E-mail: kristian06@orange.fr

Pour revenir sur la page d’accueil afin de consulter une autre famille ou pour effectuer une recherche précise sur un patronyme, vous pouvez soit cliquer sur la favicone  V   qui se trouve tout en haut à gauche de la barre d’adresse, soit cliquer sur le bouton « home » ici à droite.

GRIMAUD

La Verrie, Mortagne-sur-Sèvre, St-Hilaire-de-Mortagne, Evrunes, La Ferrière, St-André-Goule-d’Oie,

Les Essarts, Bournezeau, Luçon, Château-Guibert

Nantes, Guérande (44), La Tessoualle (49), St-Macaire-en-Mauges (49), Etampes (91)


Déposé le 18 janvier 2018 par Christian Frappier

Sources - Recherches

Registres paroissiaux et d’Etat-Civil, relevés du CGV de Vendée, divers Généanet





Vieille famille des environs de Mortagne-sur-Sèvre, exerçant principalement les métiers liés à la farine : meunier, farinier, boulanger, marchand de farine, pendant plusieurs générations ; une branche s’est installée à Luçon au 19e siècle, ce qui marqua  pour la famille le début d’une ascension sociale importante, tant par les métiers exercés que par les alliances, et prenant la suite de la Maison VRIGNAUD pour la fabrication et la commercialisation du « Kamok ».



1. Jacques GRIMAUD, né vers 1668, marchand ; il épousa Marguerite BOUFFANDEAU, née vers 1682, décédée à Mortagne le 24 août 1744 ; dont au moins :

1°) Marie GRIMAUD, qui épousa François SIMON.

2°) Charles GRIMAUD, meunier, né vers 1700, décédé à La Verrie le 8 février 1760 ; il avait épousé d’abord à La Verrie le 8 janvier 1727, Renée GRAVELEAU, née vers 1709, décédée à La Verrie le 30 mai 1749, fille de Mathurin GRAVELEAU et de Renée GRAVELEAU ; puis à La Verrie le 28 janvier 1750, Marie GARREAU, y née le 22 novembre 1727, y décédée le 3 octobre 1787, fille de Louis GARREAU et de Marie RETAILLEAU.

1a) Charles GRIMAUD, né du premier mariage vers 1730, meunier ; il épousa à La Verrie le 31 août 1761, Marie Rose SEGUIN, née à Mortagne le 7 octobre 1737, décédée à La Verrie le 21 septembre 1820, fille de Pierre SEGUIN et de Marie MAROT.

2a) René GRIMAUD, meunier, né à La Verrie ; il épousa à Evrunes le 18 juin 1788, Jeanne ROUSSEAU, fille de Jean ROUSSEAU et de Marie Anne TRÉHARD.

3a) Honoré Charles GRIMAUD, maçon, né vers 1792, décédé à Mortagne le 12 mars 1834 ; il avait épousé Marie SEGUIN, dont :

4a) Honoré François GRIMAUD, tisserand, né à Mortagne le 3 novembre 1826 ; il y épousa d’abord le 5 février 1849, Germaine Angélique BERGÈRE, née à Mortagne le 3 novembre 1826, fille de Pierre BERGÈRE et d’Angélique FORTIN ; puis à Mortagne le 18 septembre 1854, sa cousine, Clavie Elina GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 1er juillet 1830, fille d’Esprit GRIMAUD et de Rosalie AGENEAU (voir ci-dessous).

5a) Marie Honorine GRIMAUD, née à Mortagne le 4 décembre 1855 ; elle y épousa le 15 novembre 1885 Alexandre LIGNEAU, tonnelier, né à La Chapelle-Heulin (44) le 3 octobre 1854, fils de Jean LIGNEAU et de Rose GUÉRAUD.

5b) Berthe Augustine GRIMAUD, née à Mortagne le 28 avril 1860.

5c) Clovis Joseph GRIMAUD, né à Mortagne le 10 mai 1869.

2a) Rosalie GRIMAUD, née à La Verrie le 8 décembre 1764, y décédée le 25 juin 1819 ; elle y avait épousé d’abord le 24 janvier 1785 Pierre SEGUIN, laboureur, fils de Pierre SEGUIN et de Jeanne AYRAUD ; puis le 10 octobre 1800, Pierre OUVRARD, cultivateur, né à St-Paul-en-Pareds le 5 décembre 1773, y décédé le 11 novembre 1828, fils de Pierre OUVRARD et de Jeanne COUSSEAU.

2b) Charles GRIMAUD, meunier, né à La Verrie le 26 avril 1766.

2c) Jacques Marie GRIMAUD, farinier, né à La Verrie le 12 mai 1767.

2d) Marie Renée GRIMAUD, née à La Verrie le 10 avril 1768.

2e) Louis GRIMAUD, né vers 1769, décédé à La Verrie le 9 juillet 1769.

1f) Jeanne GRIMAUD, né à La Verrie le 17 avril 1772, y décédé le 14 janvier 1786.

1g) Louis GRIMAUD, meunier, né à La Verrie le 22 août 1773.

1b) Jean Simon GRIMAUD, né à Mortagne le 2 mars 1740.

1c) Esprit GRIMAUD, né à Mortagne le 16 avril 1741.

1d) Marie GRIMAUD, née à Mortagne le 6 février 1742, y décédée le 26 février suivant.

1e) Catherine Renée GRIMAUD, née à Mortagne le 31 janvier 1743, y décédée le 2 janvier 1746.

1f) Marie Renée GRIMAUD, née à Mortagne le 30 novembre 1745.

1g) Renée GRIMAUD, née à La Verrie le 4 juin 1746.

1h) Louise GRIMAUD, née du second mariage à Mortagne le 5 novembre 1750.

1i) Marie Anne Renée GRIMAUD, née à Mortagne le 1er octobre 1751.

1j) Jacques Marie GRIMAUD, né à Mortagne le 20 septembre 1753.

1k) Louis Jean GRIMAUD, né à Mortagne le 9 mars 1755.

1l) Jean Louis GRIMAUD, né à Mortagne le 21 juin 1757, décédé à Evrunes le14 janvier 1828 ; il avait épousé Perrine FORTIN.

1m) François Marie GRIMAUD, né à Mortagne le 9 août 1759, décédé à Evrunes le 19 mai 1801 ; il y avait épousé le 25 février 1783, Marie FORTIN, y née le 4 novembre 1753, y décédée le 23 avril 1822, fille de Pierre FORTIN et de Perrine ROUSSEAU ; dont au moins :

2a) Marie GRIMAUD, née à Evrunes le 27 mai 1785, y décédée le 4 décembre 1862 ; elle y avait épousé le 4 novembre 1811, François MAROLLEAU, meunier, né à La Chapelle-Largau (79) le 8 juin 1786, décédé à Evrunes le 15 mai 1871, fils de Jean MAROLLEAU et de Marie ALLION.

3°) Jeanne GRIMAUD, née vers 1705, décédée à Mortagne le 26 avril 1780 ; elle avait épousé Pierre BOUCHET, né vers 1704, décédé à Mortagne le 25 mars 1740.

4°) Jacques GRIMAUD, meunier, né vers 1710, décédé à St-Hilaire-de-Mortagne le 24 mai 1773 ; il avait épousé Marie DESFONTAINES, née vers 1715, décédée à Mortagne le 9 décembre 1760.

1a) Renée GRIMAUD, qui épousa à St-Hilaire-de-Mortagne le 18 mai 1761, Jacques GARREAU, né à La Verrie le 27 décembre 1737, fils de Louis GARREAU et de Marie RETAILLEAU.

1b) Jacques GRIMAUD, meunier, né vers 1731, décédé à St-Hilaire-de-Mortagne le 15 septembre 1762 ; il y avait épousé le 23 février 1756, Magdeleine SOULARD, née vers 1724, fille de François SOULARD et de Renée CROISÉ.

2a) Jacques GRIMAUD, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 27 mars 1757, y décédé le 26 avril 1807 ; il avait épousé à La Verrie le 20 juin 1787, Jeanne Louise CHARRIER, née à La Verrie le 2 juillet 1764, décédée à St-Hilaire-de-Mortagne le 16 décembre 1821, fille de Jean CHARRIER et de Marie CHIRON.

3a) Jeanne Madeleine GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 2 juillet 1788, y décédée le 2 septembre 1872 ; elle y épousa d’abord le 19 janvier 1819, René MERCIER, né à St-Christophe-du-Bois (49) le 9 janvier 1777, y décédé le 14 décembre 1826, fils de René MERCIER et de Jeanne Alexis FONTENEAU ; puis à St-Christophe-du-Bois (49) le 26 octobre 1829, François COUDRIN, laboureur, né à La Verrie le 10 janvier 1801, fils de Pierre COUDRIN et de Jeanne GRAVELEAU.

3b) Pierre GRIMAUD, meunier, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 29 octobre 1789 ; il épousa à Mortagne le 30 décembre 1813, Jeanne BERGÈRE, née à Evrunes le 12 mars 1788, fille de François BERGÈRE et de Jeanne DURAND.

3c) Rosalie GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 3 septembre 1791.

3d) Jacques GRIMAUD, né en 1793 ; il épousa à St-Hilaire-de-Mortagne le 24 janvier 1825, Marie HERBRETEAU, née en 1801, fille de Pierre HERBRETEAU et de Marie Anne GRAVON.

3e) Marin GRIMAUD, meunier, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 3 juin 1795 ; il y épousa le 3 mars 1824, Jeanne Aimée MURZEAU, née à St-Hilaire-de-Mortagne vers 1795, fille de Jean MURZEAU et de Marie GARREAU.

3f) Esprit GRIMAUD, meunier, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 8 septembre 1798, y décédé le 26 février 1853 ; il y avait épousé le 24 décembre 1817, Rosalie AGENEAU, née au Puy-St-Bonnet (49) en 1785, décédée à Mortagne le 17 avril 1851, fille de Pierre AGENEAU et de Marie Magdeleine RIVIÈRE.

4a) Rosalie Mélanie GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 22 février 1819, décédée à Mortagne le 10 août 1848.

4b) Hortense GRIMAUD, née à Mortagne le 3 avril 1820, y décédée le 16 décembre 1900.

4c) Pierre Esprit GRIMAUD, né à Mortagne le 9 mai 1822, décédé à St-Hilaire-de-Mortagne le 21 juin 1831.

4d) Jacques Elie GRIMAUD, peigneur de lin, né à Mortagne le 1er mai 1824.

4e) Constant Eugène GRIMAUD, tisserand, né à Mortagne le 18 janvier 1826, y décédé le 16 janvier 1888 ; il y avait épousé le 8 mai 1849, Marie Victorine BOSSARD, fileuse, née à Mortagne le 8 décembre 1828, fille de Victor BOSSARD et de Marie HUET.

5a) Eugène Victor GRIMAUD, tisserand, né à Mortagne le 18 novembre 1849.

5b) Marie Hortense GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 8 janvier 1851, y décédée le 15 mars suivant.

5c) Elie Anatole GRIMAUD, blanchisseur, né à La Verrie le 19 décembre 1858, décédé à Mortagne le 4 mai 1930 ; il y avait épousé le 3 septembre 1884, Pauline Eugénie DILLÉ, marchande, née à Evrunes le 20 octobre 1859, décédée à Mortagne le 14 avril 1933, veuve de Louis Marie ROUSSELOT, et fille d’Augustin Fernande DILLÉ et de Pauline Julie Appoline SOULARD.

6a) Elie Charles Eugène GRIMAUD, sous-officier de Marine, né à Mortagne le 15 novembre 1885, y décédé le 21 avril 1926.

6b) Paul Joseph GRIMAUD, ingénieur des Ponts et Chaussées, né à Mortagne le  mai 1895, décédé à Lyon le 2 septembre 1958 ; il avait épousé d’abord à Nantes le 8 novembre 1920, Georgette Marie LE BIHAN, sténo-dactylo, née à Clisson le 20 septembre 1896, décédée  à Bernay (27) le 9 mars 1937, fille de Vincent Lucien LE BIHAN et de Marie Françoise JOURNAUX.

7a) Thérèse Louise Lucienne GRIMAUD.

7b) Geneviève Georgette Paule GRIMAUD.

7c) Paul Lucien Elie GRIMAUD, marié à Jacqueline RIVIÈRE, dont :

8a) Emmanuel GRIMAUD, marié à Emmanuelle RIVOIRE, dont Marie, Vianney, Séverin et Sixtine GRIMAUD.

8b) Luc GRIMAUD

7d) Madeleine Monique GRIMAUD, mariée à Frédéric de MONTGOLFIER, dont :

8a) Hervé Olivier de MONTGOLFIER

8b) Agnès Elisabeth Michèle de MONTGOLFIER

8c) Marc Eric de MONTGOLFIER

7e) Jeanne Thérèse Geneviève GRIMAUD, mariée à André PERRIN, dont postérité.

5d) Arthur Auguste GRIMAUD, blanchisseur, né à Mortagne le 14 juin 1861 ; il y épousa le 10 juillet 1887, Bathilde Eudoxie GRAVELEAU, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 16 novembre 1862, fille de Pierre GREVELEAU et d’Eudoxie PIRON.

5e) Marie Elise GRIMAUD, née à Mortagne le 6 août 1866.

4f) Clémence GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 23 décembre 1827 ; elle épousa à Mortagne le 31 juillet 1854, Eugène Célestin PARPAILLON, tisserand, né à La Verrie le 19 mars 1827, fils de Pierre PARPAILLON et de Modeste GADBOIS.

4g) Clavie Elina GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 1er juillet 1830 ; elle épousa à Mortagne le 18 septembre 1854, son cousin, Honoré François GRIMAUD, tisserand, né à Mortagne le 3 novembre 1826, fils d’Honoré Charles GRIMAUD, maçon, et de Marie SEGUIN ; voir ci-dessus.

4h) Mélanie Jeanne GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 17 juin 1833, décédée à Cholet le 17 avril 1903 ; elle avait épousé à Mortagne le 6 octobre 1860 Elie BOUDEAU, né à Evrunes le 21 janvier 1835, décédé à Mortagne le 20 décembre 1921, fils d’Augustin BOUDEAU et de Marceline CHUPIN.

4i) Julie GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 29 avril 1835.

3g) Ignace GRIMAUD, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 17 avril 1800.

3h) Honoré Alexandre GRIMAUD, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 15 février 1804.

2b) Jean Mathurin GRIMAUD, meunier, boulanger, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 2 juin 1759, y décédé le 17 juin 1798 ; il y avait épousé le 8 février 1779, Magdeleine Augustine MARTIN, née à La Verrie vers 1762, fille de Jacques MARTIN et de Geneviève MAROT.

3a) Modeste Magdeleine GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 13 avril 1780 ; elle épousa à Mortagne le 23 mai 1810, Antoine LABROUSSE, poêlier puis aubergiste à Mortagne, né vers 1785, fils de Pierre LABROUSSE et de Marie RIGALDIE.

3b) Magdeleine GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 25 mai 1784 ; elle épousa à Mortagne le 22 octobre 1801, Thomas DAVID, boulanger, y né le 19 mars 1778, fils de Thomas DAVID et de Renée SEGUIN ; dont au moins :

4a) Jules François DAVID, boulanger à Cholet, employé de commerce, né à Cholet le 4 septembre 1808 ; il épousa à Mortagne le 29 octobre 1839, sa cousine, Marie Palmyre GRIMAUD, née à La Tessouale (49) le 29 septembre 1820, fille de Jean Baptiste Benjamin GRIMAUD et de Marie BRRAUD ; voir ci-dessous.

5a) Jules François Benjamin DAVID, marchand de grains, né à Cholet le 17 novembre 1840, décédé à Paris le 21 janvier 1878 ; il avait épousé à Angers le 19 mai 1864, Amélia BRUNET, receveuse des Postes, employé aux Chèques Postaux, née le 18 août 1845.

3c) Honoré GRIMAUD, boulanger, né à Mortagne le 12 novembre 1790, décédé à La Ferrière le 23 mai 1821 ; il y avait épousé le 29 janvier 1811, Marie Philippine MÉNARDEAU, née à Bournezeau le  mai 1789, décédée à la Ferrière le 6 mai 1827, fille de François Cyprien MESNARDEAU – lui-même fils d’Henry Paul MESNARDEAU et de Marie Magdeleine GUÉRITEAU – et de Marie Marguerite Jeanne BOSSU.

4a) Esprit Hippolyte GRIMAUD, boulanger, né à La Ferrière le 8 mars 1813, y décédé le 15 janvier 1853 ; il y avait épousé le 5 avril 1848, Marie Julie GAUVREAU, marchande, née à Thorigny le 16 avril 1817, fille de Jean GAUVREAU, tisserand, marchand, et de Marie PASQUIER.

4b) Eugène Victor GRIMAUD, forgeron, né à La Ferrière le 16 janvier 1816 ; il épousa à Ste-Florence le 28 mai 1850, Joséphine Alexandrine BODET, lingère, y née le 17 octobre 1814, fille de Jean BODET et de Jeanne Françoise MONNEREAU, cette dernière, fille de Jacques Honoré MAUNEREAU, maréchal, et de Marguerite ROUZEAU.

5a) Augustine Jeanne Eugénie Alexandrine GRIMAUD, née en mars 1853, décédée à St-André-Goule-d’Oie le 10 mars 1855.

5b) Marie Philippine GRIMAUD, née à St-André-Goule-d’Oie le 19 février 1854, y décédée le 23 suivant.

5c) Alexandrine Célestine GRIMAUD, née à St-André-Goule-d’Oie le 29 mars 1857.

5d) Eugène GRIMAUD, né à St-André-Goule-d’Oie le 27 avril 1858.

4c) Esprit Hippolyte Adolphe GRIMAUD, tailleur d’habits aux Essarts, né à La Ferrière le 28 juin 1819 ; il épousa aux Essarts le 9 juillet 1844, Jeanne BITOT, fille de confiance, née à St-Martin-Lars-en-Ste-Hermine le 21 décembre 1818, fille de Jean BITOT et de Marianne DANZAI.

3d) Jean Esprit GRIMAUD, boulanger, né à St-Hilaire-de-Mortagne en 1792, décédé à Mortagne le 10 avril 1837 ; il y avait épousé le 27 juillet 1818, Angélique LUCAS, née vers 1791, décédée à Mortagne le 10 avril 1846, fille de Jacques LUCAS et de Françoise COUTAND.

4a) Angélique Pauline GRIMAUD, née à Mortagne le 26 janvier 1809 ; elle y épousa le 17 juin 1829, Alexandre Firmin RENOU, fils d’Alexandre RENOU, teinturier, et d’Henriette Aimée BAUDRY.

4b) François Esprit GRIMAUD, propriétaire à Mortagne, y né le 4 décembre 1811 ; il épousa à Bournezeau le 13 juin 1847, Marie Louise VRIGNONNEAU, propriétaire, née à Bournezeau le 12 avril 1823, fille de Pierre Louis VRIGNONNEAU, maréchal, et de Rose Louise BLAYNEAU, cette dernière, petite-fille de François BLAYNEAU et de Marie FRAPPIER.

5a) Marie Louise GRIMAUD, née à Bournezeau le 8 août 1848 ; elle y épousa le 9 janvier 1872, Jules Henri Ernest ADMIRAULT, percepteur à Bournezeau né à Fontenay-le-Comte le 30 mai 1842, fils de Louis Ernest Henri ADMIRAULT et d’Esther Marie Mathilde BOUCARD ; dont au moins :

6a) Marie Ernestine ADMIRAULT, née à Bournezeau le 26 novembre 1873.

4c) Ferdinand GRIMAUD, né à Mortagne le 24 septembre 1823.

3e) Marie Dorothée GRIMAUD, née à Mortagne le 26 mai 1793 ; elle y épousa le 2 février 1819, Pierre Jacques COUTAND, maître boucher, né à Mallièvre le 2 mars 1771, fils de Jacques OUTAND et de Marie Geneviève COSSÉ.

3f) Jean Baptiste Benjamin GRIMAUD, boulanger, né à Mortagne le 9 octobre 1797, décédé à La Tessoualle (49) le 19 janvier 1827 ; il avait épousé à Mortagne le 13 novembre 1819, Marie BARRAUD, née à Saumur le 13 avril 1798, décédée à Mortagne le 30 janvier 1868, fille d’Augustin BARRAUD et de Marie LUCAS.

4a) Marie Palmyre GRIMAUD, née à La Tessoualle le 29 septembre 1820 ; elle épousa à Mortagne le 29 octobre 1839, Jules François DAVID, boulanger à Cholet, employé de commerce, né à Cholet le 4 septembre 1808, fils de Thomas DAVID et de Magdeleine GRIMAUD – voir ci-dessus.

4b) Adelina Angélique GRIMAUD, propriétaire, née à La Tessoualle le 28 mars 1823, décédée à Mortagne le 16 mai 1886 ; elle y avait épousé le 27 avril 1886, Jean Alexandre MONNEREAU, greffier de justice de paix, né à St-Martin-des-Noyers le 19 décembre 1819, fils de Jacques MONNEREAU et de Hyacinthe FONTENEAU.

4c) Marie Léonide GRIMAUD, née à La Tessoualle le 11 mars 1824, décédée à Mortagne en 1899 ; elle y avait épousé le 27 avril 1847, Pierre BEAUQUIN, marchand de vin en gros, né à La Chapelle-Heullin (44) le 21 juin 1818, décédé à Mortagne en 1848, fils de Jean BEAUQUIN, boucher, et de Marie ARNAUD.

4d) Jules Jean Paul GRIMAUD, né à La Tessoualle le 11 mars 1824, y décédé le 21 mars 1824.

4e) Valentine Germaine GRIMAUD, propriétaire, née à La Tessoualle le 9 mai 1825, décédée à Mortagne le 15 mai 1880 ; elle y avait épousé le 26 septembre 1848, Jacques Baptiste CAPITREL, négociant drapier à Reims, né à La Caine (14) le 18 décembre 1810, décédé à Mortagne le 31 mai 1865, fils de Jean Baptiste CAPITREL et de Marie Magdeleine LEPEULIER.

2c) Magdeleine GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 3 novembre 1781.

1c) Marie GRIMAUD, née à Mortagne le 6 janvier 1737, décédée à St-Hilaire-de-Mortagne le 12 mai 784 ; elle y avait épousé le 15 novembre 1762, Jacques LOISEAU, né vers 1736, décédé à St-Laurent-sur-Sèvre le 24 octobre 1776, fils de Mathurin LOISEAU et de Renée CHARBONNEAU.

1d) Marguerite GRIMAUD, née à Mortagne le 12 avril 1740 ; elle épousa à St-Hilaire-de-Mortagne le 13 novembre 1778, Louis Pierre BROCHARD, tailleur d’habits, y né le 15 mars 1756, fils de Louis BROCHARD et de Marie LIGONNIÈRE.

1e) Louis Charles GRIMAUD, meunier, né à Mortagne le 11 juin 1744, décédé à St-Hilaire-de-Mortagne le 26 octobre 1789 ; il y avait épousé le 19 janvier 1772, Perrine ROTUREAU, née au Longeron (49) le 26 janvier 1753, décédée à St-Hilaire-de-Mortagne le 11 février 1808, fille de Jean ROTUREAU et de Marie BARON.

2a) Perrine Mathurine GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 19 novembre 1772, y décédée le 3 février 1827 ; elle y avait épousé le 18 mai 1802, Pierre LUMEAU, né à Gétigné (44) le 26 avril 1769, décédé à St-Hilaire-de-Mortagne le 26 juillet 1838, fils de René LUMEAU et de Perrine FRADIN.

2b) Marie Marguerite GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 17 décembre 1774, décédée à Mortagne le 21 décembre 1813 ; elle avait épousé à St-Hilaire-de-Mortagne le 27 novembre 1809, Louis François DUBOURG, y né le 15 mai 1780, fils de François DUBOURG et de Françoise ROCHAIS.

2c) Louis GRIMAUD, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 31 janvier 1777.

2d) Marie GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 23 octobre 1779, y décédée le 24 septembre 1781.

2e) Jeanne GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 10 juillet 1782, y décédée le 13 septembre 1825 ; elle y avait épousé le 23 novembre 1803, François MURZEAU, né à La Verrie le 6 juin 1777, décédé à St-Hilaire-de-Mortagne le 25 janvier 1827, fils de François MURZEAU et de Jeanne DILLÉ.

2f) Rose GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 19décembre 1785, y décédée le 10 juin 1808.

3g) Martin Auguste GRIMAUD, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 25 mars 1789.

1f) Pierre GRIMAUD, né à Mortagne le 8 février 1751, décédé à St-Hilaire-de-Mortagne le 21 juillet 1790 ; il y avait épousé le 19 février 1781, Marie Françoise FORTIN, née à Mortagne le 17 mars 1763, fils d’Antoine FORTIN et de Marie GARREAU.

5°) Jean GRIMAUD, né vers 1719, décédé à Mortagne le 6 novembre 1754 ; il y épousa le 6 janvier 1754, Marie BLIN, ou BELIN, fille de Louis BLIN et de Yvonne MOREAU.

6°) René GRIMAUD, né vers 1721.

7°) Pierre GRIMAUD, qui suit.


2. Pierre GRIMAUD, meunier, né vers 1725, décédé à St-Hilaire-de-Mortagne le 22 mars 1775 ; il y avait épousé le 13 septembre 1744, Marie MAROT, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 20 mars 1730, y décédée le 7 novembre 1779, fille de Mathurin MAROT et de Perrine HY.

1°) Marie Anne GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 3 juillet 1746, décédée à Mortagne le 17 juillet 746.

2°) Pierre GRIMAUD, meunier, né à Mortagne le 22 mars 1748 ; il y épousa le 9 février 1774, Marie Renée SALLÉ, née à Mortagne le 14 septembre 1751, fille de René SALLÉ et de Marie GRILLARD.

3°) Jean GRIMAUD, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 12 mai 1750, y décédé le 7 février 1779.

4°) Jacques GRIMAUD, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 18 septembre 1752.

5°) François René GRIMAUD, voiturier, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 11 octobre 1754, décédé à Mortagne le 28 janvier 1787 ; il avait épousé à La Verrie le 23 février 1786, Marie Magdeleine GAUTIER, y née le 5 août 1753, fille de Jean GAUTIER et de Jeanne HULLIN ; devenue veuve, elle épousa en secondes noces à Mortagne le 3 juillet 1788, Mathurin TURCOT, né à Ardelay le 6 mai 1754, fils de Jean TURCOT et de Louise BOURASSEAU.

1a) Marie Françoise GRIMAUD, née à Mortagne le 24 novembre 1786 ; elle y épousa le 29 décembre 1809, Mathurin LANDREAU, né à La Verrie le 20 août 1786, y décédé le 11 décembre 1821, fils de Mathurin Vincent LANDREAU et de Jeanne FORTIN.

6°) Louis Charles GRIMAUD, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 15 février 1757.

7°) Esprit Marie GRIMAUD, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 15 février 1757.

8°) Baptiste René GRIMAUD, cabaretier, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 9 juin 1759 ; elle épousa à Mortagne le 22 octobre 1788, Perrine Victoire MAQUIGNON, née vers 1770, fille d’André MAQUIGNON et de Perrine SICARD.

1a) Baptise René GRIMAUD, né à Mortagne le 3 août 1789.

1b) Louis GRIMAUD, né à Mortagne le 25 juillet 1790.

9°) Marie Marguerite GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 27 juillet 1761, décédée à St-Macaire-en-Mauges le 8 septembre 1806 ; elle y avait épousé le 11 août 1784, Joseph DUPUY, né à La Tessoualle (49) le 24 octobre 1763, décédé à St-Macaire-en-Mauges le 27 juillet 1841, fils de Joseph DUPUY et de Perrine LÉGER.

10°) Rose Madeleine GRIMAUD, née à St-Hilaire-de-Mortagne le 14 février 1766 ; elle y épousa le 11 février 1793, Victor Marie MARTIN, né à La Verrie le 16 mai 1753, décédé à St-Pierre-Montlimart (49) le 16 avril 1818, veuf de Marguerite GUIBERT, et fils de Jacques MARTIN et de Jeanne Perrine MAROT, cette dernière, sœur de Marie MAROT qui avait épousé Pierre GRIMAUD (voir ci-dessus).

11°) André Augustin GRIMAUD, qui suit.

12°) Esprit Marie GRIMAUD, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 22 janvier 1772, y décédé le 24 novembre suivant.


3. André Augustin GRIMAUD, meunier, né à St-Hilaire-de-Mortagne le 26 mars 1769, décédé à Luçon le 7 mars 1830 ; il avait épousé à St-Macaire-en-Mauges (49) le 24 juin 1798, Marie Louise GUILLOTON, née à Clisson (44) le 9 octobre 1771, décédée à Luçon le 30 mars 1822, fille de Charles Mathurin GUILLOTON et de Jeanne Marie BAILLON.

1°) Joseph Augustin GRIMAUD, qui suit.

2°) Marie Louise GRIMAUD, née à St-Macaire-en-Mauges vers 1801, décédée à Luçon le 21 avril 1815.

3°) Joséphine Marguerite GRIMAUD, marchande, née à Luçon le 2 juin 1802, y décédée le 18 août 1872 ; elle y avait épousé le 27 juin 1838, Etienne Françoise DÉSAMIS, cafetier, né à Luçon le 16 décembre 1790, fils d’Etienne DÉSAMIS, limonadier, boulanger, et de Rose DÉSAMIS ; il était veuf en premières noces de Jeanne Joséphine BRÉCHET ; pus en secondes noces de Catherine Aimée MOREAU.

4°) Françoise Modeste GRIMAUD, née à Luçon le 13 février 1806 ; elle y épousa le 9 février 1836, Pierre Jules ARMANT, passementier, né à La Rochelle le 1er novembre 1807, décédé à Niort le 4 octobre 1871, fils de Denis Justin ARMANT, peintre et vitrier, et d’Anne Marie BRARD ; dont au moins :

1a) Emile Pierre ARMANT, ingénieur, né à La Rochelle le 4 août 1841, décédé à Carvin (62) le 5 septembre 1916 ; il avait épousé à Paris le 26 mars 1864, Eugénie Louise GUILLEROT, y née le 13 décembre 1835, décédée à Carvin le 5 septembre 1916, fille de Pierre Jules GUILLEROT et d’Alexandrine ROY.

2a) Louis Baptiste Jules ARMANT, directeur de banque, né à Paris le 25 mai 866, décédé à Roubaix (59) le 30 septembre 1906 ; il avait épousé à Morlaix (29) le 3 février 1896, Rosalie CROUAN, née à Brest le 26 décembre 1871, décédée à Béthune (62) le 9 septembre 1903, fils de Paul Thomas CROUUAN et de Rosalie GUILLEROT ; dont postérité.

5°) Magdeleine Pauline GRIMAUD, née à Luçon le 4 février 1808, y décédée le 15 août 1815.


4. Joseph Augustin GRIMAUD, marchand de blé, né à St-Macaire-en-Mauges le 2 janvier 1799, décédé à Luçon le 6 mars 1861 ; il avait épousé à Château-Guibert le 2 septembre 1829, Alexandrine Stéphanie BONNARD, née au Champ-St-Père le 2 mars 1811, décédée à Luçon le 23 janvier 1849, fille de Louis Jean BONNARD, propriétaire, maire de Château-Guibert, originaire de St-Nom-la-Bretèche (78), et de Marie Constance Suzanne BARON.

1°) Jules Emile GRIMAUD, né à Luçon le 10 avril 1831, décédé à Nantes en 1901 ; il avait épousé à Luçon le 24 octobre 1858, Caroline Henriette LAMORÉ, née à Nantes le 1er février 1838, y décédée le 1er décembre 1919, fille de Vincent Jacques Joseph LAMORÉ, imprimeur et libraire, et de Caroline Julie LEBON.

 Imprimeur, historien, prosateur et poète. Vendéen de naissance, il habitait Nantes depuis sa jeunesse. Comme secrétaire de la Revue de Bretagne et de Vendée, et comme imprimeur habile, il a eu une action si considérable sur le mouvement littéraire breton, qu’il mérite bien une place parmi les poètes armoricains. En 1855, il publia un premier recueil « Fleurs de Vendée » dont la fraîcheur et l’élégance frappèrent tous les connaisseurs. En 1858, parurent « Les Vendéens » dont la dernière édition est illustrée de belles eaux-fortes par Octave de Rochebrune.

1a) Marie Caroline GRIMAUD, née à Nantes (1859-1860).

1b) Emile Vincent Joseph Augustin GRIMAUD, imprimeur, né à Nantes le 27 septembre 1864 ; il avait épousé à Etampes (91) le 8 septembre 1896, Marguerite Marie Zoé LECESNE, née à Château-Thierry (02) le 21 septembre 1871, fille de Louis LECESNE et de Mathilde ALLIEN.

2a) René Emile Etienne GRIMAUD, né à Etampes le 21 mai 1898, caporal au 219e RI, tué à l’ennemi à Sommepy (Marne) le 29 septembre 1918, « Mort pour la France ».

2°) Philippe Adolphe GRIMAUD, qui suit.

3°) Constance Emilie GRIMAUD, née à Luçon le 8 juillet 1836, décédée à Guérande (44) le 16 février 1870 ; elle avait épousé à Luçon le 29 juillet 1863, Pierre Marie du BOUAYS de COUËSBOUC, docteur en médecine, maire de Guérande, né à St-Lyphard (44) le 13 octobre 1834, décédé à La Châtaigneraie le 22 juillet 1878, fils de François Marie du BOUAYS de COUËSBOUC, cabaretier, cultivateur, marchand, facteur rural puis receveur des Postes, et de Jeanne LEGAL.

1a) Gaëtan Pierre Marie Emile du BOUAYS de COUËSBOUC, docteur en médecine, né à Guérande le 20 avril 1864, décédé à Moncoutant (79) le 11 août 1918 ; il avait épousé Jeanne BRIFFAUD.

1b) Calixte Adolphe Jules Marie du BOUAYS de COUËSBOUC, né à Guérande le 16 septembre 1685.

1c) Geoffroy Marie du BOUAYS de COUËSBOUC, né à Guérande le 8 juillet 1867, y décédé le 28 avril 1869.

1d) Geoffroy Calixte Stéphane du BOUAYS de COUËSBOUC, dentiste, né à Guérande le 30 janvier 1870, décédé à Paris le 7 septembre 1917 ; il y avait épousé le 18 août 1898, Augustine Laurence GALLI, née à Grenoble (38) le 10 août 1875, décédée à Paris le 8 août 1917, fille de Joseph GALLI et d’Adèle Marie Laurence CARRON.

2a) Pierre Marie du BOUAYS de COUËSBOUC, né à Paris le 10 juin 1899, y décédé le 30 décembre 1923 ; il avait épousé Valentine DEVOLVÈRE, née à Armentières (59) vers 1900, dont, entre autres :

3a) Pierre Jean du BOUAYS de COUËSBOUC, marié à Esther LENZI, née à Samone (Italie) le 16 mars 1924, dont au moins :

4a) Marc du Marc du Bouays de CouësboucBOUAYS de COUËSBOUC, né à Aulnay-sous-Bois (93) le 14 octobre 1950 ; danseur, professeur à l’Ecole du Ballet de l’Opéra de Paris.

Formé par Raymond Franchetti, Lilian Arlen et Nina Vyroubova, Marc du Bouays est entré à l’Ecole de Danse de l’Opéra en 1960. Engagé dans le corps de ballet en 1968, il est promu « sujet » la même année. Entre 1981 et  1982, il danse à l’English National Ballet, au Pittsburg Ballet sous la direction de Patricia Wilde, et au Nothern Ballet de Manchester de 1984 à 1985. Dès 1988, il enseigne la danse classique à Nice, puis à l’étranger (Italie, Monaco, Australie), avant de rejoindre l’Ecole de danse de Rosella Hightower à Cannes de 1994 à 1996, avant de rejoindre l’Ecole du Ballet de l’Opéra National de Paris en 1997. En plus de la danse classique, il a mis au point sa propre technique de travail, qui consiste en un ensemble d’exercices très utiles au danseur pour perfectionner sa stabilité, sa souplesse et sa force. Cet enseignement unique fait partie du cours de Danse Thérapie, également proposé dans le cadre du stage international de Danse de Paul.

Marc du BOUAYS épousa Evelyne DESUTTER, danseuse étoile, née à Aubervilliers (93) le 26 février 1954.

Très tôt, elle commence la danse classique et suit sa formation au Ballet de l’Opéra de Paris. Engagée à 15 ans dans le corps de ballet, elle gravit les échelons et danse la première production « Jeunes Danseurs » alors qu’elle est sujet. Elle danse des rôles du répertoire classique et aussi les nouveaux rôles créés à cette époque, notamment par Roland Petit, qui fait appel à elle. Le ballet de Nancy-Lorraine l’engage en tant que soliste en 1994, puis elle est invitée à participer à des galas d’étoile, ou pour des saisons (New York, Milan, Londres, Paris). Elle reste avant tout une des principales partenaires de Rudolf Noureev avec qui elle dansera plusieurs galas et productions, entre autres, Romé et Juliette, Cendrillon ou Les Sylphides.

4°) Augustin Léon GRIMAUD, docteur en médecine, médecin de la Marine, né à Luçon le 20 mai 1841, décédé à Nantes le 20 mars 1911 ; il avait épousé Marie Augustine DIFFON, dont :

1a) Delphine Julia GRIMAUD, née à Luçon le 15 janvier 1838 ; elle y épousa le 16 novembre 1859, Valentin LEPELTIER, pharmacien à St-Nazaire, né à Luçon le 4 août 1833, fils de Jean Martin LEPELTIER, et de Marie Rose Agathe BIRÉ.

1b) Lucien Augustin Félix GRIMAUD, substitut du procureur, juge d’instruction, président du Tribunal civil de Nantes né à Nantes le 20 avril 1873, y décédé le 17 mai 1950 ; il y avait épousé le 4 décembre 1905, Gabrielle Ernestine MALHERBE, née à Nantes le 6 juin 1877, y décédée le 24 mars 1958, fille d’Albert Hippolyte MALHERBE, professeur et directeur de l’Ecole de médecine de Nantes, adjoint au Maire, et de Léonide Louise Marie GADECEAU.

2a) Lucien GRIMAUD, conseiller du Parlement de Bretagne, né le 1er avril 1904, décédé à Nantes le 17 décembre 2009 ; il avait épousé en 1937, Madeleine LEBEAUPIN, née le 11 octobre 1914, décédée le 6 octobre 2014, fille de Léon Charles LEBEAUPIN et de Marguerite DESFOSSÉS.

3a) Jean-Philippe GRIMAUD, né le 7 mai 1938, décédé le 6 mai 2000 ; il avait épousé Christine BERGERAULT, née le 17 mai 1945.

3b) Marie-Hélène GRIMAUD, née le 3 avril 1939, mariée à Robert PAITEL (1932-1992).

3c) Françoise GRIMAUD, née le 2 février 1941, mariée à François MOREAU.

3d) Michel GRIMAUD, né le 23 avril 1946, marié à Carole DEVORSINE, née le 11 octobre 1947, dont :

4a) Clotilde GRIMAUD, né en 1976.

4b) Thomas GRIMAUD, né en 1978.

4c) Jean-Hubert GRIMAUD, né en 1982.

3e) Dominique GRIMAUD, né le 19 mars 1950, marié à Brigitte MONTFORT, dont :

4a) Jérôme GRIMAUD, né en 1972.

4b) Marie-Aurélie GRIMAUD, née en 1974.

4c) Donatien GRIMAUD, né en 1981.

3f) Béatrice GRIMAUD, née le 17 mai 1952.

1c) Léon Gustave Stéphane GRIMAUD, docteur en médecine, né à Nantes le 22 janvier 1876, y décédé le 26 décembre 1944 ; il avait épousé à Nantes le 28 octobre 1901, Louise Emma LAHOUSSE, née à Paris le 11 octobre 1882, décédée à Nantes le 16 mars 1969, fille de Jacques Léon Sosthène LAHOUSSE et de Juliette Marie Adrienne AUDRAIN.

2a) Maurice GRIMAUD (1902-1977).

2b) Marcel Ernest GRIMAUD, né à Nantes le 24 septembre 1906, y décédé le 20 février 1910.


5. Philippe Adolphe GRIMAUD, négociant, né à Luçon le 29 juillet 1834, décédé à Royat (63) le 30 septembre 1888 ; il avait épousé Clémentine LAMORÉ, née à Nantes le 27 juin 1842, y décédée le 29 mai 1899, fille de Vincent Jacques Joseph LAMORÉ, imprimeur et libraire, et de Caroline Julie LEBON.

1°) Charles Emile Léon GRIMAUD, qui suit.

2°) Paul Stéphane GRIMAUD, né à Luçon le 5 novembre 1866, y décédé le 17 octobre 1961 ; il y avait épousé le 23 avril 1906, Marie Mathilde Augusta Hortense GANDRIAU, fille de Louis Auguste GANDRIAU et de Marie Louise Hortense MOREAU.

1a) Cécile Marie Léone GRIMAUD, née à Luçon le 22 février 1907, y décédée le 2 juin 1993 ; elle y avait épousé le 11 octobre 1932, René Gabriel Joseph PIARD, né à Luçon le 19 septembre 1904, y décédé le 19 septembre 1980, le jour de son 76e anniversaire, fils d’Eugène René Martin PIARD et d’Alice Anselme Berthe Louise CHARRIER.


6. Charles Emile Léon GRIMAUD, liquoriste, distillateur, né à Luçon le 6 juin 1865, y décédé le 16 mai 1940 ; il y avait épousé le 24 octobre 1893, Marie Rosalie Elisa VRIGNAUD, née à Luçon le 30 avril 1868, y décédé le 30 mars 1951, fille d’Henry Emile Alexandre VRIGNAUD, créateur du « Kamok », et de Rosalie Joséphine LALLEMAND.

1°) Louis Adolphe Henri GRIMAUD, né à Luçon le 1er août 1894, y décédé le 3 mai 1961.

2°) Joseph Henri GRIMAUD, né à Luçon le 14 octobre 1895, y décédé le 14 avril 1988 ; il avait épousé à Chantonnay le 14 novembre 1922, Marie Lucienne BAUDIN, y née le 13 mai 1900, décédée à Luçon le 16 juin 1975, fille de Lucien Joseph BAUDIN, docteur en médecine, et de Caroline Alexandrine Marie SIMON, cette dernière, descendante, entre autres, de Toussaint BENOIST, sieur de la Dorinière, et de Marie FRAPPIER de LA MAUVINERIE.

3°) Anne Marie Rosalie Clémentine GRIMAUD, née à Luçon le 30 juin 1900, y décédée le 9 janvier 1998. Inscrite au répertoire civil le 9 juillet 1992 et le 15 juillet 1993.