E-mail: kristian06@orange.fr

Pour revenir sur la page d’accueil afin de consulter une autre famille ou pour effectuer une recherche précise sur un patronyme, vous pouvez soit cliquer sur la favicone  V   qui se trouve tout en haut à gauche de la barre d’adresse, soit cliquer sur le bouton « home » ici à droite.

FUMOLEAU

St-Philbert-du-Pont-Charrault, St-Germain-de-Prinçay, L’Aiguillon-sur-Mer,

Couëron (44), Nantes, Angers, Cherbourg (50), Sturzelbronn (67), Paris, Nice, Monaco


Déposé le 11 avril 2018 par Christian Frappier

Recherches : Registres paroissiaux et d’Etat-Civil (Christian Frappier), Relevé du CGV, divers Geneanet




Blanche FUMOLEAU, plus connue sous son nom de scène, Gaby MORLAY, est issue de cette famille ; elle a commencé sa carrière dès 1910 en jouant dans les courts-métrages de Max LINDER ou les pièces de Sacha GUITRY ; elle devint l’un des symboles de la femme libre des années folles, notamment en étant la première femme à obtenir son brevet de pilote de dirigeable.

Consacrée par ses prestations dans les pièces d’Henry BERNSTEIN, elle devient dès 1930 l’une des vedettes les plus populaires du cinéma parlant. Elle fait pleurer la France entière dans « le Voile bleu » avec Elvire POSPESCO et Pierre LARQUEY, et fait rire les spectateurs de l’après-guerre dans « Lorsque l’enfant parait » d’André ROUSSIN.

Son dernier film « Monsieur » est passé plusieurs fois à la Télévision et est beaucoup plus connu que son titre ne semble l’indiquer. C’est l’histoire d’un riche banquier qui, apprenant les infidélités de sa femme, se fait passer pour mort, et se fait embaucher comme maître d’hôtel chez un riche industriel « nouveau riche ». Le rôle du banquier est joué par Jean GABIN, accompagné de Mireille DARC, la femme de chambre, Philippe NOIRET (M. Bernadac, le nouveau riche), et Gaby MORLAY (Mme Bernadac) dont ce fut le dernier rôle ; elle est en effet décédée juste après le film. Elle venait d’avoir 71 ans. Vous retrouverez Gaby MORLAY à la toute fin de cette famille.






1. Nicolas FUMOLEAU, fut le père d’au moins un fils qui suit.


2. Joachim FUMOLEAU, épousa à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 25 juin 1625, Mathurine LEFEBVRE, fille de Julien LEFEBVRE, dont :

1°) Mathurin FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 9 octobre 1626.

2°) Jean FUMOLEAU, qui suit.

3°) Françoise FUMOLEAU, née à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 25 décembre 1632.

4°) André FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 23 janvier 1636.

5°) Jeanne FUMOLEAU, née à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 6 juin 1638.

6°) René FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 26 mai 1641.

7°) Jean FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 25 juin 1645.

8°) Antoine FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 28 avril 1647.


3. Jean FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 18 février 1629 ; il épousa Jeanne POITIER ou POTIER ou PESTE ou PAYTREAUX, née vers 1639, décédée à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 6 janvier 1699, dont :

1°) Pierre FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 3 décembre 1655, y décédé le 8 juillet 1658.

2°) Andrée FUMOLEAU, née à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 10 avril 1657.

3°) Pierre FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 1er juillet 1661.

4°) Jean FUMOLEAU, qui suit.

5°) Marguerite FUMOLEAU, née vers 1667 ; elle épousa à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 16 janvier 1692, Philippe BARDET.

6°) Théodore FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 6 avril 1667.


4. Jean FUMOLEAU, tailleur d’habits, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 10 juillet 1663, y décédé le 15 décembre 1705 ; il y avait épousé le 16 janvier 1692, Marie ARNAUD, née vers 1672, décédée à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 18 mars 1747, filles de Gilles ARNAUD et de Renée BOISDÉ.

1°) Jean FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 25 octobre 1694, y décédé le 26 janvier 1698.

2°) Anne FUMOLEAU, née à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 28 novembre 1696.

3°) Jacques FUMOLEAU, qui suit.

4°) Françoise FUMOLEAU, née vers 1700, décédée à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 18 février 1757 ; elle y avait épousé le 14 juillet 1721, Jean LE COMTE, de St-Laurent-de-la-Salle, fils de Luc LE COMTE et de Françoise GORON.

5°) François FUMOLEAU, né vers 1701, décédé à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 13 octobre 1719.

6°) Françoise FUMOLEAU, née vers 1702, décédée à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 20 mars 1714.

7°) Jean FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 30 mars 1704.


5. Jacques FUMOLEAU, laboureur, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 26 décembre 1698 ; il y épousa le 4 juillet 1731, Charlotte LOIZEAU, née vers 1712, décédée à Puybelliard le 8 février 1784, fille de Mathurin LOIZEAU et de Jeanne GENDRONNEAU.

1°) Mathurin FUMOLEAU, qui suit.

2°) Jean FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 17 février 1735.

3°) Noël FUMOLEAU, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 29 mars 1736, y décédé le 2 décembre 1740.

4°) Charlotte FUMOLEAU, née à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 29 décembre 1738.

5°) Pierre FUMOLEAU, né à Chassay-l’Eglise le 7 décembre 1741, y décédé le 13 septembre 1747.

6°) Charles FUMOLEAU, né à Chassay-l’Eglise le 21 août 1744, décédé à Puybelliard le 14 août 1753.

7°) Marie Anne Madeleine FUMOLEAU, née à St-Germain-de-Prinçay le 22 juillet 1747.

8°) François FUMOLEAU, né à Chassay-l’Eglise le 1er octobre 1750, décédé à Puybelliard le 3 avril 1755.


6. Mathurin FUMOLEAU, cultivateur, né à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 19 avril 1733, décédé à St-Germain-de-Prinçay le 12 septembre 1780 ; il avait épousé à Puybelliard le 19 janvier 1763, Marie Jeanne GAUDUCHEAU, née à St-Germain-de-Prinçay le 16 avril 1743, y décédée le 26 juin 1781, fille de Louis GAUDUCHEAU et de Jeanne VILLENEUVE.

1°) Daniel Mathurin FUMOLEAU, tailleur, né à St-Germain-de-Prinçay le 9 décembre 1763, y décédé le 10 mai 1828.

2°) Marie Anne FUMOLEAU, née à St-Germain-de-Prinçay le 14 juin 1766, y décédée le 3 février 1779.

3°) Louise FUMOLEAU, née à St-Germain-de-Prinçay le 9 août 1768, y décédée le 9 juillet 1769.

4°) Jean FUMOLEAU, né à St-Germain-de-Prinçay le 14 avril 1770.

5°) Marie Anne FUMOLEAU, née à St-Germain-de-Prinçay le 17 juillet 1772.

6°) Jean Mathurin FUMOLEAU, qui suit.

7°) Jean FUMOLEAU, né à St-Germain-de-Prinçay le 11 janvier 1777.

8°) Marie Charlotte FUMOLEAU, née à St-Germain-de-Prinçay le 7 juin 1779.


7. Jean Mathurin FUMOLEAU, journalier, homme de confiance, né à St-Germain-de-Prinçay le 21 mars 1774, décédé à L’Aiguillon-sur-Mer le 26 septembre 1807 ; il avait épousé à St-Michel-en-l’Herm le 29 juin 1800, Jeanne Françoise PERREAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 1er juin 1777, y décédée le 2 juillet 1844, fille de Jean PERRAUD et de Marie VALLEAU.

1°) Jean FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 23 mars 1801, y décédé le 7 novembre 1880 ; il y avait épousé 17 novembre 1829, Marie Françoise QUILLET, née à Triaize le 18 mars 1807, décédée à L’Aiguillon-sur-Mer le 17 octobre 1845, fille naturelle de Marie QUILLET.

1a) Toussaint Nicolas FUMOLEAU, cultivateur puis marchand, né à L’Aiguillon-sur-Mer  le 3 novembre 1830, y décédé le 2 décembre 1913 ; il y avait épousé le 13 novembre 1866, Marie Rose PINEAU, née à St-Michel-en-l’Herm le 11 juillet 1841, décédée à L’Aiguillon-sur-Mer le 5 août 1917, fille de François PINEAU et de Marie Henriette ARTUS.

2a) Edma Marie FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 14 avril 1868, décédée à St-Michel-en-l’Herm le 24 mars 1950 ; elle avait épousé à L’Aiguillon-sur-Mer le 4 octobre 1886, Juvénal Alexandre DOUGÉ, cultivateur, y né le 10 avril 1862, fils de Pierre DOUGÉ et de Henriette FERRAND.

2b) Joseph Alexandre FUMOLEAU, cultivateur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 26 février 1871, y décédé le 7 juillet 1934 ; il avait épousé à St-Michel-en-l’Herm le 8 novembre 1890, Marie Athénaïs Françoise PINEAU, y née le 26 juillet 1875, décédée à L’Aiguillon-sur-Mer le 12 octobre 1945, fille de Louis François PINEAU et de Marie Rose Adélaïde BODIN.

3a) Georges Juvénal FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 24 septembre 1898, y décédé le 4 octobre 1960 ; il y avait épousé le 18 octobre 1921, Victoria Augustine LAMBERT, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 8 février 1899, y décédée le 30 janvier 1982, fille d’Adrien Victor LAMBERT et de Clotilde Julia Alexandrine LAMBERT.

4a) Victor Georges Alphonse FUMOLEAU, qui épousa Marcelle Eglantine Henriette Marie-Louise LANDRIAU, dont :

5a) Suzette Louise Georgette FUMOLEAU

5b) Daniel Victor Henri FUMOLEAU

5c) Claude Denis Marcel FUMOLEAU

5d) Michelle Claudie FUMOLEAU

4b) Georges Fernand FUMOLEAU, qui épousa Lucette Germaine BOURIEAU.

3b) Alexandre Louise Adéma FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 10 décembre 1901, décédée à St-Michel-en-l’Herm le 1er juin 1968 ; elle avait épousé à L’Aiguillon-sur-Mer le 18 octobre 1921, Armand Marcel Gabriel ARDOUIN.

1b) Clément FUMOLEAU, cultivateur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 2 octobre 1832, y décédé le 16 avril 1867.

1c) Jeanne FUMOLEAU née à L’Aiguillon-sur-Mer le 7 juillet 1834, y décédée le 29 juin 1919 ; elle y avait épousé le 23 septembre 1863, Pierre Nemours BOUHIER, cultivateur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 15 septembre 1833, y décédé le 21 janvier 1904, fils de Louis BOUHIER et de Marie Aimée NICOU.

1d) Jeanne Céleste FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 22 octobre 1836, y décédée le 8 mars 1906 ; elle y avait épousé le 24 janvier 1860, Louis PASQUIER, cultivateur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 27 mai 1832, fils de Pierre PASQUIER et de Marie GAUCHER.

1e) Jean Alexandre FUMOLEAU, cultivateur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 13 octobre 1841, y décédé le 23 juin 1914 ; il y avait épousé le 5 octobre 1864, Adélaïde Oside PERREAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 16 février 1847, fille de François PERREAU et de Marie GUILLAUDEAU.

2a) Alexandrine Anita FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 22 novembre 1865, y décédée le 9 septembre 1867.

2b) Alexandre Prosper FUMOLEAU, cultivateur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 18 avril 1868, y décédé le 27 mars 1924 ; il y avait épousé le 3 octobre 1892, Ernestine Adeline Juliette BILLET, née à St-Michel-en-l’Herm le 27 avril 1868, y décédée le 27 mai 1897, fille d’Auguste BILLET et de Marie Claire KEMPYNCK.

3a) Zénobie Alexandre Ernest FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 6 novembre 1893, décédé à Istres (Bouches-du-Rhône) le 14 octobre 1958 ; il avait épousé à Monaco le 18 mai 1918, Marie Angèle DAGNINO, y née le 7 novembre 1895, décédée à Istres le 7 mai 1972, fille de Joseph DAGNINO et de Marie MANTERO.

4a) Maximilien Zénoble Alexandre Joseph FUMOLEAU, marié à Anne-Marie GIROULT, dont au moins :

5a) Gilles Marie FUMOLEAU, marié à Elisabeth Jacqueline Lucie SALLÉ.

5b) Catherine Marie FUMOLEAU, mariée à Jean-François Henri Marie CHESNEL.

4b) André Richard FUMOLEAU, marié à Yvette Sabine Paule ESTÈVE, dont :

5a) Sylvie Marie Agnès FUMOLEAU

5b) Jean-Louis Alexandre Marie FUMOLEAU

3b) Alexandre Norbert Auguste FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 24 août 1895, décédé à La Rochelle le 30 novembre 1964 ; il y avait épousé le 28 décembre 1918, Germaine Marie Emma PAIN, née à Dolus d’Orléron le 2 février 1895, décédée à La Rochelle le 30 juin 1990.

2°) Mathurin Jean Louis FUMOLEAU, qui suit.

3°) Nicolas FUMOLEAU, journalier, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 15 septembre 1804, y décédé le 10 mars 1883 ; il y avait épousé le 15 novembre 1836, Marie TESSON, née à St-Michel-en-l’Herm le 25 octobre 1817, fille de Mathurin TESSON et de Rose CHEVALIER.

1a) Auguste Louis FUMOLEAU, cultivateur puis marin, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 30 janvier 1838, y décédé le 29 décembre 1916 ; il avait épousé à L’Aiguillon-sur-Mer le 25 octobre 1865, Marie Rose MINGUET, y née le 26 avril 1846, fille de Pierre MINGUET et de Marie ÉMÉRIAUD.

2a) Elise Rose FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 28 novembre 1866, y décédée le 5 décembre 1948 ; elle y avait épousé le 26 octobre 1891, Pascal Ernest VALET, pêcheur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 11 juillet 1865, y décédé le 1er mai 1945, fils de pascal VALET et de Rose GUILLOTEAU.

2b) Julien Auguste FUMOLEAU, boucholeur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 11 août 1868, y décédé le 12 octobre 1929 ; il y avait épousé le 15 octobre 1894, Florentine Angèle CAILLAUD, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 17 décembre 1874, y décédée le 25 décembre 1961, fille d’Isidore Arthur CAILLAUD et de Rose Angèle SÉGUINOT.

3a) Jeanne Rose Célestine FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 18 août 1895, décédée à Luçon le 14 février 1980 ; elle avait épousé à L’Aiguillon-sur-Mer le 6 avril 1920, Cyril Henri Adrien MOCQUAIS.

3b) Angèle FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 17 février 1899, y décédée le 30 janvier 1985 ; elle y avait épousé le 6 avril 1920, Arthur ROULAUD.

2c) Ernest Auguste FUMOLEAU, boucholeur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 24 août 1870 ; il y épousa le 15 octobre 1894, Zélie Clémence BESSEAU, y née le 30 avril 1873, fille de Louis Pierre BESSEAU et de Zélie Célestine FAVREAU.

3a) Ernest Louis Auguste FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 18 décembre 1895, y décédé le 18 décembre 1978 ; il y avait épousé le 20 octobre 1920, Mathilde Nadège PLAIRE.

3b) Armande Elise Déma FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 7 octobre 1897, décédée à Luçon le 27 mai 1983 ; elle avait épousé d’abord à L’Aiguillon-sur-Mer le 27 octobre 1919, Edouard Janvier Adrien SEGUIN, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 11 mars 1894, décédé à La Rochelle le 30 septembre 1925, fils d’Edouard Alexis SEGUIN et de Rose JARD ; puis à L’Aiguillon-sur-Mer le 15 avril 1935, Ernest Louis GUILLOTEAU.

2d) Germain Auguste FUMOLEAU, boucholeur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 1er février 1874, y décédé le 10 janvier 1924 ; il avait épousé à Champagné-les-Marais le 9 novembre 1897, Emilie Léa Germaine CHAUVEAU, y née le 28 mars 1873, décédée à L’Aiguillon-sur-Mer le 4 novembre 1951, fille de Martial CHAUVEAU et d’Augustine BOULAIS.

3a) Germain FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 16 octobre 1899, y décédé le 24 octobre suivant.

3b) Suzanne Léa Germaine FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 23 décembre 1901, y décédée le 19 février 1981 ; elle y avait épousé d’abord le 20 avril 1923, René Eugène Anatole JAUNET ; puis à L’Aiguillon-sur-Mer le 3 octobre 1931, Maxime Louis Armand GOMBERT.

2e) Claude Auguste FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 29 avril 1875, y décédé le 22 janvier 1953 ; il y avait épousé le 18 octobre 1899, Marceline PERREAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 19 juillet 1880, y décédée le 17 mars 1934, fille de Louis Alexandre PERREAU et de Rose Clémence VRIGNAUD.

3a) Claude Raymond Emmanuel FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 31 mai 1901, y décédé le 12 décembre suivant.

3b) Augustine Ernestine Marceline FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 13 octobre 1902, décédée à Luçon le 19 janvier 1972 ; elle avait épousé à L’Aiguillon-sur-Mer le 2 octobre 1923, Florent Alexis Ernest PERREAU.

3c) Auguste Fernand FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 27 février 1904, décédé à La Rochelle le 21 décembre 1994 ; il avait épousé à L’Aiguillon-sur-Mer le 12 septembre 1925, Claire Adélaïde BILLET.

4a) Marcel Auguste Léon FUMOLEAU, marié à Christiane Anne Marie JEAN, dont :

5a) Marie Claire Huguette Ernestine FUMOLEAU, mariée à Joël Louis Ernest DOUIT.

5b) Monique Germaine Marcelle FUMOLEAU

5c) Christian Marcel Simon FUMOLEAU, qui épousa Claude Raymonde Jeanne VOYER, dont :

6a) Béatrice Claudie Christiane FUMOLEAU, mariée à Mickaël Patrick Daniel GIRAUDET.

3d) Anna Valentine Eugénie FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 11 octobre 1908, décédée à Luçon le 11 mai 2002 ; elle avait épousé à Ste-Hermine le 14 septembre 1932, Amédée Henri Ernest MALLET.

2f) Fernand Prosper FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 11 juillet 1877 ; il épousa à Lorient le 17 avril 1902, Marie Josèphe Louise MERRIENNE, couturière, née à Quimperlé (29) le 6 mai 1875, fille de François Alexandre MERRIENNE et de marie Josèphe PRADOU.

2g) Julienne Félicité Rose FUMOLEAU, couturière, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 22 mai 1882, y décédée le 20 mars 1964 ; elle y avait épousé le 15 juillet 1902, Emile NAULET, maçon, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 2 février 1880, fils de Louis NAULET et de Philomène GORICHON.

2h) Clémence Céleste Augustine FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 11 juin 1886, décédée à La Roche-sur-Yon le 14 février 1971 ; elle avait épousé à L’Aiguillon-sur-Mer le 6 septembre 1909, Edmond Julien Alfred BILLÉ, né à St-Michel-en-l’Herm le 12 avril 1885, décédé à Paris le 29 décembre 1957, fils d’Auguste BILLÉ et de Marie Claire KEMPYNCK.

1b) Marie Louise FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 13 mai 1840 ; elle y épousa le 20 août 1839, Louis Julien RENAUD, y né le 31 août 1839, fils de Jean Louis RENAUD et de Jeanne Françoise BOULAY.

1c) Prosper Nicolas FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 16 novembre 1842, y décédé le 16 juillet 1916 ; il avait épousé d’abord à L’Aiguillon-sur-Mer le 6 octobre 1869, Adélina BARREAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 25 février 1849, y décédée le 25 juillet 1882, fille d’Auguste BARREAU et de Louise CHARNEAU ; puis à L’Aiguillon-sur-Mer le 11 avril 1883, Louise BESSONNET, tailleuse d’habits, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 29 décembre 1856, fille de Louis BESSONNET et de Catherine RENAUD.

2a) Prosper Auguste FUMOLEAU, né du premier mariage à L’Aiguillon-sur-Mer le 5 avril 1870, y décédé le 15 janvier 1948 ; il y avait épousé le 22 octobre 1892, Estelle Louise CASSERON, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 22 octobre 1870, fille de Louis Jean CASSERON et d’Estelle Pélagie GUIBOT.

3a) Elise Constance Estelle FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 15 août 1894, décédée à Luçon le 14 janvier 1982 ; elle y avait épousé le 16 octobre 1922, Célestin Léopold Eugène CHERIOU.

3b) Emile Prosper Louis FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 9 octobre 1898, y décédé le 16 juillet 1971 ; il avait épousé à St-Michel-en-l’Herm le 11 octobre 1921, Adeline Henriette Emilienne PRIEUR.

3c) Louis Prosper Emile FUMOLEAU, ostréiculteur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 6 août 1906, y décédé le 23 février 1994 ; il y avait épousé le 19 septembre 1936, Lucie GROS, née à Marennes (17) le 18 décembre 1901, décédée à Luçon le 10 octobre 1987, fille d’Alexandre Pierre GROS et de Marie Louise BOURCIQUOT.

2b) Augustin Clément FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 12 juin 1872 ; il épousa Eugénie Ernestine LAVAUD, dont au moins :

3a) René Auguste Ernest FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 18 août 1898, décédé à Argenteuil (95) le 5 février 1954 ; il avait épousé à Paris le 20 novembre 1920, Germaine VINCENT.

2c) Augustin FUMOLEAU, né du second mariage à L’Aiguillon-sur-Mer le 25 juin 1885, décédé à Niort le 8 mai 1957 ; il y avait épousé le 1er juillet 1911, Marie Louise Joséphine BROUNEAU.

2d) Louis Clément FUMOLEAU, douanier, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 20 mai 1898 ; il épousa à Sturzelbronn (57) le 15 novembre 1926, Berthe FORTHOFFER, y née le 2 octobre 1905, décédée à Bitche (57) le 31 juillet 1989, fille de Nicolas FORTHOFFER et de Madeleine DURRENBERGER.

3a) Fernand FUMOLEAU, marié d’abord à Yvonne KEMPF, puis à Marie Thérèse HOFF, dont :

4a) Jean FUMOLEAU, né du premier mariage, marié à Doris KAISER, dont Nathalie Simone et Jessica FUMOLEAU.

4b) Arlette FUMOLEAU, mariée à Louis Augustin BRUNET.

4c) Jean Michel FUMOLEAU, marié à Chantal Françoise REIMEL, dont Christelle FUMOLEAU.

3b) René Pierre FUMOLEAU, marié à Irène Odette SCHNEIDER, dont :

4a) Claudine Martine FUMOLEAU, mariée à Jean-Louis Valentin RINCKEL.

4b) Sylvie Berthe FUMOLEAU, mariée à Jean-Marc IHLEN.

1d) Adèle Eugénie FUMOLEAU, couturière, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 6 mars 1846, y décédée le 27 novembre 1926 ; elle y avait épousé le 25 octobre 1875, Firmin Toussaint FUMOLEAU, douanier à Angoulins, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 1er novembre 1835, y décédé le 17 janvier 1907, fils de Mathurin Jean Louis FUMOLEAU et de Louise AUNIS ; voir ci-dessous.

1e) Nicolas FUMOLEAU, sellier bourrelier, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 11 décembre 1849 ; il y épousa le 29 avril 1873, Rose Clémence BERNARD, née à Angles le 22 mars 1849, fille de Jacques BERNARD, vétérinaire, et de Louise Rose NICOLLEAU.

2a) Rose Marie Eléonore FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 2 février 1874, y décédée le 15 juin 1875.

2b) Marie Louise Marguerite FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 13 mai 1877, y décédée le 12 novembre 1948 ; elle y avait épousé le 19 octobre 1897, Jules Lucien Martial PACAUD, cultivateur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 7 avril 1871, y décédé le 8 septembre 1957, fils de Jules Julien PACAUD et d’Angélique ROSSIGNOL.

2c) Armande Joséphine FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 14 juillet 1879 ; elle y épousa le 27 août 1901, Alphonse Edmond Julien VINCENT, boulanger, né à St-Michel-le-Cloucq le 2 novembre 1876, fille de Julien VINCENT et de Louise THIBAUD.

1f) Clémence Félicie FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 13 mars 1852 ; elle y épousa le 7 janvier 1874, Ferdinand Eugène OUVRARD, marin, né à Grues le 31 janvier 1848, fils de Jean OUVRARD et de Julie GORGE.

4°) Marie Aimée FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 20 octobre 1806, y décédée le 22 janvier 1880 ; elle y avait épousé le 17 novembre 1829, Louis HENRY, menuisier charpentier, né à La Flotte (17) le 1er août 1796, décédé à L’Aiguillon-sur-Mer le 13 mars 1880, fils de Michel HENRY et de Marie CHAIN.


8. Mathurin Jean Louis FUMOLEAU, cultivateur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 15 novembre 1802, y décédé le 2 mai 1884 ; il y avait épousé le 6 novembre 1827, Louise AUNIS, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 23 janvier 1806, y décédée le 21 mars 1880, fille de Pierre AUNIS, tambour à la 61e Compagnie du Corps impérial, et de Marie Jeanne VALET.

1°) Louis Mathurin FUMOLEAU, aubergiste, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 11 mars 1830, y décédé le 9 mars 1865 ; il y avait épousé le 12 décembre 1855, Jeanne Rose SEGUIN, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 10 octobre 1814, y décédée le 21 avril 1891, veuve de Louis Alexis CHARNEAU, aubergiste, et fille de Pierre SEGUIN et de Jeanne LEVIEUX.

1a) Louis Julien FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 16 décembre 1857, y décédé le 27 décembre suivant.

2°) Constant FUMOLEAU, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 24 mars 1833, y décédée le 28 février 1838.

3°) Firmin Toussaint FUMOLEAU, douanier à Angoulins (16) puis à Champagné-les-Marais, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 1er novembre 1835, y décédé le 17 janvier 1907 ; il y avait épousé le 25 octobre 1875, sa cousine, Adèle Eugénie FUMOLEAU, couturière, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 6 mars 1846, y décédée le 27 novembre 1926, fille de Nicolas FUMOLEAU et de Marie TESSON ; voir ci-dessus.

4°) Jules Nicolas FUMOLEAU, qui suit.

5°) Louise FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 30 juin 1842.

6°) Augustin FUMOLEAU, cultivateur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 7 décembre 1843, y décédé le 21 mars 1878 ; il y avait épousé le 9 octobre 1876, Joséphine Célina JOYAUX, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 4 décembre 1857, fille de Pierre JOYAUX et de Joséphine CHARNEAU.

7°) Marie FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 17 avril 1848 ; elle y épousa le 1er juin 1875, François Louis LAMBERT, maître maçon, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 27 décembre 1833, fils de Jean Baptiste LAMBERT et de Louise CAILLAUD.


9. Jules Nicolas FUMOLEAU, cultivateur, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 10 mars 1838, y décédé le 10 avril 1920 ; il y avait épousé le 13 août 1862, Rose Félicité LEVIEUX, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 23 août 1837, décédée aux Sables d’Olonne le 31 janvier 1886, veuve de Pierre Auguste FILLON, et fille de Louis LEVIEUX et de Rose Marie Julienne RUAUD.

1°) Jules FUMOLEAU, qui suit.

2°) Julia FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 27 décembre 1864.

3°) Augustine Félicie FUMOLEAU, née à L’Aiguillon-sur-Mer le 21 septembre 1867.


10. Jules FUMOLEAU, boulanger, né à L’Aiguillon-sur-Mer le 18 septembre 1863, décédé à Nice le 25 juin 1950 ; il avait épousé d’abord à Couëron (44) le 3 juillet 1886, Marie Madeleine GICQUIAUD, tailleuse, y née le 21 juin 1867, décédée à Angers le 3 avril 1954, fille de Pierre GICQUIAUD et de Marie Madeleine BLOT, dont il divorça le 25 janvier 1921 ; il épousa en secondes noces à La Tranche-sur-Mer le 6 décembre 1930, Marie Thérèse Léonie TOULISSE, née à Angers le 6 décembre 1930, décédée à Puget-Théniers (06-Alpes-Maritimes) le 22 juin 1971, fille de Pierre TOULISSE et d’Henriette Joséphine PORCHER ; dont du premier mariage .

1°) Augustine Marie FUMOLEAU, née à Couëron (44) le 8 août 1887.

2°) Jules Pierre Joseph FUMOLEAU, né à Nantes le 12 novembre 1888, décédé à St-Maurice-d’Etelan (76) le 31 octobre 1951 ; il avait épousé d’abord à Cherbourg (50) le 27 novembre 1909, Camille Marie Blanche TAPIN ; puis à Paris le 30 juillet 1932, Alida Emilienne BLONDEL, née à Londinières (76) le 8 juin 1903, décédée à Linas (91) le 12 septembre 1970, fille d’Albert Eugène BLONDEL, facteur, et de Joséphine Philomène BOUHIER, et dont il divorça le 27 juillet 1939 ; et en troisièmes noces à Paris le 12 octobre 1946, Hélène Léocadie Marie L’HÉMEURY ; dont du premier mariage :

1a) Simone Denise Alice FUMOLEAU, née du premier mariage à Paris le 17 janvier 1912, décédée à Aiguillon( 47) le 22 avril 2011 ; elle avait épousé André Emile Raymond JENNET, né à Tourlaville (50) le 20 décembre 1907.

3°) Augustin Pierre FUMOLEAU, né à Couëron (44) le 26 février 1890, décédé à Trélazé (49) le 12 septembre 1956 ; il avait épousé à Courbevoie (92) le 8 juin 1915, Hélène Charlotte CHAPON.

4°) Francis Jean Pierre FUMOLEAU, né à Couëron le 23 novembre 1891, décédé à Angers le 4 juin 1892.

5°) Blanche Pauline FUMOLEAU, qui suit.

6°) Germaine Alexandrine FUMOLEAU, née à Angers le 1er février 1897 ; elle épousa à Colombes (92) en 921, Georges Paul PLINERT.

7°) Lucie Marie Juliette FUMOLEAU, née à Angers le 8 février 1899, y décédée le 20 juillet suivant.


Gaby Morlay11. Blanche Pauline FUMOLEAU, dite « Gaby MORLAY », née à Angers le 8 juin 1893, décédée à Nice le 4 juillet 1964 ; elle avait épousé à Castagniers (06) le 5 octobre 1961, Jean Antoine Marie Max MILICE-BONNAFOUS, homme politique, né à Bordeaux le 21 novembre 1900, décédé à Nice le 16 octobre 1975, fils d’Antoine Charles MILICE, employé de commerce, et de Marie Anne NADAL, directrice du collège de jeunes filles.

En vertu du décret de la Cour d’appel de Paris en date du 1er juin 1921, Max MILICE fut adopté par Ernest BONNAFOUS, dont il prit ensuite le nom. Militant et normalien socialiste, maître de conférence en sciences sociales à la Faculté de Bordeaux, il est choisi comme le maître d’œuvre d’une grande édition des Œuvres de Jean Jaurès qui parait à partir de 1931 chez Rider. Neuf volumes paraissent avant le début de la guerre sur le vingtaine prévue.

Lors des législatives de 1936, il affronte par deux fois Philippe HENRIOT à Bordeaux. Il défend alors le programme du Front Populaire et se présente comme celui qui est le mieux à même de battre la fascisme ; mais il échoue devant HENRIOT.

En 1937, hostile à l’antisémitisme et à l’hitlérisme, il est en liaison avec un militant juif qui l’informe des agissements de Louis DARQUIER de PELLEPOIX.

Sous Vichy, il est d’abord chef de cabinet du nouveau ministre de l’intérieur Adrien MARQUET, homme politique bordelais, longtemps député et maire socialiste de Bordeaux. Max BONNAFOUS transmet à la Police de Sécurité allemande, la proposition de MARQUET d’établir un lien direct avec un homme de confiance d’HITLER Max Bonnafousafin de contourner l’administration militaire allemande.

Il est ensuite nommé préfet à Constantine, puis à Marseille ; au retour de Laval en 1942, il devient secrétaire d’Etat puis ministre de l’Agriculture et du ravitaillement, et restera ministre jusqu’à l’arrivée au gouvernement de son vieux rival, Philippe HENRIOT, en 1944.

A la Libération, il est frappé d’indignité nationale, mais rapidement relevé de cette indignité pour services rendus à la Résistance, et pour son attitude vis-à-vis de l’occupant, en particulier lors des nombreux entretiens avec les Allemands à l’Hôtel Majestic où il s’efforce d’atténuer le plus possible leurs impositions et de résister à leurs exigences. Il obtient un non-lieu le 2 décembre 1948. Il se retire à Nice où il épousa, après le décès de sa première épouse en 1961, l’actrice Gaby MORLAY, qui était devenue sa maîtresse pendant la guerre. Il meurt à Nice en 1975.

Quant à Blanche FUMOLEAU, plus connue sous son nom de scène, Gaby MORLAY, elle a commencé sa carrière dès 1910 en jouant dans les courts-métrages de Max LINDER ou les pièces de Sacha GUITRY ; elle devient l’un des symboles de la femme libre des années folles, notamment en étant la première femme à obtenir son brevet de pilote de dirigeable.

Consacrée par ses prestations dans les pièces d’Henry BERNSTEIN, elle devient dès 1930 l’une des vedettes les plus populaires du cinéma parlant. Elle fait pleurer la France entière dans « le Voile bleu » avec Elvire POSPESCO et Pierre LARQUEY, et fait rire les spectateurs de l’après-guerre dans « Lorsque l’enfant parait » d’André ROUSSIN.

Son dernier film « Monsieur » est passé plusieurs fois à la Télévision et est beaucoup plus connu que son titre ne semble l’indiquer. C’est l’histoire d’un riche banquier qui, apprenant les infidélités de sa femme, se fait passer pour mort, et se fait embaucher comme maître d’hôtel chez un riche industriel « nouveau riche ». Le rôle du banquier est joué par Jean GABIN, accompagné de Mireille DARC, la femme de chambre, Philippe NOIRET (M. Bernadac, le nouveau riche), et Gaby MORLAY (Mme Bernadac) dont ce fut le dernier rôle ; elle est en effet décédée juste après le film. Elle venait d’avoir 71 ans.