ROUVIÈRE

Aizenay, Mouillern-le-Captif, Challans, La Limouzinière, La Chaize-le-Vicomte,

Jard-sur-Mer, Talmont, St-Christophe-du-Ligneron, Apremont


Déposé le 17 avril 2019 par Christian Frappier

Sources - Recherches : Registres paroissiaux et d’Etat-Civil – Divers Généanet – Relevés du CGV






1. Jean ROUVIÈRE, notaire de Belleville, puis d’Apremont, né vers 1678, sans doute lui décédé à Aizenay le 20 mai 1743 ; il avait épousé Jacquette THIBAUDEAU, dont il eut :

1°) Jean Aimé ROUVIÈRE, sieur de La Grande Rollandière – qu’il avait acheté à Aizenay par acte du 17 décembre 1760 – notaire et procureur fiscal de Belleville, né vers 1716, décédé à Aizenay le 24 octobre 1786 ; il avait épousé à Mouilleron-le-Captif le 19 mai 1744, Marie Anne Thérèse GAUTIER, née vers 1721, décédée à Aizenay le 26 août 1777, fille de Henri Pierre GAUTIER, sieur des Basses Rues, , et de Marie RAYNEAU ; mariage en présence de Charles Joseph, Louis André Pierre ROUVIÈRE, frères de l’époux, Pierre François et Charles ROY, ses cousins germains.

1a) Marie Jeanne ROUVIÈRE, née à Aizenay le 9 mars 1745, y décédée le 28 février 1808 ; elle y avait épousé le 18 février 1765, Pierre Joseph GOBIN, sieur de la Paponière, notaire à Belleville puis à La Roche-sur-Yon, né à Aizenay le 17 juillet 1739, y décédé le 14 avril 1768, fils de Charles François GOBIN, sieur de la Paponière, notaire et procureur, et de Louise Jacquette GOUPILLEAU ; dont postérité GOBIN, RIGOURDAIN, CORMIER, ROY, MERLET, BUET, DELAROZE, DORION, BARBIER, PROVOST, HERVOUET, de GELOES d’ESLOO, MÉRAND, FAVRE, PLUYETTE, ALLARD de GRANDMAISON, de RENTY, REZEAU, GENDREAU, MICHON…

1b) Jean Charles ROUVIÈRE, né à Mouilleron-le-Captif le 28 février 1746, décédé à Aizenay le 30 octobre 1748.

1c) Henriette ROUVIÈRE, née à Aizenay le 31 août 1747, y décédée le 18 juin 1755.

1d) Jean Pierre ROUVIÈRE, né à Aizenay le 29 mars 1749, y décédé le 6 janvier 1752.

1e) Aimée Marguerite ROUVIÈRE, née à Aizenay le 17 octobre 1750, décédée à Luçon le 10 février 1802 ; elle avait épousé à Aizenay le 26 novembre 1777, Julien François LETENNEUR, chirurgien, maire de Challans en 1790, né à Challans le 29 avril 1737, y décédé le 30 novembre 1794, fils de Julien LETENNEUR et de Françoise BÉTHUYS.

2a) Julien Aimé LETENNEUR, maître chirurgien, né à Challans le 3 décembre 1778.

2b) Victoire Jeanne Marguerite LETENNEUR, propriétaire, née à Challans le 24 juin 1780, y décédée le 19 février 1855 ; elle y avait épousé le 20 décembre 1795, Jean BAUDOUIN, né à Boulbon (Bouches-du-Rhône) le 16 décembre 1761, décédé à Challans le 24 octobre 1827, fils de Jacques BAUDOUIN et d’Anne Félicité BRAYE ; dont postérité RIOU, MAISONNEUVE, VIGNARD…

2c) Jean François LETENNEUR, docteur en médecine, maire de Challans, né à Challans le 18 avril 1786, décédé à Nantes le 13 août 1866 ; il avait épousé à Challans le 6 juin 1811, Marie Eugénie RENOU, y née le 19 septembre 1788, y décédée le 8 décembre 1847, fille de Jean Claude RENOU et de Marie Anne DANIAU.

3a) Emma Eugénie LETENNEUR, née à Challans le 27 avril 1812, y décédée le 1er février 1847 ; elle y avait épousé le 28 février 1832, Jacques Ambroise VIAUD GRAND MARAIS, notaire à Challans, avocat royal, né à Noirmoutier le 20 juin 1801, décédé à Challans le 10 juin 1857, fils de Jacques Charles Louis VIAUD, sieur de Grand Marais, trésorier du bureau de bienfaisance et de charité, caissier des gens de mer, propriétaire et rentier, et de Suzanne Madeleine PINEAU, dont postérité ÉON DUVAL, SIMON, MARSILLE, GUÉNIOT, etc…

3b) Léopold Auguste LETENNEUR, né à Challans le 18 juillet 1823, décédé aux Sables d’Olonne le 28 avril 1911 ; il avait épousé à St-Gilles-sur-Vie le 15 novembre 1853, Léontine Eugénie GROLLEAU, y née le 4 mars 1830, décédée aux Sables d’Olonne le 12 janvier 1914, fille de Jean Auguste GROLLEAU, médecin à St-Gilles, et de Rose Joséphine CHARTIER, cette dernière, fille de Jérôme René CHARTIER, maire de St-Jean-de-Monts et de Marie Suzanne JOUBERT.

4a) Joseph Marie LETENNEUR, chef de bureau au Ministère des Finances, né à St-Gilles-sur-Vie le 1er septembre 1858, décédé à Arcachon (33) le 2 septembre 1937 ; il avait épousé à Nantes le 18 janvier 1890, Louise Marie GEFFRIAUD, née à Blain (44) le 18 avril 1863, décédée à Nantes le 26 mai 1916, fille d’Adolphe Julien GEFFRIAUD et de Léonie Marie Anne FERRUS.

5a) Jean André Léon LETENNEUR, né à Nantes le 24 mars 1891, y décédé le 5 mars 1962 ; il avait épousé à Nantes le 25 mai 1925, Anne Marie Alberte Yvonne de MONTUEL de BOIS MOLOY, née à Caro (56) le 13 avril 1902, décédée à Nantes le 7 septembre 1992, fille du comte Albert Marie Alexandre Edouard de MONTUEL de BOIS MOLOY et de Marie-Louise Adèle Alphonsine de SAVEDAVY.

6a) Jean François LETENNEUR, né à Nantes le 6 octobre 1926, y décédé le 16 juillet 1992 ; il avait épousé à Vertou le 25 janvier 1950, Chantal TERTRAIS, y née le 23 avril 1930, fille de Maurice TERTRAIS et de Marie Thérèse CREUZÉ ; devenue veuve, elle épousa ensuite à Noirmoutier le 7 juin 1997, Luc de MONTGOLFIER, né à Paris le 16 janvier 1929, veuf de Marie-Anne FRIZON de MALOTTE de REGES, et fils d’Emile de MONTGOLFIER et de Geneviève PERILHOU.

7a) Béatrice LETENNEUR, née à Vertou le 11 décembre 1951 ; elle épousa à Noirmoutier le 31 mai 1975, Donatien GUILLET, né à Nantes le 3 novembre 1947, fils de Michel GUILLET et de Violette DURAND GASSELIN.

8a) Amandine GUILLET, née à Nantes le 4 février 1977 ; elle épousa à Noirmoutier le 15 septembre 2001, Miguel FERNANDEZ de RUIDIAZ, fils de Luc FERNANDEZ de RUIDIAZ et de Luce BOUCHAUD de LA FORESTERIE, ce dernier, petit-fils de Henri Aristide Las Cases DUROUSSY et de Julie Amélie Eulalie DORION.

1f) Rose Thérèse ROUVIÈRE, née à Mouilleron-le-Captif le 8 décembre 1751, décédée à Aizenay le 13 décembre suivant.

1g) Jean Mathieu Aimé ROUVIÈRE, né à Aizenay le 8 décembre 1751, jumeau de la précédente, y décédé le 13 décembre suivant.

1h) Jean Aimé Augustin ROUVIÈRE, sieur de la Guilbretière, avocat, sénéchal de Commequiers, né à Aizenay le 22 février 1753 ; il y épousa le 18 janvier 1785, Marie Anne Jeanne CIBUT, née à Aizenay le 28 novembre 1764, y décédée le 20 juillet 1800, fille de Paul Jean SCIBUT de VILLENEUVE, chirurgien juré, et de Jeanne GOUPILLEAU.

2a) Joseph Jean ROUVIÈRE, né à Aizenay le 13 octobre 1787.

2b) Paul Louis Victor ROUVIÈRE, né à Aizenay le 20 avril 1790.

1i) Modeste Marie Jean ROUVIÈRE, fermier des Ardias, maire de La Limouzinière, né à Aizenay le 17 juin 1754. Au moment des premiers troubles de la Guerre de Vendée, toujours imbu des sentiments républicains, il quitte sa famille pour s’enfuir avec les troupes bleues. Il devait trouver la mort à la fin de 1793 ou au début de 1794, près des Moutiers, probablement Moutiers-sur-le-Lay où se trouvait alors un fort cantonnement de troupes républicains.

2a) Jean Louis Marie ROUVIÈRE, maire de La Limouzinière, y né le 28 mars 1781, y décédé le 10 juin 1820.

2b) Henriette Aimée Thérèse ROUVIÈRE, née à La Limouzinière le 17 avril 1782, y décédée le 20 mai 1844 ; elle avait épousé à La Limouzinière le 19 novembre 1817, Louis MARTIN, ingénieur géomètre, maire de La Limouzinière, né à La Jaudonnière le 14 octobre 1772, décédé à La Limouzinière le 17 septembre 1842, fils de Louis François MARTIN et de Jeanne Charlotte DOTHEAU ; dont, entre autres :

3a) Justin Marie Aimé Louis MARTIN, contrôleur des Contributions directes au Mans, né à La Limouzinière le 14 avril 1826 ; il épousa à La Roche-sur-Yon le 11 mai 1852, Marie Caroline RENAUD, y née le 7 mars 1832, fille de François Jacques RENAUD de LA FAVERIE, propriétaire, agent d’affaires, et de Thérèse Augustine Léonie DUPONT, cette dernière, descendante des familles MOSNERON, de GOUNOR, DUGET, GAUDIN de LA FONSAUSSE, FRICONNEAU de LA MOTHERIE, etc…

4a) André François Louis Justin MARTIN, docteur en médecine, né au Mans le 29 mai 1853, officier de la Légion d’honneur le 14 août 1900, auditeur au comité consultatif d’hygiène publique de France, secrétaire général adjoint de la société de médecine publique de Paris, lauréat de l’Académie de médecine et de la Faculté de médecine de Paris, commissaire général de la section française de l’Exposition internationale d’hygiène de Londres en 1884, commissaire de l’exposition d’hygiène urbaine de Paris en 1886, secrétaire des congrès internationaux d’hygiène de Bruxelles, de Paris et de Turin, délégué du Ministère de l’instruction publique aux Congrès internationaux d’hygiène de Turin et de Genève, aide-préparateur au Laboratoire de physiologie de la Faculté de médecine de Paris, Rédacteur au Journal Officiel, Officier de l’Instruction Publique.

2c) Henri Gabriel ROUVIÈRE, né à La Limouzinière le 30 janvier 1784.

2d) Julie ROUVIÈRE, née à La Limouzinière le 22 mai 1789 ; elle épousa à La Chaize-le-Vicomte le 30 juillet 1821, François Mathurin GENNET, propriétaire, y né le 10 juin 1774, y décédé le 19 juin 1839, fils de Louis François GENNET, notaire, et de Marie Anne Françoise BORION. Sans postérité.

2e) Isidore ROUVIÈRE, propriétaire, né à La Limouzinière le 6 juin 1792 ; il épousa à Ste-Flaive-des-Loups le 30 juillet 1821, Marie Jeanne Pierrette GAUTIER, née à Venansault le 3 avril 1797, fille de Jean Aimé GAUTHIER, fermier de Monbail puis du Gué, et de Marie Caroline POTIER.

3a) Isidore Henri ROUVIÈRE, né à La Chaize-le-Vicomte le 28 avril 1822.

3b) Julie Vitaline ROUVIÈRE, née à La Chaize-le-Vicomte le 31 mars 1823 ; elle y épousa le 26 avril 1843, Charles Louis CROSNIER, propriétaire à Angles, y né le 7 juillet 1818, y décédé le 21 avril 1885, fils de Charles Auguste CROSNIER et de Victoire Généreuse PORCHIER de LATHIBAUDIÈRE ; dont, entre autres :

4a) Zélina Marie CROSNIER, propriétaire, née à Angles le 7 septembre 1844, décédée à La Roche-sur-Yon le 30 janvier 1922 ; elle avait épousé à Angles le 1er septembre 1864, Achille AUGER, juge de paix, conseiller général, né à Champagné-les-Marais le 3 octobre 1833, y décédé le 11 décembre 1907, fils de Jean Pierre AUGER, notaire, et de Félicité GUYET-DESROCHES ; dont, entre autres :

5a) Marie Emilie Anna AUGER, née à Champagné-les-Marais le 30 septembre 1869 ; elle y épousa le 30 avril 1895, Stanislas Emile DORIE, docteur en médecine, né à La Chaize-le-Vicomte le 26 avril 1867, fils d’Emile DORIE, docteur en médecine, et de Rose Flavie BORDERON.

1j) Henri Samuel Noël ROUVIÈRE, né à Aizenay le 24 décembre 1757.

1k) Henriette Elisabeth ROUVIÈRE, née à Aizenay le 19 mai 1759, y décédée le 3 juillet suivant.

1l) Henriette ROUVIÈRE, née à Aizenay le 21 mars 1761 ; elle y épousa le 24 novembre 1778, Louis DANIAU, greffier à La Garnache, fils de Mathurin DANIAU, bourgeois, et de Marie Anne BASTY.

1m) Louis Pierre ROUVIÈRE, né à Aizenay le 20 octobre 1762, y décédé le 6 octobre 1767.

2°) Laurent Vincent ROUVIÈRE, huissier royal à Aizenay où il épousa le 7 septembre 1750, Marie Marguerite MASSUYEAU, née vers 1719, décédée à Aizenay le 12 octobre 1781, veuve de Jean CHAILLOU.

1a) Jeanne Thérèse ROUVIÈRE, née à Aizenay le 13 juin 1751, y décédée le 18 avril 1754.

1b) Marie Anne Claire Jacquette ROUVIÈRE, née à Aizenay le 5 février 1753 ; elle y épousa le 26 octobre 1779, Gilbert Aimé Joseph RENAUDINEAU, huissier royal à Challans, né à Soullans, fils de Joseph RENAUDINEAU, huissier royal et greffier, et de Catherine Françoise Gilberte PONCEZ, alias POUCET, de Poiroux, et sœur de Louis François Charles RENAUDINEAU, notaire royal, procureur du marquisat de Pouzauges, qui avait épousé Antoinette Perrine Claire ESCALIER MAIGRE.

1c) Laurent François ROUVIÈRE, né à Aizenay le 16 octobre 1754.

1d) Charles Etienne ROUVIÈRE, huissier et agent municipal, né à Aizenay le 3 novembre 1755, y décédé le 2 avril 1822 ; il y avait épousé d’abord le 10 juillet 1795, Angélique BOURON, décédée à Aizenay le 9 septembre 1800, fils de Jean BOURON, brigadier de gendarmerie à Palluau, cavalier de la maréchaussée, puis perruquier, et d’Angélique Madeleine OLLIVIER, puis le 4 avril 1806, Marie Jeanne PONSEREAU, née à La Chapelle-Seguin (79) le 28 janvier 1775, fille de Pierre PONSEREAU et de Marie BLUTEAU ; devenue veuve, elle épousa ensuite à Legé (44) le 18 août 1823, Louis GOUIN, tanneur, 1er adjoint au maire, né à Saligny le 21 février 1766, fils de Jean GOUIN et de Marie Perrine Laurence VINET.

2a) François ROUVIÈRE, né à Aizenay le 13 décembre 1797.

2b) Laurent Jean Charles ROUVIÈRE, né à Aizenay le 9 juillet 1799, décédé en 1800.

1e) Marguerite Thérèse ROUVIÈRE, née à Aizenay le 23 mai 1758 ; elle y épousa le 3 octobre 1804, Michel François LÉCUYER, gendarme, né à Trye-Château (Oise) le 26 février 1775, fils de Denis LÉCUYER, marchand, et de Christine FAUDOY.

3°) Charles Joseph ROUVIÈRE, né à Aizenay, aubergiste à La Mothe-Achard puis notaire à Belleville ; il épousa à La Mothe-Achard le 14 avril 1744, Louise LE DOUX, fille de Jean LE DOUX et de Louise BOISARD, aubergiste.

1a) Jean Charles ROUVIÈRE, notaire et procureur à Jard, né à La Mothe-Achard le 21 février 1745, décédé aux Sables d’Olonne, au domicile du citoyen GOBERT, le 15 décembre 1794 ; il avait épousé d’abord à Jard le 1er septembre 1772, Jeanne Florence MAROILLEAU née à Talmont le 19 mars 1734, décédée à Jard, fille de Jean MAROILLEAU, sieur de Bel Air, et de Marie Marguerite GUÉRIN, et sœur de Jean MAROILLEAU, sieur de Bel Air qui épousa Marie Jeanne FRAPPIER, fille de Jean FRAPPIER et de Rose Céleste Madeleine COUTURIER de LA ROBLINIÈRE ; Jean Charles ROUVIÈRE épousa en secondes noces à Jard le 22 mars 1794, Marie Aimée Rose LATOUCHE, fille de Jacques Nicolas Marie LATOUCHE, sieur de la Davière, et de Thérèse Geneviève CAILLAUD ; dont du premier mariage :

2a) Louise Charles Florence ROUVIÈRE, née à Jard le 12 juillet 1773.

2b) Jean Baptiste Charles Louis ROUVIÈRE, « chasseur de la Vendée », marchand d’étoffe, né à Jard le 9 février 774, y décédé le 13 mars 1820 ; il avait épousé d’abord aux Sables d’Olonne le 21 mars 1797, Marie Angélique REMAUD, née à La Mothe-Achard en avril 1774, décédée à Jard le 9 février 1815, fille de Jacques François REMAUD, notaire et procureur à La Mothe-Achard, greffier de Ste-Flaive-des-Loups, et de Marie Françoise LAURENT ; puis à Jard le 3 juin 1817, Marie Catherine Louise BRIANCEAU, y née le 19 mars 1794, y décédée le 23 janvier 1877, fille de Jacques René BRIANCEAU, et de Marguerite Louise POMERAY ; dont du second mariage (pour plus de détail sur la descendance, voir la Famille BRIANCEAU) :

3a) Florence Aspasie Louise ROUVIÈRE, née à Jard le 9 novembre 1817, y décédée le 31 octobre 1894 ; elle avait épousé à Jard le 22 janvier 1845, Joseph Louis MAGAUD, tailleur d’habits, y né le 16 janvier 1823, y décédé le 30 avril 1908, fils de Joseph MAGAUD, laboureur, et de Marie DUDIT. Voir Famille BRIANCEAU.

2c) Marie Martin Florent ROUVIÈRE, aubergiste à Jard, y né le 9 juin 1776 ; il épousa à Jard le 27 août 798, Marie Louise GÉNAUDEAU, fille de Pierre GENAUDEAU, tailleur de pierres, et de Louise FISSON.

3a) Charles Adrien ROUVIÈRE, né à Talmont le 3 octobre 1800.

3b) Florence Angélique Désirée ROUVIÈRE, née à Talmont le 29 décembre 1805 ; elle épousa à Jard le 5 septembre 1827, Louis RAMBAUD, fermier au Girouard, fils de René RAMBAUD et de Renée BARTEAU.

3c) Charles Marie ROUVIÈRE, né à Talmont le 18 octobre 1807.

3d) Louise Octavie ROUVIÈRE, couturière, née à Jard le 6 juin 1817 ; elle y épousa le 14 février 1849, François Victor DEBRIE, préposé des douanes, né à Gatteville (Manche) le 26 janvier 1818, fils de Jean François DEBRIE et de Françoise GUÉRET.

4°) Jacques ROUVIÈRE, qui suit.

5°) Marie ROUVIÈRE, qui épousa à Aizenay le 2 janvier 1759, Jacques Louis RIGOURDAIN, sieur de la Dédière, veuf de Marie Louise CHAILLOU, et fils de Louis RIGOURDAIN, sieur de la Savarière, et de Marie Anne BACQUA.


2. Jacques ROUVIÈRE, négociant,, décédé à Aizenay le 3 décembre 1778 ; il avait épousé d’abord à St-Christophe-du-Ligneron le 23 août 1740, Marguerite CHAILLOU, fille de Jean CHAILLOU et de Louise Perrine FRADET ; puis à St-Christophe-du-Ligneron le 25 mars 1751, Marguerite Françoise RIGOURDAIN, née vers 1721, décédée à Aizenay le 14 janvier 1787, fille de Paul RIGOURDAIN, tanneur, et de Marie CHAILLOU.

1°) Jacques Christophe ROUVIÈRE, né du premier mariage, qui suit.

2°) Marie Jeanne ROUVIÈRE, née du second mariage à Aizenay le 31 octobre 1752.

3°) Marguerite ROUVIÈRE, née à Aizenay le 18 octobre 1753, y décédée le 20 octobre suivant.

4°) Jacques Vincent ROUVIÈRE, né à Aizenay le 5 avril 1756, y décédé le 26 juillet 1759.

5°) Sébastien Charles ROUVIÈRE, né à Aizenay le 18 juin 1757.

6°) Marie Marguerite ROUVIÈRE, née à Aizenay le 2 juin 1759, y décédée le 14 novembre 1807 ; elle y avait épousé le 11 juillet 1780, Joseph Jacques AMADE, vitrier, né vers 1755, décédé à Aizenay le 16 avril 1813, fils de Maître Joseph AMADE et de Louise ROY ; dont postérité.

7°) Olympe Félicité ROUVIÈRE, née à Aizenay le 25 septembre 1761 ; elle y épousa le 9 juillet 1782, Charles Joseph GUILLET, régent, né à St-Georges-de-Montaigu, fils de Louis GUILLET et de Marie ROCHEREAU.

8°) Geneviève Rosalie ROUVIÈRE, née à Aizenay le 7 mars 1765 ; elle y épousa d’abord le 4 septembre 1792, Jean Baptiste HILLAIRET, cordonnier, fils d’André HILLAIRET et de Françoise GUILBAUD ; puis aux Sables d’Olonne le 6 février 1798, Rodolphe GICQUEL, gendarme, fils de Jean GIQUEL et de Jeanne MESLET.


3. Jacques Christophe ROUVIÈRE, négociant, né à St-Christophe-du-Ligneron le 25 mai 1741, y décédé le 14 août 1787 ; il avait épousé à Aizenay le 28 octobre 1766, Jeanne RIGOURDAIN, y née le 7 février 1730, fille de Paul RIGOURDAIN, tanneur, et de Marie CHAILLOU.

1°) Sébastien Charles ROUVIÈRE, notaire et procureur à St-Christophe-du-Ligneron, y décédé le 27 avril 1791 ; il y avait épousé le 26 février 1783, Marie Jeanne Thérèse BOURCIER, née à St-Christophe-du-Ligneron le 12 septembre 1756, y décédée le 24 octobre 1798, fils de Jacques BOURSIER et de Marie Jeanne GUILBAUD.

1a) Anne Marie ROUVIÈRE, née à St-Christophe-du-Ligneron le 17 septembre 1784, y décédé le 1er octobre 1839 ; elle avait épousé à Apremont le 23 novembre 1808, Louis Augustin Marc BOUVIER, né à St-Etienne-du-Bois le 31 octobre 1779, décédé à St-Christophe-du-Ligneron le 14 décembre 1820, fils de Louis Augustin BOUVIER, sieur de la Viollière, et de Marie Françoise Louise GAUVERIT.

2a) Honorine Emma BOUVIER, née à St-Christophe-du-Ligneron le 15 janvier 1818 ; elle y épousa le 2 août 1836, Jules Marie BATUAUD, propriétaire, né à Challans le 13 septembre 1809, fils de Charles Florent BATUAUD, régisseur, et d’Hélène BARREAU ; dont, entre autres :

3a) Cécile Marie BATUAUD, née à Challans le 4 mars 1851 ; elle y épousa le 7 avril 1869, Emile Joseph PEINSON, négociant, né à Commequiers le 1 avril 1846, fils de Victor Aimé Lucien Théodore PEINSON et de Zoé Eléonore GUILBAUD.

1b) Sébastien Jacques ROUVIÈRE, né à St-Christophe-du-Ligneron le 12 mai 1786 ; il épousa à Aizenay le 7 novembre 1816, Thérèse RIGOURDAIN, née à La Roche-sur-Yon le 16 juin 1780, décédée à Aizenay le 1er septembre 1827, fille de Jérôùe Louis Sébastien Joachim RIGOURDAIN, sieur de la Marière, et de Thérèse Marie Louise JOUSSEMET.

2a) Charles Jérôme Sébastien ROUVIÈRE, né à Aizenay le 8 juin 1819.

2b) Thérèse Julie ROUVIÈRE, née à Aizenay le 28 février 1821, y décédée le 2 mars suivant.

1c) Charles Aimé Marie ROUVIÈRE, né à St-Christophe-du-Ligneron le 29 juin 1787.

1d) Louis Prosper ROUVIÈRE, né à St-Christophe-du-Ligneron le 5 juin 1788.

1e) Esprit marie Lucile Augustine ROUVIÈRE, née en juin 1789, décédée à St-Christophe-du-Ligneron le 8 février 1790.

2°) Jacques Alexandre ROUVIÈRE, notaire, maire d’Apremont, né à St-Christophe-du-Ligneron le 20 avril, décédé à Apremont le 6 octobre 1821 ; il y avait épousé le 20 novembre 1798, Rosalie Renée GROLEAU, née à Apremont le 3 novembre 1768, y décédée le 9 juin 1830, fille de Joseph Gilbert GROLLEAU, notaire et procureur, receveur des domaines du Roi à Apremont, et de Perrine DORION.

1a) Eugénie Rosalie ROUVIÈRE, née à Apremont le 6 septembre 1799, décédée le 14 avril 1874 ; elle avait épousé à Apremont le 17 juillet 821, Isidore Charles DUGAST, notaire, né à St-Hilaire-de-Loulay le 27 juin 1793, décédé à Montaigu le 25 novembre 1879, fils de Jean Baptiste René DUGAST, sieur du Rortais, avocat en Parlement, et de Magdeleine Jeanne Angélique GOUPILLEAU.

1b) Flavie Julie ROUVIÈRE, née à Apremont le 9 mai 1801 ; elle y épousa le 6 juin 1825, Samuel Alexis GOUPILLEAU, né à Rocheservière le 11 mai 1788, fils de Philippe Charles Aimé GOUPILLEAU, sieur de Villeneuve, et d’Aimée Marie Ursule ORDONNEAU.

1c) Clarisse Joséphine ROUVIÈRE, née à Apremont le 8 novembre 1805, décédée à Nantes le 27 octobre 1882 ; elle avait épousé à Apremont le 2 juin 1828, Théodore CANTIN, maire du Fenouiller, né à Nantes le 21 septembre 1796, y décédé le 12 octobre 1871, fils de Jean Baptiste CANTIN, médecin à Nantes, directeur de l’Hôtel Dieu, et d’Adélaïde Marguerite CHAURAY..


.

E-mail: kristian06@orange.fr

Pour revenir sur la page d’accueil afin de consulter une autre famille ou pour effectuer une recherche précise sur un patronyme, vous pouvez soit cliquer sur la favicone  V   qui se trouve tout en haut à gauche de la barre d’adresse, soit cliquer sur le bouton « home » ici à droite.