Pour revenir sur la page d’accueil afin de consulter une autre famille ou pour effectuer une recherche précise sur un patronyme, vous pouvez soit cliquer sur la favicone  V   qui se trouve tout en haut à gauche de la barre d’adresse, soit cliquer sur le bouton « home » ici à droite.

E-mail: kristian06@orange.fr

NICOLLON des ABBAYES

Landeronde, Palluau

Vihiers (49), Rennes (35) Marseille (13), St-Brieuc (22)


Déposé le 4 avril 2020 par Christian Frappier

Sources - Recherches : pages perso de Thierry des Abbayes, Geneanet, Roglo, Archives de Vendée

Contribution : Thierry des Abbayes











La famille NICOLLON serait issue d’une branche d’une famille noble originaire de Bretagne, venue en Bas-Poitou au 16e siècle, et s’étant établie à la fin du 17e siècle dans le bocage à Landeronde. Mais il reste à faire la liaison entre ces deux familles.


La Rochette de Landeronde1. Basile NICOLLON, sieur de la Grange, né vers 1670, décédé avant 1757, épousa à Landeronde vers 1698, Suzanne MERCIER, née vers 1675, décédée à Landeronde le 27 mars 1750, fille de Mathurin MERCIER, sieur de la Chaussée, et Marie Magdeleine MASSON, dame de La Perraye.

Basile NICOLLON est enregistré à l’Armorial du Poitou, et porte : « d’argent à une maison de gueules et un chef de sable ». La famille vit à la Rochette, une maison construite vers 1700, soit par Basile NICOLLON lui-même, soit par la famille MERCIER de La Noue.

1°) Catherine NICOLLON, née vers 1696, décédée à Palluau le 26 avril 1759.

2°) Suzanne Henriette NICOLLON, née à Landeronde vers 1699, décédée à Palluau le 15 avril 1792 ; elle avait épousé à Landeronde le 19 mars 1744, Pierre AYMON, fille de Pierre AYMON, écuyer, seigneur de Lansonnière, et Louise MORINEAU ; mariage en présence de Messire Pierre de RORTHAYS, seigneur de Monbail, NH Louis et Jean François NICOLLON, Gilles et Jacques Samuel MÉTAYER, Dame Suzanne MERCIER.

3°) Antoinette NICOLLON, née vers 1703, décédée à Landeronde le 20 juin 1750.

4°) NH Martin Basile NICOLLON, sieur de la Grange, licencié en droit, procureur du Roi à l’amirauté, né à Landeronde vers 1704 ; il épousa aux Sables d’Olonne le 9 juillet 1737, Françoise Rose GUILBAUD, née vers 1715, fille d’Antoine GUILBAUD et Charlotte Rose COLLIN ; mariage en présence de NH Louis NICOLLON, sieur de la Proutière, frère de l’époux, NH Gilles MERCIER, sieur de la Noue, avocat en Parlement, oncle, NH Me Jacques Marie CORBIER, conseiller du Roi, commissaire particulier pour les isles dépendant du Poitou, cousin germain de l’épouse, Jean de LANGE, sieur des Coteaux, Mathurin Nicolas de LANGE, sieur de la Bouchardière, cousins germains en l’estoc paternel, Messire Charles Marie GILBERT, prêtre, cousin germain en l’estoc maternel.

Vers 1768, Françoise Rose GUILBAUD fut inhumée vivante ! Ce ne fut qu’au moment où le cercueil ; descendu dans la fosse, le curé chantait le « Pater Noster » que le fossoyeur lui dit à l’oreille : « le cercueil remue ». Le curé continue la cérémonie, et éloignant rapidement tous les assistants sous prétextes de prières particulières indispensables, fait fermer les portes du cimetière.

On enlève aussitôt le cercueil que l’on dépose dans la petite chapelle du centre, et le corps, débarrassé sans retard de son linceul, donne manifestement des signes de vie, et bientôt revient d’une manière plus évidente. Une porte de communication existait entre le cimetière et la maison de Mlle BOUHIER de LA ROCHETTE, on la fait ouvrir, et Mme NICOLLON y est déposée dans un lit, pendant que le curé va prévenir son mari, vieillard accablé de douleurs qui ne pouvait croire à cette résurrection. Mme NICOLLON vécut encore dix années.

1a) Françoise NICOLLON, née en avril 1738, décédée à Olonne-sur-Mer le 6 mars 1739.

1b) Basile Antoine Marie Joseph NICOLLON, né vers 1740, homme de lois, assesseur du juge de paix, ancien procureur du Roi de l’amirauté du Poitou, subdélégué de l’intendant de la province pour l’élection des Sables, maire de la ville et président du district. Il est décédé le 14 pluviôse an IV (3 février 1796) au cours d’un terrible ouragan qui s’est abattu sur la ville des Sables d’Olonne, écrasé par sa maison, rue de la Concorde, qui s’est écroulée sur lui, alors qu’il était dans son lit.

5°) Louis Baptiste NICOLLON, né vers 1708, décédé à Landeronde le 20 avril 1745.

6°) Suzanne Françoise NICOLLON

7°) Marie Charlotte NICOLLON, née à Landeronde le 20 novembre 1708.

8°) Charlotte Henriette NICOLLON, née vers 1709, décédée à Palluau le 7 juillet 1789.

9°) Jean François NICOLLON, qui suit.


2. Jean François NICOLLON, sieur de Laumondière, né vers 1710, licencié es-lois, armateur aux Sables ; il reçut la ferme des Abbayes sise à Beauvoir-sur-Mer ; il épousa à Landeronde le 15 février 1757, après dispense du 2e degré de consanguinité, Henriette Françoise Marie MERCIER, dame des Abbayes, née vers 1731, décédée à Landeronde le 23 juin 1781, fille de Gilles Louis MERCIER, sieur de la Noue, et Marie Jacquette Charlotte ABEILLARD, dame de la Marronnière. Il est mort en prison à Noirmoutier le 28 mai ou le 16 juin 1794.

Il existe une ferme dite « des Abbayes » qui est encore maintenant une grande ferme du marais de Beauvoir-sur-Mer, dont les bâtiments, plus allongés que ceux des fermes voisines, laissent supposer qu’il y eut bien là, jadis, un « petit hôtel et maison noble ». Avant la Révolution, cette « ferme » avait droit de basse justice comme fief dépendant de l’abbaye de Notre Dame du Breuil Herbault, sur la commune de Falleron.

Quant à la maison de l’Aumondière, fief vassal de Brandois (à La Mothe-Achard) elle se trouve au sud de la commune de Beaulieu-sous-la-Roche, sur la commune de Landeronde.

1°) Henriette Françoise NICOLLON, née à Landeronde le 5 décembre 1757.

2°) François Basile NICOLLON, né à Landeronde le 24 juillet 1759, y décédé le 29 août 1763.

3°) Suzanne NICOLLON, née en 1760.

4°) Antoinette Victoire NICOLLON des ABBAYES, née à Landeronde le 11 janvier 1762, décédée à Mouilleron-le-Captif le 3 décembre 1786 ; elle avait épousé à Landeronde le 10 juin 1783, Charles Henri Marie CHAPPOT, sieur de la Chanonie, docteur en médecine, né à Mouilleon-le-Captif le 28 mars 1755, y décédé, à la Chanonie, le 13 novembre 1831, fils de Jean Baptiste CHAPPOT, sieur de la Chanonie, et Marie Françoise PELLETIER. Dont postérité CHAPPOT de LA CHANONIE, PELLERIN, GILLAIZEAU, MARTIN, RICARD, JALLOT, COULON, LEROY, SOULARD, BRIANCEAU, BECAM, JANNET de LÉPINAY, HUREL, WERNER, BAUDRY, ALBERT, POITEVIN, DUFOUR, MESTRE…

5°) Pierre NICOLLON des ABBAYES, qui suit.

6°) Jean Joseph NICOLLON de L’AUMONDIÈRE, propriétaire à la Garcillère de St-Hilaire-de-Talmont, né à Landeronde le 23 septembre 1764, décédé le 19 mars 1857 ; officier dans l’armée vendéenne, chevalier de St-Louis, il se retira ensuite à Grosbreuil. Il avait épousé aux Sables d’Olonne le 24 septembre 1813, Françoise Aimée VEILLON de BOISMARTIN, y née le 30 janvier 1776, fille de Jacques René François VELLON de BOISMARTIN et Thérèse Françoise BABAULT.

7°) Basile Victor NICOLLON, né vers 1767, décédé à Landeronde le 21 avril 1771.

8°) Eléonore NICOLLON, née en 1770, sans doute morte jeune.

9°) Marie Thérèse NICOLLON, née à la Rochette de Landeronde le 2 février 1772 ; elle épousa au Bourg-sous-la-Roche le 27 août 1799, Joseph Joachim Vital GAUDIN, né à La Roche-sur-Yon le 28 avril 1763, y décédé le 23 mars 1829, fils de Jacques Gabriel GAUDIN, sieur de la Chancellière, et d’Anne Marie ROBIN, dame de la Viallière. Dont postérité.

10°) Françoise Claire NICOLLON, née à Landeronde le 18 juillet 1776.


3. Pierre NICOLLON des ABBAYES, ancien colonel, général vendéen, chevalier de St-Louis, né à Landeronde le 17 mars 1763, y décédé le 5 février 1832 ; il avait épousé à St-Hilaire-de-Talmont le 17 juin 1804, Julienne Adèle Simone Louise SYMON de GALLISSON, née aux Sables d’Olonne le 14 février 1780, décédée en 1859, fille de Jean Baptiste Jacques Vincent SIMON, chevalier, seigneur de Gallisson, de la paroisse de Messanger au diocèse de Nantes, et Marie Anne GAUDIN.

En 1780, âgé de 17 ans, Pierre entre comme « garde du corps » dans l’armée royale ; l’année suivante, et après le décès de sa mère, il prend le nom de « des Abbayes » alors que son frère Jean Joseph portera le nom de « l’Aumondière ».

Il participe à la campagne contre-révolutionnaire de 1792 comme cavalier de la compagnie des Flandres. Après l’échec de cette campagne militaire, il passe en Angleterre pour rejoindre le régiment Loyal-Emigrant formant l’armée des émigrés. Après la nouvelle campagne militaire de 1793, il se réfugie sur l’île de Jersey.

En 1795, il commande, aux côtés de Eleonor Constant d’Amphermet, les troupes au sein du régiment du Dresney, puis de Léon, et participe au débarquement des émigrés à Quiberon qui commença le 23 juin 1795 et fut définitivement repoussée le 21 juillet 1795. En 1799, il est nommé chef de deux divisions du marais vendéen (400 fantassins et 50 cavaliers) au sein de l’armée catholique et royale du Bas-Poitou et du Pays de Retz par le général vendéen Pierre Constant de Suzannet. Il est sérieusement blessé lors d’un combat à Sallertaine en 1800.

Pierre NICOLLON des ABBAYES participe encore comme général vendéen au soulèvement de 1815. Il s’illustre notamment à la bataille de l’Aiguillon, ainsi qu’à la défense des villages des Mauges et à l’échauffourée de Landeronde, et en empêchant le pillage de la ville de Bourbon-Vendée le 21 juillet 1815.

Le 18 juin 1817, Louis XVIII lui remet des lettres de noblesses, au nom de « Pierre NICOLLON de L’AUMONDIÈRE ».

1°) Pauline Françoise Adèle NICOLLON des ABBAYES, née à Landeronde le 2 février 1805, y décédée le 30 août 1843 ; elle avait épousé à La Roche-sur-Yon le 23 septembre 1828, François Paul DUPUY, vérificateur principal des poids et mesures, né à Poitiers le 19 juillet 1798, décédé à La Roche-sur-Yon le 25 février 1849, fils de Florent DUPUY, magistrat, et Marie PALLU. Dont, entre autres :

1a) Marie Françoise Julienne DUPUY, née à La Roche-sur-Yon le 24 mai 1834 ; elle y épousa le 25 novembre 1851, Jean Marie Anne Alexandre ROLLAND, propriétaire, né à Nantes le 30 septembre 1825, fils de Jean Michel ROLLAND, capitaine au long cours, et Marie Anne MERLET du PATY.

2a) Marie Alexandrine Antoinette ROLLAND, née à Grand’Landes le 31 octobre 1858 ; elle épousa à Legé (44) le 12 janvier 1885, Alfred Achille Marie GAUDIN, notaire à Basse-Goulaine (44), né à Martinet le 11 novembre 1854, décédé à Basse-Goulaine le 8 août 1888, fils d’Achille Marie GAUDIN et Marie Caroline HIMÈNE de FONTEVAUX. Dont nombreuse postérité.

2°) Paul Charles Edouard NICOLLON des ABBAYES, né à Landeronde le 8 juin 1806, y décédé le 24 septembre 1807.

3°) Louis Augustin NICOLLON des ABBAYES, né à Landeronde le 5 mai 1809 ; il épousa Suzanne Anastasie TAUNAY, née à Saintes (17) le 30 janvier 1817, y décédée le 18 décembre 1899, fille de Pierre Etienne TAUNAY, bonnetier, et Anne ROUSSIN.

4°) Albin Cirille NICOLLON des ABBAYES, né à la Rochette de Landeronde le 19 juin 1811, y décédé le 15 février 1813.

5°) Esther Frédérique Amélie NICOLLON des ABBAYES, née à Landeronde le 26 janvier 1814, y décédée le 2 décembre 1815.

6°) Pierre Martial Edmond NICOLLON des ABBAYES, né à Landeronde le 3 octobre 1815, y décédé le 13 mai 1818.

7°) Gabriel NICOLLON des ABBAYES, né à Landeronde le 20 février 1817.

8°) Henry Pierre NICOLLON des ABBAYES, qui suit.


Sépulture Nicollon des Abbayes dans le cimetière de La Roche-sur-Yon4. Henry Pierre NICOLLON des ABBAYES, employé des contributions indirectes, né à Landeronde le 22 septembre 1821, décédé à La Roche-sur-Yon le 24 février 1906 ; il y avait épousé le 26 août 1845, Henriette Anaïs MARITEAU, née à La Roche-sur-Yon le 1er septembre 1823, y décédée le 27 février 1913, fille de Henri MARITEAU – lui-même fils de François André MARITEAU et Agathe Marguerite ESCALIER-MAIGRE – et Marie Louise Hortense MORINIÈRE.

1°) Henri Roger NICOLLON des ABBAYES, sous-directeur des contributions indirectes, né à La Roche-sur-Yon le 13 février 1848, décédé à Rennes le 4 mars 1926 ; il avait épousé à Nantes le 17 novembre 1879, Alice Valérie Nathalie Marie MACÉ de LA BARBELAIS, y née le 15 décembre 1854, fille d’Alfred Xavier Louis MACÉ de LA BARBELAIS et Marie Thérèse Valérie SENGSTACK.

2°) Louis Anatole NICOLLON des ABBAYES, qui suit.


5. Louis Anatole NICOLLON des ABBAYES, receveur de l’enregistrement, né à La Roche-sur-Yon le 9 septembre 1855, y décédé le 6 janvier 1943 ; il avait épousé d’abord à Mareuil-sur-Lay le 22 janvier 1883, Joséphine Mélanie Berthe BUET, y née le 7 février 1859, y décédée le 11 novembre 1894, fille de Marie Julien Félix BUET et Elodie Marie Paméla GAULTIER du PERRAY ; puis à Sucé-sur-Erdre (44) le 10 octobre 1896, Marie Louise de CAREILH, née à Irodouër (35) le 16 mai 1859, décédée à La Roche-sur-Yon le 6 septembre 1940, fille de Jenny Marie de CARHEIL et Antonie Louise de LA FOREST.

1°) Henry Robert NICOLLON des ABBAYES, qui suit.

2°) Jean Marie Anatole NICOLLON des ABBAYES, né à Vihiers (49) le 9 mai 1900, décédé à Rennes le 16 janvier 1975 ; Croix du Combattant, médaillé colonial ; il avait épousé à Rennes le 19 septembre 1945, Clémentine BUIRETTE de VERRIÈRES, née à Tours le 19 février 1908, décédée en avril 2002, fille de Léon Maximilien Adolphe Emile BUIRETTE de VERRIÈRES et Bathilde de CRAMEZEL de KERHUÉ, dont au moins :

1a) Bertrand Marie Robert NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Claire BENOIST-GIRONNIÈRE, fille d’Alain BENOIST-GIRONNIÈRE et Josette VIOT, dont :

2a) Louise NICOLLON des ABBAYES

2b) Joseph NICOLLON des ABBAYES

2c) Rose NICOLLON des ABBAYES

2d) Marthe NICOLLON des ABBAYES

2e) Thérèse NICOLLON des ABBAYES

2f) Paul NICOLLON des ABBAYES

3°) Joseph Marie NICOLLON des ABBAYES, né à Vihiers (49) le 27 décembre 1902, décédé à Marseille le 25 novembre 1934 ; il y avait épousé le 26 janvier 1928, Germaine Aline BREUZA, née à Marseille le 19 août 1903, y décédée le 10 octobre 1975.

1a) Jacques Christian NICOLLON des ABBAYES, né ) à Marseille le 6 octobre 1927, y décédé le 20 septembre 1914 ; il avait épousé Andrée POMA, dont :

2a) Gisèle NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Christian OCHIN.

1b) Yves Louis NICOLLON des ABBAYES, né à Marseille le 4 décembre 1929, décédé à Trappes (78) le 28 janvier 1992 ; il avait épousé d’abord Renée SEUBE ; puis Yvette BASTIDE, dont :

2a) Martine NICOLLON des ABBAYES, née du premier mariage, qui épousa d’abord Gérard FORTER ; puis Michel CHAUVANEL.

2b) Michèle NICOLLON des ABBAYES, qui épousa d’abord Max TRAN-N’GOC ; puis Hervé LIBONIS.

2c) Laurent NICOLLON des ABBAYES, né du second mariage, qui épousa Carole VIALATTE, dont :

3a) Elodie NICOLLON des ABBAYES

3b) Cyndie NICOLLON des ABBAYES

3c) Laurie NICOLLON des ABBAYES

2d) Muriel NICOLLON des ABBAYES

1c) Josette NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Georges MAZELLIER.


6. Henry Robert NICOLLON des ABBAYES, professeur de botanique à la Faculté des Sciences de Rennes, né à Vihiers (49) le 15 juillet 1898, décédé à Rennes le 21 mai 1974 ; il avait épousé à St-Laurent-sur-Oust (56) le 17 août 1925, Agnès Joseph Marie Jeanne GUILHE LACOMBE de VILLIERS, née à Rennes le 23 septembre 1899, décédée à St-Grégoire (35) le 6 décembre 1991, fille de Jean GUILHE LACOMBE de VILLIERS et Marie Anne de LA VIGNE.

1°) Noëlle Anne Marie Henriette NICOLLON des ABBAYES, née à St-Brieuc (22) le 17 décembre 1926, décédée à Meaux (77) le 7 septembre 2015 ; elle avait épousé Claude François Marie Joseph CRETON de LIMERVILLE, fils de Marie Joseph Emmanuel Jacques CRETON de LIMERVILLE et Josepha Marie Colette Anna de FARCY de BEAUMONT.

2°) Monique Anne Laure NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Philippe Paul René MASSOT, fils de Henri MASSOT et Elisabeth MALDAU.

3°) Jacques NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Marie France FAIVRE d’ARCIER, fille d’Etienne FAIVRE d’ARCIER et Suzanne LAINÉ.

1a) Emmanuel NICOLLON des ABBAYES, né à Alger (1957-1986).

1b) Hélène NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Yves PORTES, dont :

2a) Magali PORTES, qui épousa Jean Eloi de BRUNHOFF, fils de Yves de BRUNHOFF et Marie Madeleine TRANCART.

1c) Pascale NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Olivier MARCHIS-MOUREN.

1d) Bertrand NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Elisabeth MEDAWAR, dont :

2a) Esther NICOLLON des ABBAYES

2b) Louis NICOLLON des ABBAYES

2c) Solène NICOLLON des ABBAYES

2d) Silouane NICOLLON des ABBAYES

4°) Bernard Henry Marie NICOLLON des ABBAYES, né à Soulvache (44) le 7 septembre 1930, décédé à St-Malo (35) le 8 décembre 2019 ; il avait épousé Jacqueline Michelle Marie PORÉE du BREIL, fille de Jean PORÉE du BREIL et Marie Thérèse de LA ROCHE-HERANDRAON.

1a) Jean-Marie NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Géraldine DENIAU.

1b) Henry NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Anne SAILLOUR, dont :

2a) Adèle NICOLLON des ABBAYES

1c) Lucile NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Guillaume PIGELET, fils de Jean Luc PIGELET et Annick de PILLOT-CHANTRANS.

5°) Nicole Anne Marie Pascale NICOLLON des ABBAYES, née à Rennes le 27 mars 1932, décédée à St-Germain-en-Laye (78) le 21 novembre 2013 ; elle avait épousé Joseph MORGAND, né en 1926, décédé le 24 juin 2010.

6°) Xavier Louis Marie NICOLLON des ABBAYES, qui épousa d’abord Edith RENAULT, née à Nantes le 23 mars 1939, décédée le 22 août 1970, fille d’Alain RENAULT – lui-même fils d’Olivier Marie René Anne RENAULT, industriel, et Edith TERTRAIS – et Maud Marie LE MASNE de CHERMONT ; puis Jeanne Marguerite Marie Josèphe Françoise ROLLAND de CHAMBAUDOIN d’ERCEVILLE, née à St-Charles-la-Forêt (53) le 1er juin 1937, décédée à Rennes le 25 octobre 2018, fille de Xavier ROLLAND de CHAMBAUDOIN d’ERCEVILLE et Marie Thérèse de LEVEZOU de VESINS.

1a) Laure NICOLLON des ABBAYES (1968-1970), née du premier mariage.

1b) Thibault NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Angélique PISTOR, dont :

2a) Laure NICOLLON des ABBAYES

2b) Nicolas NICOLLON des ABBAYES

1c) Lionel NICOLLON des ABBAYES, né du second mariage.

1d) Aude NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Jean-Claude MANSO.

7°) Brigitte NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Christian du BOURG, né à Aigrefeuille-sur-Maine (44) le 21 septembre 1929, décédé à St-Herblain (44) le 20 mars 2005, fils de Roland Marie Jean du BOURG et Magdeleine Marie Josèphe Françoise CORMIER, cette dernière, arrière-petite-fille (par les AUGIER de LA JALLET) de Marie Eugène FRANÇOIS du TEMPS et Marie Eugénie SABOURAUD.

8°) Yves NICOLLON des ABBAYES, né à Rennes le 21 avril 1936, y décédé le 3 juillet 2010 ; il avait épousé Suzanne Madeleine PIGNON, née à St-Sébastien-sur-Loire (44) le 30 novembre 1930, y décédée le 6 juillet 2014.

9°) Odile NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Michel LEMOINE (1933-2005).

10°) Marie Thérèse NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Jacques HENRY.

11°) Robert NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Monique GILBERT, dont :

1a) Bertrand NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Séverine TURPAULT, dont :

2a) Chloé NICOLLON des ABBAYES

1b) Ségolène NICOLLON des ABBAYES

12°) Hervé NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Laurence LE MONIÈS de SAGAZAN, fille de Henri LE MONIÈS de SAGAZAN et Cécile de DIEULEVEULT.

1a) Cécile Régine Agnès NICOLLON des ABBAYES, qui épousa Eric MUGNIER.

1b) Aliette Marie Charlotte NICOLLON des ABBAYES