire et procureur de la Rabastelière, La Merlatière et St-Denis-la-Chevasse, né le 12 décembre 1751, décédé à la Rafraire de Mouilleron-le-Captif le 9 avril 1825, fils de Jacques François MORISSON et de Marie Marguerite Gabrielle GOUIN du PLANTY.

 

   

Le Colombier à Mouchamps

Photo de gauche : "De Châteaux en Logis" de Guy de Raigniac aux Ed. Bonnefonds

 

8. Pierre Paul CLEMENCEAU, sieur du Colombier, né à Mouchamps le 29 mai 1749, décédé à Montaigu le 10 novembre 1825 ; docteur en médecine de la Faculté de Montpellier, maire de Mouchamps, sous-préfet de Montaigu ; il avait épousé à Mouchamps le 3 septembre 1776, Charlotte MAILLOT, y née le 1er avril 1750, y décédée le 22 janvier 1819, fille de Charles MAILLOT, sieur de l’Aufraire, et de Jeanne THIBAUDEAU ; mariage après dispense du 3e au 4e degré de consanguinité et du 4e au 4e degré de consanguinité. (Ci-contre, portraits de Pierre Paul Clemenceau,  et de sa fille Charlotte Christine, communiqués par M. Hervé Bleu).

1°) Paul Jean Benjamin CLEMENCEAU, qui suit.

2°) Charlotte Christine CLEMENCEAU, née à Mouchamps le 21 avril 1779, décédée à Montaigu le 28 mai 1865 ; elle y avait épousé le 23 novembre 1801, Etienne Louis TRASTOUR, né au Longeron le 19 décembre 1776, docteur en médecine, maire de Montaigu, fils de Jean Charles TRASTOUR, notaire et procureur à Tiffauges, avoué à Montaigu, maire de Montaigu, et de Marguerite Charlotte SORIN. Dont postérité TRASTOUR, GAUDUCHEAU, TOCHÉ, TASSIN de SAINT-PÉREUSE, PILVEN LE SEVELLEC, CHABOISSON, de BERMINGHAM, TERTRAIS, ROUZEAU, BLEU, GAILLARD…

3Charlotte Christine CLEMENCEAU (1779-1865), épouse du docteur Etienne Louis TRASTOUR°) Marie Thérèse Mélanie CLEMENCEAU, née à Mouchamps le 30 avril 1780 ; elle y épousa le 6 août 1811, Marie Louis GRAFFARD, sieur de la Lande, notaire aux Herbiers, fils de Jean Marie GRAFFARD et de Julie Joséphine Félicité JOBET.

4°) Louise Agathe CLEMENCEAU, née à Mouchamps le 25 octobre 1781, décédée en 1837.

5°) Pélagie Florence Benjamine CLEMENCEAU, née à Mouchamps le 26 mai 1784 ; elle y épousa le 9 août 1819, Louis Parfait BOUIN, docteur en médecine, fils de Jacques BOUIN, maire de Latillé (Vienne) et de Marie DESPLAND ; mariage en présence de Louis Marie GRAFFARD, notaire aux Herbiers, Etienne Louis TRASTOUR, médecin à Montaigu, Jean Jacques BOUIN, vétérinaire au haras royal de St-Maixent, Joseph BOUIN, employé de l’administration de la Marine au port de Rochefort, frères de l’époux, Gabriel Pierre BOISSON des TOUCHES, notaire royal à Mouchamps, oncle de l’épouse, Etienne VILLAIN, greffier de la justice de paix du canton de Vouillé (Vienne), Célestin Isidore VILLAIN, étudiant en médecine, beau-frère et neveu de l’époux, etc…

1a) Jules Marie Jean Jacques BOUIN, né à Mouchamps le 14 janvier 1821, maire de Mouchamps de 1874 à 1892, y décédé le 30 janvier 1910 ; il avait épousé Bonne Rosalie MERVEILLEUX.

 

9. Paul Jean Benjamin CLEMENCEAU, né à Mouchamps le 21 juin 1777, décédé à La Réorthe le 18 avril 1860 ; docteur en médecine, maire de La Réorthe ; il y avait épousé le 16 juin 1809, Marie Thérèse Gabrielle JOUBERT, née à La Réorthe le 3 décembre 1787, y décédée le 27 décembre 1836, fille de Jean JOUBERT, notaire, intendant du marquis Sylvestre de CRUGY de MARCILHAC, baron de l’Aubraie, pour lequel il rachète l’Aubraie, bien national, et qui lui est finalement cédé, et de Françoise Henriette GREFFARD.

1°) Paul Benjamin CLEMENCEAU, qui suit.

2°) Jean Paul CLEMENCEAU, né à La Réorthe le 31 juillet 1816, y décédé sans alliance le 30 mai 1858.

 

Paul Benjamin Clemenceau (1810-1897), père de Georges (Archives de Vendée)10. Paul Benjamin CLEMENCEAU, né à La Réorthe le 28 avril 1810, y décédé le 23 juillet 1897 ; docteur en médecine ; il épousa à Mouilleron-en-Pareds le 21 octobre 1839, Emma Sophie GAUTHEREAU, née à Ste-Gemme-la-Plaine le 21 décembre 1817, décédée à Hyères (Var) le 20 avril 1903, fille de François GAUTHEREAU et de Louise DAVID.

1°) Emma CLEMENCEAU, née à Mouilleron-en-Pareds le 4 septembre 1840, décédée à Paris le 18 septembre 1928 ; elle avait épousé Paul Léon JACQUET, né à La Réorthe le 13 octobre 1828, ingénieur, décédé à Rochefort-en-Yvelines le 26 avril 1913.

1a) Georgette JACQUET, née à Nantes le 25 avril 1865, décédée à Paris le 17 octobre 1943 ; elle y avait épousé le 7 juin 1889, Mathurin Eugène RAIGA, directeur à la Préfecture de Paris, né à La Charité-sur-Loire (Nièvre) le 1er avril 1860, fils de Charles Victor RAIGA et de Gabrielle Léonie DAUMY, dont :

2a) André RAIGA, né à Paris le 14 avril 1896, médecin, décédé à Boulogne (92) le 15 janvier 1979 ; il avait épousé à Paris le 4 mars 1925, Edmée MORDACQ, née à Paris le 19 juillet 1904, décédée à Créteil (94) le 10 juillet 1966, fille de Henri MORDACQ, général de division, et de Jeanne LAURENT.

3a) Pierre RAIGA

3b) Aude RAIGA

3c) Jean RAIGA-CLEMENCEAU, ingénieur, décédé le 17 septembre 2011 ; il obtint pour lui et ses enfants, l’autorisation de s’appeler « Raiga-Clemenceau) ; il épousa Marie Claire DENEY, dont :

4a) Anne RAIGA-CLEMENCEAU, mariée à Michel CHAUVIÈRE, dont Julien, Marine et Mathilde CHAUVIÈRE.

4b) Olivier RAIGA-CLEMENCEAU, père d’Alexis, Matthieu, Nicolas et Raphaëlle RAIGA-CLEMENCEAU.

4c) François RAIGA-CLEMENCEAU, journaliste, père de Hélène, Etienne, Emma et Camille RAIGA-CLEMENCEAU.

2°) Georges Benjamin CLEMENCEAU, qui suit.

3°) Adrienne CLEMENCEAU, née à Nantes le 17 février 1850, décédée à Paris le 20 novembre 1927.

4°) Sophie CLEMENCEAU, née à Nantes le 19 mai 1853, décédée à Sèvres (92) le 20 mars 1923 ; elle avait épousé à Paris le 30 décembre 1889, Fabien BRYNDZA, journaliste, né à Cracovie (Pologne) le 26 juillet 1837, fils de Isaac BRYNDZA et de Reili LIPNER ; il fut assassiné par sa femme pour cause d’adultère à Paris le 3 mai 1891.

 

Emma, Adrienne et Sophie CLEMENCEAU, soeurs du Président CLEMENCEAU


5°) Paul CLEMENCEAU, né à Nantes le 2 août 1857, décédé à Paris le 13 février 1946 ; ingénieur des Arts et Manufactures, maire de La Réorthe ; il avait épousé à Vienne (Autriche) le 26 décembre 1886, Sophie SZEPS, née à Vienne en 1862, décédée le 24 septembre 1937, fille de Moritz SZEPS et de Amélie SCHLESINGER.

Albert CLEMENCEAU (1861-1955) - Archives de Vendée6°) Albert CLEMENCEAU, né à Nantes le 23 février 1861, décédé à Sceaux (92) le 23 juillet 1955 ; avocat ; il avait épousé à Paris le 17 mai 1888, Marthe MEURICE (1863-1955), fille adoptive de Paul MEURICE, écrivain, et Palmyre GRANGER.

1a) Lise CLEMENCEAU, née à Paris le 3 septembre 1891, décédée à Bayonne le 28 février 1921 ; elle avait épousé à Paris le 24 mars 1920, André LANG, journaliste, auteur dramatique, né à Paris le 12 juin 1893, décédé le 4 octobre 1986, fils de Ernest LANG et de Mathilde DREYFUS.

1b) Annette CLEMENCEAU, née à Paris le 22 février 1895, décédée à Meudon (92) le 17 septembre 1979 ; elle avait épousé à Paris le 27 octobre 1921, Richard LANGLOIS-BERTHELOT, ingénieur, né à Paris le 22 avril 1893, y décédé le 16 juillet 1974, fils de Charles Victor LANGLOIS et de Camille BERTHELOT, cette dernière, fille de Marcellin BERTHELOT, célèbre chimiste.

 

   

                         Paul MEURICE, écrivain                                            Marcellin BERTHELOT, chimiste

 

   

            Maison natale de Georges CLEMENCEAU                                 La Famille PLUMMER

 

11. Georges Benjamin CLEMENCEAU, né à Mouilleron-en-Pareds le 28 septembre 1841, décédé à Paris le 24 novembre 1929 ; il avait épousé à New York le 23 juin 1869, Marie PLUMMER (1850-1923), fille de William PLUMMER et de Henriette TAYLOR.

1°) Madeleine CLEMENCEAU, née à La Réorthe le 2 juin 1870, décédée à Paris le 8 février 1949 ; elle avait épousé Numa JACQUEMAIRE, avocat (1857-1902), dont :

1a) René JACQUEMAIRE, chirurgien (1894-1931) qui épousa à Paris le 21 mai 1917, Marguerite Marie Blanche di PIETRO, cantatrice, née à Paris le 31 août 1897, y décédée le 14 février 1958, fille de Henri Emile Georges di PIETRO et de Jeanne LANVIN (photo ci-contre). Divorcée, elle se remaria à Paris le 28 avril 1924 à Jean Marie Henri Melchior de POLIGNAC.

2°) Thérèse Juliette CLEMENCEAU, née à La Réorthe le 18 juin 1872, décédée à Paris le 9 février 1939 ; elle avait épousé d’abord à Paris le 25 février 1894, Louis GATINEAU, sous-préfet, percepteur, né à Paris le 21 février 1866, décédé au Raincy (93) le 3 juillet 1919, fils de Ferdinand GATINEAU et de Jeanne BRASSIER ; puis à Paris le 31 juillet 1918, Jules JUNQ, avocat, né à Versailles le 28 janvier 1878, décédé à Vadelaincourt (Lorraine) le 6 octobre 1918, fils de Eugène JUNQ et de Elisabeth SCHLUMBERGER.

1a) Georges GATINEAU-CLEMENCEAU, né à Paris le 29 mai 1895, décédé à Nîmes (Gard) le 15 décembre 1969 ; journaliste, homme de lettres ; il avait épousé d’abord à Paris le 30 août 1941, Geneviève SALMON, née au Mans le 11 avril 1897, décédée à Paris le 5 octobre 1945, fille de Ernest SALMON et de Euphémie DENOTS ; puis à St-André-de-Valborgne (Gard) le 25 juillet 1953, Marguerite LEIGNELOT, née à Aix-en-Provence le 13 octobre 1896, fille de Joseph LAIGNELOT et de Albertine Madeleine BERTRAND.

1b) Colette GATINEAU-CLEMENCEAU, née à St-Pierre-le-Moutier (Nièvre) le 3 novembre 1900, décédée à Paris le 21 juin 1909.

3°) Michel William Benjamin CLEMENCEAU, qui suit.

 

     

Le Président Georges CLEMENCEAU

 

   

Château de l'Aubraye à La Réorthe

Photo de gauche : "De Châteaux en Logis" de Guy de Raigniac aux Ed. Bonnefonds

 

12. Michel William Benjamin CLEMENCEAU, né à La Réorthe le 24 novembre 1873, décédé à Moret-sur-Loing (77) le 4 mars 1964 ; il avait épousé d’abord à Galantha (Hongrie) le 2 juin 1901, Ida MICHNAY, née à Feloszeli (Hongrie) le 9 mai 1882, décédée à La Réorthe le 7 mai 1983, fille de Eugène MICHNAY et de Emilie BIRNBAUM ; puis à Paris le 9 novembre 1922, Augusta de CLYNSEN, née à Paris le 4 décembre 1897, y décédée le 12 avril 1972, fille de Joseph François de CLYNSEN et de Jeanne Philippine MEERTS ; puis à Paris le 30 juillet 1931, Anette SMITH, née à Hicksville (Ohio, USA) le 8 février 1887, décédée en 1964, divorcée de Friend Martin AIKEN, et fille de Jasper Henry SMITH et Marie Catherine LEONHEARDT ; et enfin en 1963, Madeleine DURAND, née à Paris le 17 janvier 1909, fille de Eugène DURAND et de Blanche GOGUET. Dont du premier mariage :

1°) Georges CLEMENCEAU, né à Trencsen Tepla (Hongrie) le 25 mars 1902, décédé à Neuilly-sur-Seine le 31 mai 1976 ; diamantaire, maire de La Réorthe ; il avait épousé à Louveciennes (78) le 30 juillet 1927, Jane Lucy ROSENAU, née à Garches (92) le 18 juillet 1901, décédée à La Réorthe le 17 octobre 1985, fille de Nathan ROSENAU et de Ida HAINEMAN.

1a) Françoise CLEMENCEAU

1b) Marie CLEMENCEAU, mariée à André PHÉLIPON.

2°) Pierre CLEMENCEAU, né à Paris le 2 juin 1904, négociant, marchand d’instruments de musique, puis diplomate, naturalisé américain ; il épousa d’abord à Paris le 16 avril 1931, Emma Terka GROSS, née à Londres le 1er juillet 1910, fille de Edgar Stephen GROSS et de Simone BERNHARDT, cette dernière, fille de Maurice BERNHARDT et de Maria Teresa JABLONOWSKA, et petite-fille de Sarah BERNARDT et du Prince Louis Eugène Henri Marie de LIGNE ; puis à La Nouvelle-Orleans le 14 décembre 1938, Margaret GRUNEWALD, y née le 23 novembre 1910, fille de Benedict GRUNEWALD et de Joan MORET.

1a) Georges Pierre CLEMENCEAU, né du premier mariage à Paris le 8 décembre 1932 ; journaliste, éditeur, photographe. Il épousa Isabelle CARLUT, dont :

2a) Tristan CLEMENCEAU

2b) Eric CLEMENCEAU, qui épousa Florence AUBERT, dont :

3a) Thibault CLEMENCEAU

3b) Aurore CLEMENCEAU

3c) Amaury CLEMENCEAU

3d) Benjamin CLEMENCEAU

3e) Enguerrand CLEMENCEAU

1b) Paul Benedict CLEMENCEAU, avocat, né du second mariage à Caudéran (Gironde) le 18 août 1940 ; il épousa Lisa LOWRANCE, dont :

2a) Benjamin CLEMENCEAU, né en 1988.

2b) Georges CLEMENCEAU, né en 1991.

1c) Joan Missy CLEMENCEAU, née en 1946, mariée à Mark LUEG.

 

     

Sarah BERNARDT

 

  

 

 

Branche de la Jacquetière et de Marcilly 

 

5. Benjamin CLEMENCEAU, cité par Beauchet-Filleau qui le dit fils de Jean Baptiste CLEMENCEAU, sieur de la Morinière, et de Judith SIMONNET sa seconde épouse, et auteur de la branche de Marcilly. Il serait né vers 1600. S’il est bien l’auteur de la branche de Marcilly, il ne peut être aussi que le père de celui qui suit.

 

6. Pierre CLEMENCEAU, sieur de la Jacquetière, marié à Elisabeth COUTURIER, dont au moins :

1°) Jeanne CLEMENCEAU, qui épousa à St-Martin-Lars-en-Ste-Hermine le 17 février 1687, Pierre BOUTEVILLE, sieur de la Tour, fils de Valentin BOUTEVILLE et de Aimée de MITYON. Dont postérité BOUTEVILLE, BERNARD, BERTHELOT, SABOURAUD, FRAPPIER, JOZEAU-MARIGNÉ, de BOISSE, PORQUIER, CHOUETTE, MASSONET, VICENS, PILASTRE, AUBERT, GAULY, SICAMOIS, PIERRARD, SOULA, BLEHAUT, BARDON, SAURET, BABINET, RIBEIRO da SILVA…

2°) Catherine CLEMENCEAU, qui épousa à St-Martin-Lars-en-Ste-Hermine, Messire Gilles VIAUD, conseiller du Roi.

3°) Pierre CLEMENCEAU, qui suit.

 

7. Pierre CLEMENCEAU, sieur de la Jacquetière et la Maison Neuve, qui épousa à Ste-Gemme-la-Plaine le 30 mai 1695, Renée CHEVALLEREAU, en présence de Paul COUTURIER, Julien CHEVALLEREAU, Guillaume CHEVALLEREAU, sénéchal de Ste-Hermine…

1°) Elisabeth Modeste CLEMENCEAU, baptisée à St-Martin-Lars-en-Ste-Hermine le 24 septembre 1696, nommée par Maître Gilles VIAUD et Dlle Françoise CHEVALLEREAU.

2°) Jeanne CLEMENCEAU, baptisée à St-Martin-Lars-en-Ste-Hermine, nommée  par Maître Louis BIAILLE, sieur de la Roulière, et Dlle Jeanne CLEMENCEAU.

3°) Suzanne Charlotte CLEMENCEAU, baptisée à St-Juire-la-Plaine le 12 septembre 1707, nommée par Maître Charles VIAUD et Jeanne CLEMENCEAU ; elle est décédée à Ste-Gemme-la-Plaine le 14 février 1779 ; elle avait épousé à St-Juire-Champgillon le 23 octobre 1742, Charles SAVY, sieur de la Boutardière, veuf de Marie Anne Thérèse BERNARD, et fils de Gabriel SAVY et Marie THIBAUDEAU ; mariage en présence de Messire François Antoine d’ARCEMALLE, seigneur de Fonrocher, beau-frère de l’époux, HH Alexis Henry BERNARD, aussi son beau-frère, HH Pierre CLEMENCEAU, sieur de la Jacquelière, père de l’épouse, HH Pierre CLEMENCEAU, son frère… Dont, entre autre :

1a) François Henry Antoine SAVY, sieur de la Maison Neuve, né vers 1747, décédé à Ste-Gemme-la-Plaine le 20 octobre 1806 ; il avait épousé d’abord Marie Magdeleine DESPRÉS ; puis à Velluire le 13 juillet 1785, Geneviève Elisabeth FLEURY, fille de Joseph Marie Venant FLEURY, seigneur des Marais et la Laudière, et de Marie Josèphe OUESNEL. Dont au moins du premier mariage :

2a) Jean Baptiste Marie SAVY, né à Ste-Gemme-la-Plaine le 13 avril 1777, y décédé le 29 mars 1849, maire de Ste-Gemme-la-Plaine, qui épousa sa cousine, Henriette Félicité CLEMENCEAU de MARCILLY (voir § 10 – 1°).

4°) Louis CLEMENCEAU, sieur du Petit Château, né à St-Juire-la-Plaine le 7 septembre 1708, nommé par Pierre et Modeste CLEMENCEAU.

5°) Pierre CLEMENCEAU, qui suit.

 

8. Pierre CLEMENCEAU, sieur de Marcilly, fermier de la Tabarière à Chantonnay ; il avait épousé à Chantonnay le 16 juillet 1727, Marie Henriette de CAMBRAN, née à La Réorthe le 22 octobre 1692, décédée à Chantonnay le 25 septembre 1759, fille de Guy de CAMBRAND, notaire et procureur de la baronnie de Ste-Hermine, et de Henriette CORNUAU. Dont au moins un fils qui suit.

 

9. Samuel CLEMENCEAU, sieur de Marcilly, né vers 1730, décédé à la Mouée de Chantonnay le 27 mai 1785 ; il avait épousé à Mouchamps le 9 mai 1758, Suzanne Modeste BIAILLE, y née le 7 août 1740, décédée à la Mouée de Chantonnay le 12 novembre 1789, fille de Jean BIAILLE, sieur du Clos, et de Jeanne Françoise AUBRY. Mariage en présence de Me Louis CLEMENCEAU, sieur du Petit Château, Me Charles SAVY de LA BOUTETIÈRE, tous deux oncles de l’époux, Me Jean BIAILLE, Me Jean PICHARD, Dame Marguerite AUBRY, tante de l’épouse…

1°) Louis Samuel Henry CLEMENCEAU, né à Chantonnay le 14 février 1759, nommé par Messire Jean Louis BIAILLE, curé de St-Philbert-du-Pont-Charrault, et Dlle Henriette CAMBRAN ; il est décédé à la Mouée le 19 juin 1784.

2°) Jeanne Louise Modeste CLEMENCEAU, née à Chantonnay le 7 mars 1760, nommée par Me Louis CLEMENCEAU et Jeanne Françoise AUBRIT ; elle est décédée à Chantonnay le 21 août 1763.

3°) Emilien Etienne Alexandre CLEMENCEAU, né à Chantonnay le 13 février 1761, nommé par Alexandre BIAILLE et Euphrasie DUPONT.

4°) Alexandre Charles CLEMENCEAU, né à Chantonnay le 7 avril 1762, nommé par Me Alexandre BIAILLE du CLOS et Dlle Suzanne Charlotte CLEMENCEAU de LA BOUTARDIÈRE ; il est décédé à Chantonnay le 16 novembre 1790.

5°) Charles CLEMENCEAU, né à Chantonnay le 15 septembre 1763, nommé par Me Charles BIAILLE et Dlle Marie Esther VEXIAU.

6°) Pierre François CLEMENCEAU, qui suit.

 

10. Pierre François CLEMENCEAU, sieur de Marcilly, né à Chantonnay le 31 janvier 1765, nommé le lendemain par Me Louis Henry CLEMENCEAU et Euphrasie DUPONT de LA JONCHÈRE ; il épousa à St-Michel-le-Cloucq le 10 février 1789, Catherine Henriette DUPONT, fille de Justin Christophe DUPONT, sieur de la Jonchère, et de Marie Anne FRANÇOIS du TEMPS ; mariage après dispense du 3e degré de consanguinité d’un côté et du 4e degré de l’autre, l’époux procédant sous l’autorité de NH Louis Pierre BIAILLE de LA MILLETIÈRE, son cousin issu de germain. Dont au moins :

1°) Henriette Félicité CLEMENCEAU de MARCILLY, née à Chantonnay le 14 avril 1790, nommée par Messire Jean Louis BIAILLE, curé de St-Philbert-du-Pont-Charrault, et Dlle Marie Françoise DUPONT ; elle épousa d’abord son cousin, Jean Baptiste Marie SAVY, né à Ste-Gemme-la-Plaine le 13 avril 1777, maire de Ste-Gemme, y décédé le 29 mars 1849, fils de François Henri Antoine SAVY, sieur de la Maison Neuve, et de Marie Magdeleine DESPRES ; puis à Ste-Gemme-la-Plaine le 8 juillet 1857, Alexandre Léonard BARBIER, propriétaire et maire de Ste-Gemme, fils de Victor Alexandre BARBIER de LA CHEVALLERAYE et d’Olive Marie Thérèse Félicité ROUZEAU BOIS SORIN.




Branche de la Maisonneuve

sans jonction connue


1. Pierre CLEMENCEAU, écuyer, seigneur de la Maisonneuve, eut au moins un fils qui suit.


2. Joachim CLEMENCEAU, seigneur de la Maisonneuve, épousa vers 1528, Françoise JOUBERT, dont il eut au moins un fils qui suit.


3. Jean CLEMENCEAU, seigneur de la Maisonneuve, partagea la succession de son père le 4 juin 1580 avec ses frères et soeurs qui ne sont pas nommés. Etait déjà âgé lorsqu’il épousa le 4 février 1590, Madeleine GASTEAU, dont il eut au moins un fils qui suit.


4. René CLEMENCEAU, seigneur de la Maisonneuve et de la Goupillière (à St-Laurent-de-la-Salle) ; il épousa à Fontenay-le-Comte le 26 novembre 1636, Marie RAMBAUD, dame du Pinier, née à L’Orbrie, fille de René RAMBAUD, sieur du Pinier, avocat en Parlement, et de Jeanne JAMIN ; dont au moins :

1°) René CLEMENCEAU, qui suit.

2°) Jean CLEMENCEAU, mort jeune.

3°) Alexandre CLEMENCEAU, écuyer, sieur de ma Goupillière ; il épousa à St-Philbert-de-Bouaine le 6 août 1675, Généreuse GRASSINEAU, née vers 1650, fille de Pierre GRASSINEAU et de Louise FOUCRAN . DONT AU MOINS /

1a) René CLEMENCEAU, né à St-Philbert-de-Bouaine le 4 janvier 1678.

1b) Louise CLEMENCEAU, née à St-Philbert-de-Bouaine le 6 septembre 1683.

4°) Nestor CLEMENCEAU, chevalier, seigneur de la Péaudière et de la Goupillière.


5. René CLEMENCEAU, écuyer, seigneur de la Maisonneuve, épousa à Vendeuvre-du-Poitou (86) le 27 septembre 1672, Louise MANEVY, veuve de Maître Pierre PERET, sieur des Bruaires.

1°) Marie CLEMENCEAU, qui épousa à St-Laurent-de-la-Salle le 12 mai 1692, Messire Pierre d’AUTHON, écuyer, seigneur de Châteauroux.

2°) Anne CLEMENCEAU, décédée à Vendeuvre-du-Poitou le 20 octobre 1678.

3°) Louise CLEMENCEAU, décédée à Vendeuvre-du-Poitou le 21 octobre 1681.

4°) René CLEMENCEAU, né à Vendeuvre-du-Poitou le 6 novembre 1681.

5°) Nestor René CLEMENCEAU, né à Vendeuvre-du-Poitou le 3 janvier 1685.

6°) Marie Jeanne CLEMENCEAU, née à Vendeuvre-du-Poitou le 23 mars 1686 ; elle épousa à St-Cyr-des-Gâts le 4 juillet 1716, Auguste César BUOR, seigneur de St-Hilaire, fils d’Isaac BUOR, seigneur de la Davière, et de Magdeleine de RORTHAYS.




Branche de Racodet

Établie à partir des actes notariés de Fontenay-le-Comte, dont transcription en fin de cette généalogie


1. Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, marchand, épousa Anne MORISSET, dont il eut au moins :

1°) François CLEMENCEAU, qui suit.

2°) Paul CLEMENCEAU, sieur de Festy, marchand à St-Martin-des-Fontaines, fermier de la seigneurie du Chastenay ; il fut le père d’au moins :

1a) Jacques CLEMENCEAU, ministre de la parole de Dieu en l’église réformée de Poitiers, y demeurant en 1611.

1b) Paul CLEMENCEAU, sieur de la Rivière, demeurant à St-Martin-des-Fontaines, père d’au moins :

2a) Jacques CLEMENCEAU, qui entra en apprentissage pour 3 ans, chez Me Jehan CARREL, maître apothicaire à Fontenay-le-Comte.

1c) Marie CLEMENCEAU

3°) Louise CLEMENCEAU


2. François CLEMENCEAU, sieur de Racodet, apothicaire à Fontenay-le-Comte ; il épousa Marie Anne DELESPÉE, fille de Gaspard DELESPÉE et de Perette GUYMARDE.

1°) Anne CLEMENCEAU, qui épousa par contrat du 21 février 1609, Jacques PELLEGAUD, greffier en l’élection de Fontenay-le-Comte, fils de Jehan PELLEGAUD et de Françoise BRUNET.

2°) Marie CLEMENCEAU, mariée à Mathieu GIRAUD ; ils demeuraient au Gué de Velluire.

3°) François CLEMENCEAU, qui suit.

4°) Louise CLEMENCEAU, qui épousa par contrat du 4 août 1616, Samuel DELAFONS, avocat général au siège royal de Châtellerault, fils de Pierre DELAFONS, sieur de Marconnay, conseiller, notaire et secrétaire du Roi et de ses finances, et de Noémie REMY.

5°) Françoise CLEMENCEAU, qui épousa Nicolas GIRAUD.


3. François CLEMENCEAU, docteur en médecine à Ste-Hermine, médecine ordinaire du Prince de Condé, épousa Magdeleine DELAFONS, peut-être soeur de son beau-frère. Dont au moins :

1°) Madeleine CLEMENCEAU, qui épousa par contrat du 27 juillet 1645 (Me E. Laurent, notaire à Bourgneuf, archives de La Rochelle, cote 3 E 59/197), Samuel PAPIN, pasteur, de Ste-Hermine, fils de Jacques PAPIN et de Jeanne ROBIN. (Mariage communiqué par Jean-Michel Caquineau).





Noms Isolés


- Marie CLEMENCEAU, épouse de Mathurin TABARIT, fils de Jacques TABARIT, décédé à Fontenay-le-Comte le 2 mars 1583, et de Marie JOUINEAU, dont au moins :

1°) Christophe TABARIT, qui épousa à Fontenay-le-Comte le 8 octobre 1596, Claude MORISSET, fille de Jean MORISSET, sieur de la Maisonneuve, et de Jacquette DESAYVRES.


- Mathurin CLEMENCEAU, épousa Perrette PIONNEAU, dont il eut au moins :

1°) Radegonde CLEMENCEAU, qui épousa René MARSAULT, dont au moins :

1a) Benjamin MARSAULT, marchand orfèvre à Thouars.

1b) Mathieu MARSAULT, marchand à Fontenay-le-Comte, qui épousa par contrat passé à Fontenay-le-Comte le 6 février 1585, Marie ANCELIN, fille de Jehan ANCELIN et de Guillemette RAPIN.




Actes notariés de Fontenay-le-Comte

Sources : Archives de la Vendée


- 27 mars 1579 : Olivier TABARIT, sieur des Ouillères, y demeurant paroisse de Saint Laurent de la Salle, vend à Mathurin CLEMENCEAU, marchand au bourg de Saint Laurent de la Salle, le tiers d'une rente par indivis avec Mathurin TABARIT et autres ses cohéritiers. (Me François Mesnard).


- 2 juillet 1580 : Olyve BOISE, femme de Hilaire POUPONNOT, laboureur à boeufs au bourg de Fontaines, et Jehan BOYS, laboureur à boeufs au bourg de Fontaines, enfants des feus Mathurin BOYS et Marye BAYNARD, vendent à Paul CLEMENCEAU, marchand à Saint Martin des Fontaines, tous leurs héritages en la paroisse de Saint Martin des Fontaines. (Me Pierre Robert)


- 23 décembre 1580 : procès-verbal de la restitution de bétail par Marie LE TOURNEUR, dame de la Popelinière, fermière de l'abbaye de Moreilles, et par Arthus CLEMENCEAU son plege, à René PINCHON, abbé commendataire de Moreilles (Me Pierre Robert)


- 24 décembre 1580 : Procès-verbal et visite de l'état des logis et granges de l'abbaye de Moreilles, fait entre François CAILLEAU, Françoise CAILLER épouse d'Estienne SABLON, Jehan FERRET, chanoine et sous-chantre de Luçon, comme procureur de René PINCHON (procuration annexée du 20 décembre : René PINCHON demeure à Paris), Marie LE TOURNEUR dame de la Popelinière et Arthus CLEMENCEAU son plege. (Me Pierre Robert)


- 27 décembre 1582 : Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, demeurant à la Grange Redon, à Saint Martin des Fontaines, est en procès contre Jacques HELYES, écuyer, sieur de Seuryn, qui veut le contraindre "daller cuyre au four a ban dud Saint Martyn". (Me Pierre Robert)


- 5 mars 1583 : Jehan BRISSON, sieur de la Tousche, avocat en la sénéchaussée de Fontenay, prête 828 écus 1/3 à Arthus et Paul CLEMENCEAU, marchands, demeurant à Saint Martin des Fontaines, qu'ils rendront à la fête de Toussaint prochaine. (Me François Mesnard)


- 21 juillet 1584 : Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, demeurant paroisse de Saint Martin des Fontaines, afferme à Jehan ROULLEAU, marchand au Bouildroux, Mathurin BOUCQUET, marchand, paroisse de Saint Sulpice, et Antoine GERMAIN, marchand paroisse de Cezais, pour cinq ans, la métairie de la Pynotière ou Pynoterie, à Brillouet paroisse de Saint Étienne. (Me Pierre Robert)


- 6 février 1585 : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Mathieu MARSAULT, demeurant à Fontenay, fils de feu maître René MARSAULT et de Radegonde CLEMENCEAU, avec Marie ANCELIN, demeurant à Fontenay, fille de feu Jehan ANCELIN et de Guillemette RAPIN. Mathieu MARSAULT est sous l'autorité de Perrette PYONNEAU sa grand-mère. (Me Pierre Robert)


- 1er et 8 février 1583 : Paul CLEMENCEAU, marchand anciennement demeurant au bourg de Saint Martin des Fontaines et demeurant à Fontenay, transige, le 1er, avec René JOUYNEAU, marchand à L'Hermenault et Jehan JOUYNEAU, fils de feu Christophe JOUYNEAU, le 8, avec Marie JOUYNEAU, demeurant au bourg de Saint Laurent de la Salle, veuve de Jacques TABARIT. (Me Pierre Robert)


- 8 mai 1586 : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Jehan ROBIN, marchand bottier demeurant à Saint Cyr des Gâts, avec Marye GAUBERT, fille des feus Micheau GAUBERT et Nycolle [Siaudelle]. Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, demeurant audit Fontenay, promet 20 écus à la pro-parlée pour les services faits en la maison dudit CLEMENCEAU. (vues 325 et 326) (Me Pierre Robert)


- samedi 30 août 1586 : Lancelot CAILLER, procureur au siège royal de Fontenay, y demeurant, comme procureur de Pierre TAUCHON, religieux profès de l'abbaye Saint Martin des Champs à Paris et agaigne de l'église de Maillezais, afferme pour cinq ans à Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, demeurant à Fontenay, le revenu temporel de ladite agagerye de Maillezais. (Me Pierre Robert)


- 31 décembre 1586 : Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, donne procuration pour comparaître devant le sénéchal de Saint Maixent, car il est "mallade tellement quil luy est impossible de pouvoyr aller a pied ni a cheval". (Me Pierre Robert)


- 14 février 1587 : Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, demeurant à Fontenay, associe pour une moitié Antoine JOUBERT, marchand à Fontenay, en la ferme de la gagerie de Maillezais, à lui faite le 30 août 1586. (Me Pierre Robert)


- 21 février 1587 : René JOUINEAU, marchand au bourg de Petosse, donne procuration dans un procès contre Paul CLEMENCEAU, donataire et exécuteur testamentaire de feue Marie JOUINEAU, femme de feu Jacques TABARIT et soeur dudit René. (Me Pierre Robert)


- 19 mars 1587 : Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, demeurant à Fontenay, afferme pour cinq ans à René GUIGNET, laboureur à charrue à la Faybretière paroisse de Marsais, la métairie appartenant audit CLEMENCEAU et à ses enfants appelée la Grange, sise au bourg de Marsais. (Me Pierre Robert)


- 11 avril 1587 : Arthus et Paul CLEMENCEAU, père et fils, demeurant à Fontenay-le-Comte, fermiers de la seigneurie du Chastenay (Me Pierre Robert)


- 1er mai 1587 : Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, au nom des maire, échevins et conseillers de la maison commune de Fontenay, y demeurant, passe un marché avec Pierre SEGUYN, maître tailleur de pierres à Fontenay, qui "a promis et sera tenu faire une muraille depuys le coing de lestremité du fort de Guinefolle jusques a la cassematte qui est ver les foussez de la ville". (Me Pierre Robert)


- 17 octobre 1587 : Mathurin BARBOT, fermier adjudicataire des biens appartenant à Paul CLEMENCEAU, sieur de Festy, saisis à la requête de Barbe CLEMENCEAU et de Marye RENOLLEAU, veuve de Mathurin JOUYNEAU, greffier de Pouillé, ladite adjudication faite au parquet et auditoire de Sainte Hermine le 25 septembre dernier, cède sadite adjudication à François CLEMENCEAU, apothicaire à Fontenay. (Me Pierre Robert)


- 16 mars 1588 : partage de la succession de feu Gaspard DELESPÉE, époux de Perette GUYMARDE, demeurant au bourg de Saint Michel le Cloucq, entre leurs enfants Marie DELESPÉE femme de François CLEMENCEAU, demeurant à Fontenay ; David et Pierre DELESPÉE, demeurant au bourg de Saint Michel le Cloucq. (Me François Mesnard)


- 17 août 1588 : David et Pierre DELESPÉE, demeurant au bourg de Saint Michel le Cloucq, enfants et héritiers pour 2/3 de feu Gaspard DELESPÉE, donnent reçu à François CLEMENCEAU, leur beau-frère, demeurant à Fontenay-le-Comte. (Me François Mesnard)


- 16 décembre 1588 : Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, étant à Fontenay, afferme pour trois ans à Pierre Malleray, demeurant à la Vergne, paroisse de Saint Etienne des Loges, les fruits et revenus du fief appelé la Cessonnière à Antigny, appartenant aux héritiers de feu Henry GASTEAU, sieur de la Menutière. (vue 225). (Me Jehan Lymonneau)


- 8 août 1589 : feu Mathurin CLEMENCEAU, et sa nièce Marye SEGUYN, femme de Mathurin MAYNIER, marchand au bourg de Saint Laurent de la Salle, vivaient en communauté de biens. (Me Pierre Robert)


- 28 juin 1590 : Benjamin MARSAULT, marchand orfèvre demeurant à Thouars, vend à Mathieu MARSAULT, aussi marchand demeurant à Fontenay, divers lieux par indivis avec ledit MARSAULT et avec Marie MARSAULT leur soeur, selon partage fait entre eux et Augustin et Abel PASQUET, leurs cohéritiers en la succession des feus Mathurin CLEMENCEAU et Perrette PIONNEAU leurs grands-parents, par représentation de feue Radegonde CLEMENCEAU, mère lesdits MARSAULT et PASQUET. (Me François Mesnard)


- 26 septembre 1591 : Paul CLEMENCEAU, sieur de Fesly, demeurant à Saint Martin des Fontaines, cède par échange à Jehan de LA ROCHE, écuyer, seigneur du Coullombier, demeurant à Fontenay, un moulin à eau appelé le moulin Boutet à Saint Laurent de la Salle et divers biens, qu'il a eus à titre d'échange de Françoise JOUSBERT, dame de la Maisonneufve, veuve de Joachim CLEMENCEAU. Y est attaché un acte du 7 janvier 1595 par lequel, Paul CLEMENCEAU étant décédé, Pierre JOUYNEAU, loyal administrateur de Louise JOUYNEAU sa fille, est demandeur en interruption et déclaration d'hypothèque contre Marie CLEMENCEAU, veuve de Mathurin TABARIT, et contre Françoise JOUSBERT, tutrice de ses enfants. (Me Pierre Robert)


- Samedi 11 avril 1592 : Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, est curateur d'Henry de LA CRESSONNIÈRE, écuyer, sieur du Chastenay à Saint Valérien. (Me Pierre Robert)


- 10 avril 1593 : Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, demeurant à Fontenay, curateur de Jehanne de LA CRESSONNIÈRE, dame du Bouildroux, fille des feus René de LA CRESSONNIÈRE, sieur dudit lieu, et Charlotte BIGOT, afferme après enchères, ladite seigneurie du Bouildroux à Anne de LA BRUNE, représenté par Gervais BELLION, notaire en court lay, demeurant au bourg de Saint Cyr des Gâts. (Me Pierre Robert)


- 16 avril 1593 : Arthus CLEMENCEAU, comme curateur de Jehanne de LA CRESSONNIÈRE, donne procuration à René ROBIN, sieur de la Chalonnyère, pour la ferme des vignes de la maison noble et seigneurie de la Muce au bourg de la Jonchère en Talmondais. (Me Pierre Robert)


- 1er mai 1593 : Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, curateur d'Henry de LA CRESSONNIÈRE, écuyer, sieur du Chastenay, fait publier à Sainte Hermine et Saint Valérien les enchères pour la ferme dudit lieu du Chastenay (Me Pierre Robert)


- 18 mai 1594 : Jacques de LUC, écuyer, sieur Darson, époux de Marie DURAND, veuve de François BRISSON, sieur de la Grange, et tutrice de leurs enfants, afferme pour cinq ans à Arthus CLEMENCEAU, sieur de Racodet, demeurant au bourg de Saint Martin des Fontaines, la maison et seigneurie de la Grange Redon. (Me Pierre Robert)


- 24 juin 1600 : François CLEMENCEAU, sieur de Racodet, et Marie de LESPÉE sa femme, vendent à Jehan DEBOUTTÉ, marchand, demeurant au bourg de Nieul sur l'Autise, la métairie leur appartenant au village de Sauveré le Sec, pour 2000 livres (Me François Mesnard)


- 30 juin 1607 : testament de Magdelaine GASTEAU, épouse de Jehan CLEMENCEAU, sieur de la Maisonneuve, à Saint-Laurent-de-la-Salle. (vues 179 et 180) (Me Jehan Lymonneau)


- 14 juillet 1607 : Barbe CLEMENCEAU, demeurant au bourg de Pouillé, veuve de Jehan JOUYNEAU, comme tutrice naturelle de Jehan JOUYNEAU, demeurant à Pouillé, fils de feu Mathurin JOUYNEAU et de Françoise RENOLLEAU, vend à André GALLIER, écuyer, sieur de Guinefolle, conseiller du roi et premier président en l'élection de Fontenay, la quatrième partie en un dixième d'une métairie appelée la Millotière du Bois, sise à Bourneau, par indivis avec ledit GALLIER et autres héritiers de feue Loyse CHASTEAU. (Me Jehan Robert)


- 12 novembre 1608 : Leonard GUILLEMARD, marchand, présent à Fontenay-le-Comte, cède à Paul CLEMENCEAU, son beau-frère, demeurant au bourg de Saint Martin des Fontaines, de nombreuses créances et obligations dues audit Guillemard. (Me Jehan Robert)


- 21 février 1609 : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Jacques PELLEGAUD, greffier de l'élection de Fontenay, fils de feu Jehan PELLEGAUD et de Françoise BRUNET, demeurant à Biossais paroisse de Saint Médard des Prés, avec Anne CLEMENCEAU, qui, absente, ratifiera le 22 février 1609, fille de feu François CLEMENCEAU, sieur de Racodet, et de Marie de LESPÉE. (vues 121 et 122) (Me Jehan Robert)


- 1er août 1609 : Jacques PELLEGAUD, greffier de l'élection de Fontenay-le-Comte, afferme pour 5 ans à Mathurin MARTIN et Marc BUCHET son gendre, laboureurs à charrue demeurant au bourg de Saint Michel le Cloucq, la métairie audit bourg appelée la métairie du Grand Logis appartenant à Anne CLEMENCEAU femme dudit PELLEGAUD. (Me Jehan Robert)


- 20 avril 1611 : Jacques CLEMENCEAU, ministre de la parole de dieu en l'église réformée de Poitiers, y demeurant, rétrocède à son frère Paul CLEMENCEAU, demeurant à Saint Martin des Fontaines, pour 2.400 livres, tous les lieux qui furent à feus Arthus CLEMENCEAU et Anne MORISSET, aïeul et aïeule desdits Jacques et Paul, et que ledit Jacques a acquis tant par décret de justice qu'autrement. Dont une maison au bourg de Saint Martin des Fontaines où résidait ledit feu Arthus CLEMENCEAU ; afferme pour 5 ans au susdit Paul CLEMENCEAU et pour 480 livres par an, une métairie à Bouildroux appelée La Maison Neufve autrefois Frefoué, la métairie appelée Le Racodet au bourg de Saint Martin des Fontaines, la moitié par indivis avec l'hérédité de feu Paul CLEMENCEAU, sieur de Festy, de 16 journaux de vignes à Saint Martin des Fontaines, la moitié par indivis comme dessus de deux moulins, l'un à eau, l'autre à vent, appelés les moulins de Festy à Saint Sulpice, diverses terres. (Me Jehan Robert)


- 20 avril 1611 : Jacques CLEMENCEAU, tant en son nom que comme ayant les droits cédés de Paul et Anne CLEMENCEAU, ses frère et soeur, et de Loyse CLEMENCEAU sa tante, se désiste au profit des enfants de feu François CLEMENCEAU : Anne CLEMENCEAU, femme de Jacques PELLEGAUD, demeurant à Saint Michel le Cloucq ; Marie CLEMENCEAU, femme de Mathieu GIRAUD, demeurant au Gué de Velluire ; Françoys, Loyse et Françoise CLEMENCEAU, sous la curatelle de Jehan TABARIT, sieur de Saint Sébastien, demeurant à Saint Laurent de la Salle, de toutes les actions, demandes et prétentions qu'il pourrait avoir sur les biens dudit feu, notamment pour la gestion faite par ledit feu des bien des feu Arthus CLEMENCEAU et Anne MORISSET, aïeux dudit Jacques, moyennant que lesdits enfants de François CLEMENCEAU portent bon et loyal gariment audit Jacques de l'acquisition par lui faite dudit feu François de la moitié de la métairie appelée Racodet sise au bourg de Saint Martin des Fontaines, pour 1500 livres. (Me Jehan Robert)


- 6 juin 1612 : Pierre GATEAU, sieur de la Munitière, avocat en parlement, sacriste des Moutiers sur le Lay, y demeurant, afferme à Baptiste CLEMENCEAU, sieur de la Fontaine, demeurant à Mareuil, pour les années 1612 et 1613, le revenu temporel de ladite sacristie des Moutiers sur le Lay, pour 100 livres pour les 2 ans. (Me Jehan Robert)



-
15 juin 1614 : communautés d'habitants de Fontenay, au sujet du rôle d'imposition : il est précisé que François CLEMENCEAU, médecin, sera exempté comme les autres médecins chargés d'assister les pauvres et les nécessiteux gratuitement, ainsi que de visiter les hôpitaux et l'hôtel dieu. Nombreuses autres situations personnelles examinées. (Me Jehan Robert)


- 15 mars 1615 : assemblée des habitants de Fontenay-le-Comte, suivant la proclamation faite ce jour, tant aux prêches des grandes messes célébrées dans les églises de Notre-Dame, Saint-Jean et Saint-Nicolas, et au prêche de ceux de la religion prétendue réformée, auxquels Abraham THIBAUD, Jehan TURPAUD, Pierre BERNARD et Pierre NEAU, assoyeurs l'année présente des tailles et autres subsides royaux ont exposé ce qui suit : Savoir si le Sr MAYRE de cette ville doit payer les tailles ou non, il a été décidé qu'il ne sera pas taxé vu son exemption depuis longtemps ; MIZIÈRE, BARRIÈRE, CLEMENCEAU, DEBOUTTÉ médecins seront taxés ; les archers seront taxés en la conscience des assoyeurs par dessus leur exemption, et au regard des veuves desdits archers comme leurs privilèges étant finis par la mort de leurs maris... (vues 234 et 235) (Me Claude Rousseau)


- 14 août 1616 : contrat de mariage (solennités de l'Église) de Samuel DELAFONS, avocat en parlement au siège royal de Châtellerault, fils de Pierre DELAFONS, sieur de Marconnay, conseiller, notaire et secrétaire du roi et ses finances, et de feue Nohemie REMY, avec Louize CLEMENCEAU, demeurant à Fontenay, fille des feus François CLEMENCEAU, sieur de Racodet, et Anne DELESPÉE. (Me Jehan Robert)


- 14 décembre 1617 : donation mutuelle entre François CLEMENCEAU, docteur en médecine, et sa femme Magdeleine de LA FONS, demeurant à Fontenay. (Me Jehan Robert)


- 22 mai 1618 : Jacques CLEMENCEAU, docteur en théologie, demeurant à Poitiers, vend à Anne de LA BRUNE, sieur de la Rousselière, demeurant au bourg de La Caillère, une métairie à Bouildroux, appelée la Maison Neufve et ci-devant Fresoné. (Me Jehan Robert)


- 11 juillet 1619 : donation mutuelle entre François CLEMENCEAU, docteur en médecine, et Magdelene de LA FONS sa femme, demeurant à Fontenay. (Me Jehan Robert)



-
14 mai 1621 : François CLEMENCEAU, docteur en médecine, demeurant à Fontenay, afferme pour deux ans à Noel BEREAU, joueur d'instruments, demeurant à Fontenay, une chambre haute sur le devant du logis et d'autres pièces que ledit CLEMENCEAU tient à titre de ferme de la veuve Georges ROBIN, sis en cette ville, rue du Temple. Autre acte, du 17 juin 1621, Noel BEREAU, joueur d'instruments, demeurant à Fontenay, transporte sa ferme susdite à Jehan de RYÉ, procureur au siège royal de Fontenay. (Me Jehan Robert)


- 11 mai 1623 : transaction entre Pierre BERTHELOT, chirurgien, demeurant au Gué de Velluire, époux de Marie AUGIS, héritière de feu Pierre AUGIS, sieur de la Gargouilliere, son oncle, et François CLEMENCEAU, docteur en médecine, demeurant à Saint [Hermant ou Hermine]. CLEMENCEAU aurait tenté de faire faire à AUGIS un testament en sa faveur. Il se désiste de toute prétention à la succession moyennant la somme de 1095 livres. (Me Jehan Robert)


- 28 juin 1623 : René CLEMANCEAU, sieur de la Merichonnerie, au nom de Pierre MOUSSIAU, sieur des Chafaux, sieur propriétaire de l'office de commissaire des tailles de Puybelliard et Saint Vincent Sterlanges, par adjudication faite à Poitiers le 31 janvier dernier, paie à Pierre CORNUAU, au nom de Louys ARNAULT, la somme de 762 livres 15 sols pour le remboursement de la vente et adjudication faite audit ARNAULT dudit office (note : René CLEMANCEAU, sieur de la Mérichonnerie, est l'ancêtre direct des Clemenceau de la Loquerie et le frère de Paul CLEMENCEAU, sieur du Pasty, aïeul de Georges CLEMENCEAU). (vues 509 et 510) (Me Jehan Robert)


- 1er juillet 1623 : François AUBUSSON, sieur du Chastenay, conseiller et élu pour le roi à Fontenay, au nom de Marguerite CLEMENCEAU sa mère, veuve d'Isaac AUBUSSON, sieur du Chastenay, transporte à Anthoine AYRAULT, marchand, demeurant à Niort, la ferme générale que ledit feu AUBUSSON et ladite CLEMENCEAU tiennent de l'abbaye de l'Absie en Gâtine, pour les deux années qui restent de ladite ferme. Il paiera donc à Paris, en l'hôtel de M. le baron de CHAPELLAINE, sis en la vieille rue du Temple, à Charles LARGENTIER, abbé de ladite abbaye, le principal de la ferme de 10.700 livres par an. (vues 5 à 7) (Me Jehan Robert)


- 29 juillet 1623 : Anthoyne BLOUYN, sieur de la Gazellerie, au nom de Jehan BENOIST duquel il est plège et caution, fermier pour un tiers des châteaux de Boisroux et de la terre et seigneurie de la Grange Redoux, transporte ledit tiers de ferme à Paul CLEMENCEAU, sieur de la Rivyère, demeurant au bourg de Saint Martin des Fontaines, et à Hilaire BERNARD, demeurant à la maison du Gué de L'Hermenault, fermiers pour les deux autres tiers desdites seigneuries du Boisroux et de la Grange Redoux. (Me Jehan Robert)


- 25 juin 1624 : accord et quittance de ferme, entre Eusebe GIRARD, sieur de Marsay, au nom et comme cessionnaire de l'aumônier de l'abbaye royale de Saint Maixent ; et François GIRARD, écuyer, prieur du prieuré de Marsay, demeurant à la maison noble de la Girardie, à Sérigné, et Loys RICHARD, demeurant au bourg de Mouzeuil, fermier dudit prieuré, à laquelle ferme il aurait associé : Paul CLEMENCEAU, sieur de la Rivière, demeurant à Saint Martin des Fontaines, et feu Jehan TABARIT, sieur de Saint Sébastien, représenté par son fils et héritier, sous bénéfice d'inventaire, Mathurin TABARIT, sieur de Saint Sébastien, y demeurant paroisse de Saint Laurent de la Salle. (Me Jehan Robert)


- 25 juin 1624 : Nicolas DELAVACHE, sieur des Forges, demeurant à Angles, comme procureur de Guillaume CHEREAU, sieur de la Grange, y demeurant paroisse de Gorges, avocat au parlement de Bretagne, et de Françoise GATEAU sa femme (procuration du 31 mai 1624, devant les notaires de Clisson, donnée par ladite GATEAU audit DELAVACHE son gendre), vend à Jehan CLEMENCEAU, sieur de la Maisonneuve, y demeurant, à Saint Laurent de la Salle, les parts desdits CHEREAU et sa femme et à cause d'elle, en la métairie de la Pannerie au bourg d'Auzay, échue à ladite GATEAU de la succession de feue Anne CORNU, dame de Corpentay, sa tante maternelle, par indivis avec les autres héritiers de ladite feue. (Me Jehan Robert)


- 7 août 1624 : Nicolas GIRAUD, demeurant au bourg du Gué de Velluire, époux de Françoise CLEMENCEAU, fille de feu François CLEMENCEAU, donne reçu de 756 livres 5 sols à Mathurin TABARIT, fils et héritier sous bénéfice d'inventaire de feu Jehan TABARIT, sieur de Saint Sébastien, somme que ledit feu et Jaquette GAIGNON sa veuve doivent à ladite CLEMENCEAU, pour la gestion et administration de ses biens faite par ledit feu. (Me Jehan Robert)


- 24 août 1624 : Jehan CLEMENCEAU, sieur de la Maison Neuve, y demeurant paroisse de Saint Laurent de la Salle, époux de Madeleine GATEAU ; Jacques SICATEAU, sieur de la Chauviere, y demeurant paroisse de Sérigné, époux de Janne GATEAU ; lesdites GATEAU, filles de Pierre GATEAU, sieur du Vignault, demeurant à Fontenay, et de feue Marguerite CORNU, vendent audit Pierre GATEAU, leurs droits dans le procès qu'ils poursuivent contre Pierre GIRAULT, sieur de la Clairie et Jehan BERTHIN, sieur de la Mothe, à cause de Gabrielle et Susanne MISERE leurs femmes, Pierre HAQUET, sieur du Mont, comme curateur de Pierre HAQUET, son fils et de feue Janne CORNU, pour le don fait auxdits GATEAU et CORNU sa femme par feue Anne CORNU de tous ses meubles, acquêts et immeubles et domaines à elle données par feu Christophe RANFRAY son mari, en date du 7 mars 1602 (Moret et Dallet, notaires à Luçon), à l'entérinement duquel lesdits GIRAUD, BRETHIN, HAQUET et autres héritiers de ladite feue CORNU se seraient opposés. (Me Jehan Robert)


- 28 juin 1625 : Jehan CARREL, apothicaire demeurant à Fontenay, prend en apprentissage pour trois ans, en sa maison, Jacques CLEMENCEAU, fils de Paul CLEMENCEAU, sieur de la Robert, Fontayne, demeurant au bourg de Saint Martin des Fontaines, moyennant 200 livres. (Me Jehan Robert)


- 30 juillet 1625 : Francois GUILLET, serviteur domestique de François CLEMENCEAU, docteur en médecine et médecin ordinaire du Prince de Condé, demeurant à Sainte Hermine, reconnait que ledit CLEMENCEAU a déboursé et avancé de ses deniers, tous les frais et mises qui ont été faits au procès criminel poursuivi tant par ledit CLEMENCEAU, que par ledit GUILLET en la cour criminelle de Poitiers, à l'encontre de J. GAUDINEAU "pour raison des excès crimes et delictz par luy commis en la personne dudit GUILLET". (vues 73 et 74) (Me Jehan Robert)


- 13 juin 1631 : partage de la métairie de la Pannerye, sise à Auzay, à la demande de Benjamin DUCHESNAY, avocat en parlement, qui y est fondé pour un cinquième qu'il a eu par échange de René VARENNE, sieur de la Gaignollière, contre Pierre HACQUET, écuyer, sieur du Mont, et Madeleine GATEAU, veuve de Jehan CLEMENCEAU, sieur de la Maisonneuve. (vue 252 à 281) (Me Pierre Robert)


- 12 juin 1632 : Paul CLEMENCEAU, sieur de la Rivière, demeurant au bourg de Saint Martin des Fontaines, vend à Jacques MATHELOT, sergent royal demeurant à la Tousche paroisse de Foussais, une pièce de terre plantée partie en têtards et ceps, appelée le Carillon, sise près la fontaine du Magnou au fief de la seigneurie de la Gazelerie, pour 60 livres. (vues 568 et 569) (Me Pierre Robert)