E-mail: kristian06@orange.fr

Pour revenir sur la page d’accueil afin de consulter une autre famille ou pour effectuer une recherche précise sur un patronyme, vous pouvez soit cliquer sur la favicone  V   qui se trouve tout en haut à gauche de la barre d’adresse, soit cliquer sur le bouton « home » ici à droite.

FRAPPIER

Branche de Poiroux


Aubigny, Poiroux, , Les Sables d’Olonne, Thouars, Carquefou



Dernière mise à jour : 14 mars 2018

Sources : Registres paroissiaux et d’Etat-Civil (Christian Frappier), Divers Généanet,

Relevés CGV, Noms de Vendée, Généabank


Recherches : Christian FRAPPIER, Annie RABILLÉ-FRAPPIER, Yannick CHASSIN du GUERNY,

Jacques PREUD’HOMME, Charlotte FRAPPIER-ROCARD, Charlotte BRUNEAU-MADRAS


 

 

7. François FRAPPIER, né à Aubigny le 27 octobre 1753, fils de Jacques FRAPPIER et de Marie Magdeleine ROBERT (Branche de Nesmy). Il est décédé à Poiroux le 21 novembre 1823. Aubergiste puis propriétaire. Il avait épousé à Poiroux le 19 mai 1779, Jeanne Elisabeth BIGNONNEAU, née à Poiroux le 21 février 1758, y décédée le 17 mai 1834, fille de Maître Jean Baptiste BIGNONNEAU, aubergiste, et de Marie Anne GUINAISEAU.

1°) François Augustin FRAPPIER, né à Poiroux le 13 février 1780, nommé par Jean Baptiste BIGNONNEAU et Marie BIGNONNEAU, y décédé le 20 février suivant, âgé d’une semaine.

2°) Jean François FRAPPIER, né à Poiroux le 27 février 1781, nommé par Jacques FRAPPIER et Marie Anne GUINAISEAU. Il est décédé au bourg de Poiroux le 10 octobre 1833. Cabaretier. Il y avait épousé le 14 avril 1810, Marie Thérèse RAIMOND, née au Champ-St-Père le 21 novembre 1781, veuve de Thomas CLEMENCEAU, et fille de Maître Jean Louis RAIMOND, boulanger, et de Marie Louise CHAUCHET.

L’acte de mariage comporte une erreur, puisqu’il est établi au nom de François Augustin, né le13 février 1780, alors que celui-ci est décédé à l’âge de 8 jours, avant même la naissance de son frère Jean François. Celui-ci a aussi été nommé François Augustin lors de son décès en 1833. Il y a véritablement eu substitution d’identité entre les deux frères.

3°) Marie Rose FRAPPIER, née à Poiroux le 26 février 1783, nommée par Pierre Grégoire GUINAISEAU et Marie Magdeleine BIGNONNEAU, y décédée le 8 avril 1861. En présence de François RENELEAU, âgé de 30 ans, meunier, gendre de la défunte. Elle avait épousé à Poiroux le 21 avril 1819, Joseph BIGNONNEAU, y né vers 1773, fils de Pierre BIGNONNEAU et de Marie GIRARD, ce dernier frère de Catherine BIGNONNEAU mariée à Etienne BÉCAUD, d’où Catherine BÉCAUD mariée à St-Avaugourd-des-Landes en 1805 à Augustin Aimé FRAPPIER, de la Branche de St-Avaugourd-des-Landes.

4°) Thomas FRAPPIER, né à Poiroux vers 1791, décédé à l’hôpital de Niort le 29 mars 1813, par suite de fièvres. Il y était entré le 26 mars précédent, étant chasseur à cheval dans la 3e Compagnie du 13e Régiment.

5°) Paschal FRAPPIER, qui suit.

 

8. Paschal FRAPPIER, né à Poiroux le 4 messidor an V (2 juin 1797), baptisé clandestinement à Aubigny le 16 juillet 1797 par Monsieur CHABOT, curé dudit lieu, et nommé par Paschal LETARD, maréchal ferrant, et Marie FRAPPIER, sœur de l’enfant. Il est décédé à Poiroux le 16 février 1858. Charron à Poiroux, adjoint au maire. Il épousa à Poiroux le 26 février 1823, Marie Louise BURCIER, y née, au village de Bourneuf, le 26 novembre 1806, décédée entre 1871 et 1880, fille de Jean Louis BURCIER, feuillardeur, et Louise DURANDET.

1°) Marie Flavie Théotiste FRAPPIER, née à Poiroux le 17 juillet 1825, décédée à Ste-Flaive-des-Loups le 16 juin 1914, sur la déclaration de Ladislas ARNAUD, forgeron à Ste-Flaive, âgé de 31 ans, petit-fils de la défunte. Etant journalière à Bellevue de Poiroux, elle y épousa le 25 novembre 1846 Louis ARNAUD, né à la Bourie de Poiroux le 4 novembre 1824, commissionnaire, fils de Jean ARNAUD et de Catherine MARTIN. Mariage en présence de Pierre ARNAUD, 63 ans, métayer à St-Hilaire-de-Talmont, oncle de l’époux, Louis CHOTARD, 33 ans, beau-frère, Baptiste CHUSSEAU, 37 ans, meunier à Poiroux, cousin germain de l’épouse. Dont postérité.

2°) Pascal Augustin FRAPPIER, né à Poiroux le 22 novembre 1826, y décédé le 28 décembre 1828.

3°) Adèle Elisabeth FRAPPIER, (Adel Elizabeth sur l’acte), née à Poiroux le 14 janvier 1829, sur la déclaration de Jacques MAUDUIT, tailleur d’habits de 64 ans, son grand-oncle, et Pierre MAUDUIT, aussi tailleur d’habits, âgé de 32 ans, son cousin. Elle épousa d’abord à Poiroux - alors nommée Adèle Elise - le 17 mai 1854, Jean Jacques Louis MOUSSION, né à Longeville le 19 janvier 1826, demeurant aux Hautes Mers de St-Hilaire-de-Talmont, décédé à Talmont le 19 septembre 1867, fils de Jean MOUSSION, meunier, et de Marie Rose PIVETEAU. Devenu veuve et étant cabaretière à Talmont, Adèle Elize FRAPPIER épousa ensuite à Vairé le 1er juin 1870, Jean Adolphe CHAILLOU, né à La Chapelle-Hermier le 11 septembre 1831, forgeron à Vairé, veuf de Florence VOISIN, et fils de feu Jean Louis CHAILLOU et de défunte Rosalie FAIVRE. Mariage en présence de Aimé FAIVRE, 59 ans, forgeron à La Chapelle-Hermier, oncle de l’époux, Aimé BARRÉ, 35 ans, tisserand à La Chapelle-Hermier, son cousin issu de germain, Généreux FRAPPIER, 34 ans, forgeron au Poiroux, frère de l’épouse.

4°) Augustin Pascal FRAPPIER, né à Poiroux le 3 mars 1831, y décédé le 8 août 1868. Charron. Il avait épousé à Poiroux le 7 novembre 1855, Marie Thérèse MICHEAU, née à Talmont en 1837, aubergiste, fille de Pierre MICHEAU, laboureur, et de Augustine BITAUD. Mariage en présence de Louis ARNAUD, 30 ans, Jean MOUSSION, 30 ans, meunier, Jean MICHEAU, 39 ans, et Pierre OUVRARD, 43 ans.

1a) Pascal Hilarion FRAPPIER, né à Poiroux le 3 mars 1857, y décédé le 9 novembre suivant.

1b) Marie Béatrix FRAPPIER, née à Poiroux le 8 février 1859, y décédée le 17 mai 1897. Tailleuse puis marchande épicière. Elle avait épousé à Poiroux le 4 octobre 1882, Augustin Célestin GILLIER, né à Longeville le 15 mai 1858, boulanger, fils de Jean GILLIER et de Marie BURCIER. Dont postérité.

1c) Euphémie Edwige FRAPPIER, née à Poiroux le 7 août 1861, y décédé le 17 janvier 1929.

1d) Pascal Hilarion FRAPPIER, né à Poiroux le 3 octobre 1863, y décédé le 11 février 1871.

1e) Lucile Alma FRAPPIER, née à Poiroux le 12 mars 1866, y décédée le 27 avril 1871.

1f) Léontine Euphémie FRAPPIER, née à Poiroux le 25 septembre 1868, y décédée le 15 avril 1885.

5°) Henriette Florence FRAPPIER, née à Poiroux le 15 janvier 1834, y décédée le 2 février 1887. Elle avait épousé d’abord à Poiroux le 7 novembre 1855, René Mathurin PICORIT, né à Poiroux le 19 novembre 1833, fils de Jacques PICORIT, journalier, et de Esther LETARD, puis à Poiroux le 14 avril 1880, Pierre Aimé MONNEREAU, domestique, né à Poiroux le 15 janvier 1846, fils de Pierre MONNEREAU, cultivateur, et de Marie Anne JAULIN. Dont postérité.

6°) Auguste Généreux FRAPPIER, qui suit.

7°) Charles Henri FRAPPIER, né à Poiroux le 8 août 1838, décédé à l’hôpital militaire temporaire de Rome (Italie) le 13 mai 1862, suite à une hernie, étant chasseur à pied de 3e classe dans l’armée d’occupation à Rome.

8°) Pélagie Clotilde FRAPPIER, née à Poiroux le 7 juin 1841, décédée à Venansault le 8 juillet 1863. Elle avait épousé Eugène Daniel BÉGAUDEAU.

9°) Victorine Herminie Virginie FRAPPIER, née à Poiroux le 14 janvier 1844, y décédée le 5 février 1866.

10°) Marie Ustel Hortense FRAPPIER, née à Poiroux le 23 septembre 1846. Lingère, elle y épousa le 19 avril 1871, Louis François PETITGARS, né à Jard le 11 avril 1843, fils de Jacques Augustin PETITGARS et de Rose Julie Victoire PERROT.

 

9. Auguste Généreux FRAPPIER, né à Poiroux le 3 avril 1836, forgeron. Il épousa à Venansault le 10 septembre 1861, Thérèse Adélaïde BOURGET, née à Venansault le 23 septembre 1843, décédée à Poiroux le 8 juillet 1884, tailleuse, fille de François BOURGET, charpentier, et de Henriette MERLET. Mariage en présence de Pascal FRAPPIER, charron à Poiroux, frère de l’époux, Jean MOUSSION, commissionnaire à Poiroux, son beau-frère, Isidore BOURGET, charpentier à Venansault, frère de l’épouse, et Fidèle LOUÉ, menuisier à Venansault, son cousin.

1°) Marie Alphonsine Alma FRAPPIER, née à Poiroux le 4 janvier 1863, couturière. Elle y épousa le 7 septembre 1896, Marie Maximin Amédée DAVIET, né à St-Vincent-sur-Graon le 17 août 1867, forgeron, fils de Adrien DAVIET, forgeron, et de Marie Rose BURCIER.

2°) Marcel Hippolyte Antoine FRAPPIER, né à Poiroux le 17 janvier 1865, y décédé le 28 avril 1871.

3°) Emile Louis Généreux FRAPPIER, qui suit.

4°) Clément Eugène FRAPPIER, née à Poiroux le 11 novembre 1868, y décédé le 1er avril 1871.

5°) Marie Angélique FRAPPIER, née à Poiroux le 12 janvier 1871, y décédée le 22 janvier suivant.

6°) Marcel Clément Abel FRAPPIER, né à Poiroux le 7 février 1872, y décédé le 16 mars 1896.

7°) Marie Françoise Emilienne FRAPPIER, née à Poiroux le 22 février 1874, y décédée le 1er mars 1894.

8°) Clotilde Marie Adeline FRAPPIER, née à Poiroux le 21 mars 1876, décédée à Paris le 30 octobre 1954. Elle avait épousé à La Roche-sur-Yon le 14 mai 1901, Georges Emile Alexandre François Abel DUMOULIN, né à Langeais (Indre-et-Loire) le 11 avril 1875, employé aux Chemins de Fer de l’Ouest, demeurant de fait à Paris 16e et de droit aux Sables d’Olonne, fils de Emile Urbain DUMOULIN, taillandier à Langeais, et de feue Françoise Claire MARQUET, décédée à Langeais le 29 octobre 1887. Mariage en présence de Henri GRIT, 28 ans, cocher aux Sables d’Olonne, ami de l’époux, Lucile FRAPPIER, 23 ans, couturière à La Roche-sur-Yon, amie de l’époux, Frédéric HILLAIRET, 66 ans, menuisier à Venansault, oncle de l’épouse, et Eugène Auguste ARNAUD, 44 ans, forgeron à Venansault, cousin de l’épouse.

9°) Lucile Marceline Emilienne FRAPPIER, née à Poiroux le 5 avril 1878. Couturière à La Roche-sur-Yon où elle épousa le 20 janvier 1902, François Julien Louis GRÉAUD, né à La Limouzinière le 26 juin 1876, sabotier demeurant 8, place du Marché à La Roche-sur-Yon, fils de feu François GRÉAUD, décédé à La Roche-sur-Yon le 2 mars 1899, et de Angèle FÈVRE. Mariage en présence de Pierre COULON, 34 ans, journalier à La Roche-sur-Yon, beau-frère de l’époux, Henri GRÉAUD, 22 ans, soldat au 65e de Ligne à Nantes, frère de l’époux, Célestin GILLIER, 43 ans, commissionnaire à Poiroux, cousin de l’épouse, et Louis FÈVRE, 50 ans, employé aux Chemins de Fer à La Roche-sur-Yon, ami de l’épouse. Dont postérité.

10°) Marcel Clément Emile Mathias FRAPPIER, né à Poiroux le 25 février 1880, y décédé le 20 juin 1886.

11°) Auguste François Ferdinand FRAPPIER, né à Poiroux le 9 juillet 1883, y décédé le 12 mars 1884.

12°) Charles Joseph Clément FRAPPIER, né à Poiroux le 7 juillet 1884, y décédé le 6 octobre suivant.

 

10. Emile Louis Généreux FRAPPIER, né à Poiroux le 17 mai 1866, y décédé le 17 juin 1948. Forgeron. Il avait épousé à Poiroux le 26 novembre 1890, Maria Mélina ORSEAU, tailleuse et couturière, née à Poiroux le 24 novembre 1871, fille de Nicolas ORCEAU et de Marie Louise CANTIN. Le père de l’épouse est absent au mariage, absence justifiée par un certificat du médecin-directeur de l’asile des aliénés de La Roche-sur-Yon.

1°) Claude Clément Félix FRAPPIER, qui suit.

2°) Charles Albert Emile FRAPPIER, né à Thouars (Deux-Sèvres) le 19 juillet 1893, décédé à Poiroux le 24 février 1969. Charpentier, commerçant à Poiroux, secrétaire de mairie. Il avait épousé à Poiroux le 6 avril 1920, Marie Louise Fernande Amélie ANDRÉ, commerçante, née à Bouaye (Loire-Atlantique) le 25 août 1889, décédée à Poiroux le 6 mai 1958, veuve de N. GUIBERT, et fille de Ferdinand ANDRÉ, minotier à Poiroux, et de Constance Anna BRETAGNE.

1a) Charlotte Raymonde Constance FRAPPIER, née à Poiroux le 5 août 1922, y mariée le 3 septembre 1941 à Samuel Pierre Julien ROCARD, né à Poiroux le 14 juillet 1916, y décédé le 20 décembre 1988, fils de Samuel ROCARD et de Marie Françoise ROCARD. Dont postérité.

1b) Jacqueline Etiennette Marie Madeleine FRAPPIER, née à Poiroux le 22 août 1925, décédée à La Roche-sur-Yon le 10 juillet 1961. Elle avait épousé à Poiroux le 14 mai 1946, Robert Charles Gabriel PREUD’HOMME, né à Hirson (Aisne) le 15 novembre 1922, fils de Louis Georges PREUD’HOMME, commerçant, et de Gabrielle Charlotte Azèle MARTIN. Dont postérité.

3°) Louis Alfred Emile FRAPPIER, né à Poiroux le 4 octobre 1895, décédé à Nantes le 12 juillet 1956. Il avait épousé Georgette DELAHAYE (1889-1969), dont :

1a) Gilberte Cécile Maria FRAPPIER, née à Carquefou le 9 novembre 1922, décédée en 1986 ; elle avait épousé N. FORTINEAU.

1b) Micheline FRAPPIER, mariée à N. TIRILLY.

1c) Robert FRAPPIER, né en 1928, décédé durant l’été 2004.

4°) Emilienne Gabrielle Henriette FRAPPIER, née à Poiroux le 30 novembre 1897, y décédée le 12 août 1899.

5°) Emilienne Jeanne Henriette FRAPPIER, née à Poiroux le 11 décembre 1899, décédée aux Sables d’Olonne le 7 août 1981. Elle avait épousé à Poiroux le 12 avril 1921, Charles Cyprien Melchisedech MADRAS, né aux Essarts le 18 avril 1889, cimentier, fils de Henri MADRAS et de Fébronie RATIER.

1a) Charlotte Emilienne Raymonde Claudine MADRAS, née aux Essarts le 27 avril 1922. Elle y épousa le 28 juillet 1942, Yves Joseph BRUNEAU, né à Gorges (Loire-Atlantique), décédé à Nantes le 2 décembre 1971. Sous le nom de « Charlotte Bruneau-Madras », elle a écrit et publié plusieurs recueils de poèmes : « Poétiquement Vôtre », « A tout coeur », « Battements d’elle » et « L’Ecrit du Coeur » dont voici un extrait dédié à sa grand-mère Maria FRAPPIER, dont les 3 fils étaient partis à la guerre, celle de « quatorze » :

 

On m’a conté cette histoire, naguère,

Souvent j’y pense et ne peux l’oublier

Lorsque survint « en quatorze » la guerre

Dame Douleur entra dans le foyer

Où trois garçons devaient prendre les armes

En attendant un meilleur avenir,

Pour la maman commençaient les alarmes,

Combien d’entre eux allaient lui revenir ?

Elle suivait les combats de Champagne

Devant le Christ en priant à genoux,

Elle disait : « Ah ! maudite Allemagne

Qui prend mes fils ! Enfants où êtes-vous ? »

Ne sachant plus où puiser son courage

Elle entreprit la longue marche à pieds

Qu’elle appelait son « cher pèlerinage »...

Qui consistait, cailloux dans ses souliers,

A faire ainsi plus de vingt kilomètres,

Aller... Retour... au lieu-dit « Bourgenay »,

Par son martyr, pensant sauver les êtres,

Car le miracle, un jour, Dieu le permet !

 

Et tous ces fils revinrent de la guerre

Cette héroïne était Maria FRAPPIER,

Je l’ai connue... elle fut ma grand-mère,

Souvent j’y pense... et ne peux l’oublier !

 

Charlotte MADRAS et Yves Joseph BRUNEAU ont eu deux enfants :

2a) Charles-Yves Joseph Germain André Gabriel BRUNEAU, né aux Essarts le 2 octobre 1943, marié d’abord à Marcelle LUCAS, née aux Essarts, puis à Catherine X. Dont :

3a) Florence BRUNEAU, née du premier mariage à Nantes le 20 mai 1967.

2b) Jean-Paul Christian Marcel BRUNEAU, né aux Essarts le 17 juin 1949, marié à Marie-Thérèse BOSSARD, née à Vendrennes le 10 janvier 1950, dont :

3a) Rodolphe BRUNEAU, né à La Roche-sur-Yon le 22 juillet 1975.

1b) Charles MADRAS, né aux Essarts le 19 juin 1923, inhumé aux Essarts le 27 juillet 2005. Il avait épousé Renée FILLON (tante de François FILLON), dont :

2a) René Charles MADRAS

2b) Brigitte MADRAS, qui épousa François PRUD’HOMME.

1c) André MADRAS, né aux Essarts le 21 mars 1927, y décédé le 12 décembre 1995. Il avait épousé Gisèle GUÉDON, dont :

2a) Chantal MADRAS

2b) Fabienne MADRAS

1d) Gabrielle MADRAS, née aux Essarts le 24 mai 1929, décédée à Houeydets (Hautes-Pyrénées) le 7 décembre 2000. Elle avait épousé d’abord Franck AUGÉ, puis Robert SÉGUINOT et enfin Jean-Dominique POURTAIL.

2a) Catherine AUGÉ

2b) Caroline AUGÉ

6°) Emile André Félix FRAPPIER, né à Poiroux le 7 septembre 1901, décédé à Nantes le 8 décembre 1985. Forgeron. Il avait épousé à Poiroux le 1er juin 1926, Eugénie Adeline Henriette DELAIRE, née à Poiroux le 14 janvier 1908, couturière, décédée en 1982, fille de Maurice Félicien DELAIRE, débitant, et de Léontine Henriette GRELLIER.

1a) André FRAPPIER, né à Poiroux le 14 mai 1927.

1b) Eugène Clément FRAPPIER, né à Poiroux le 8 avril 1930, marié à Nieul-le-Dolent le 1er mars 1954 à Monique GUIGNARD, née à Nieul-le-Dolent le 17 février 1931, dont :

2a) Loïc FRAPPIER, né aux Sables d’Olonne le 5 septembre 1959.

1c) Yolande Paulette Eugénie Mauricette FRAPPIER, née à Poiroux le 27 juin 1936, décédée à Villepinte (Seine-St-Denis) le 1er août 1962. Elle avait épousé à Nieul-le-Dolent le 6 mai 1958, Louis Augustin René OUVRARD.

2a) Eric OUVRARD, né en 1962.

2b) Catherine OUVRARD, jumelle de Eric ; elle épousa Alain DARBONVILLE, fils de Claude DARBONVILLE et d’Annick ROUILLARD, dont :

3a) Claire DARBONVILLE

3b) Arnaud DARBONVILLE

3c) Cécile DARBONVILLE

7°) Raymond Félix Marcel FRAPPIER, né à Poiroux le 31 mars 1903, forgeron. Il y épousa le 23 novembre 1926, Olive Suzanne Rose HERBERT, née à St-Hilaire-de-Talmont le 10 janvier 1903, fille de Aimé Pierre HERBERT, cultivateur, et de Marie Rose Florentine TESSON.

8°) Joseph Léon Alfred FRAPPIER, né à Poiroux le 26 mai 1905, y décédé le 21 juillet suivant.

9°) Marie Louise Gabrielle FRAPPIER, née à Poiroux le 17 juillet 1906, y décédée le 20 septembre suivant.


11. Claude Clément Félix FRAPPIER, forgeron, né à Poiroux le 11 octobre 1891, y décédé le 25 novembbre 1965 ; il avait épousé à Nieul-le-Dolent le 5 juillet 1921, Joséphine Octavie Anne CANTIN, y née le 2 décembre 1895, fille de Jean CANTIN et de Rose BOURU. Ils eurent au moins un fils qui suit.


12. Claude Octave Emile Moïse FRAPPIER, forgeron, maréchal, né à Poiroux le 6 novembre 1922, décédé à La Roche-sur-Yon le 29 août 1999 ; il avait épousé à Nieul-le-Dolent le 6 novembre 1946, Madeleine Edmonde Eugénie Marie ANNE, y née le 19 février 1927, dont :

1°) Jean-Claude FRAPPIER, qui suit.

2°) Dominique Claude Jean Albert FRAPPIER, né à Poiroux le 31 janvier 1952 ; il y épousa le 26 janvier 1974, Martine Mauricette Marcelle Renée ROBIN,  dont :

1a) Gérald FRAPPIER, enseignant, né à La Roche-sur-Yon le 8 février 1978 ; il épousa en juillet 2001, Karine BROCHET, secrétaire médicale, née à Cholet le 10 janvier 1974, dont :

2b) Léa FRAPPIER

1b) Christelle FRAPPIER, née le 19 octobre 1980.

3°) Pascale Marie Annick Madeleine FRAPPIER, née à Poiroux le 26 avril 1962 ; elle y épousa le 12 septembre 1987, Philippe Pierre BÉHIN, dont :

1a) Marianne BÉHIN

1b) Jean-Christophe BÉHIN, né en 1991, décédé accidentellement le 15 juin 2007.


13. Jean-Claude Eugène Octave FRAPPIER, né à Poiroux le 9 août 1948 ; il y épousa le 9 novembre 1971, Raymonde Gabrielle Thérèse ARNAUD, née à La Roche-sur-Yon le 13 juin 1947, décédée le 18 juillet 2018.


14. Sébastien FRAPPIER, ingénieur PSA Peugeot Citroën en Slovaquie ; il épousa le 17 octobre 2006, Katarina VASILOVA, adjointe RH, née Michalovice (Slovaquie) le 21 mars 1979, dont :

1°) Rémi FRAPPIER, né à Hainburg (Autriche) en 2010.

2°) Marina FRAPPIER






 

Rameau de Beauséjour

 

Poiroux

 

Recherches : Christian Frappier

 

  

 

1. Pierre FRAPPIER, fut le père d’au moins un fils qui suit.

 

2. Pierre FRAPPIER, décédé à Beauséjour de Poiroux le 8 messidor an XIII (27 juin 1805).  Il est dit fils de Pierre FRAPPIER, et mari de Marie Anne CHOPIN, sur la déclaration de Jean CHOPIN, laboureur, 68 ans, son beau-père, Pierre BRIANCEAU, 39 ans, tisserand, son beau-frère. Il avait épousé Marie Jeanne CHOPIN, fille de Jean CHOPIN, dont au moins :

1°) Pierre FRAPPIER, qui suit.

2°) Claude FRAPPIER, né à Poiroux le 5 messidor an V (23 juin 1797), baptisé clandestinement par Monsieur CHABOT, curé d’Aubigny, nommé par Claude MATHÉ, domestique à St-Hilaire-de-Talmont, et Marie Jeanne GUÉRINEAU d’Avrillé.

 

3. Pierre FRAPPIER, né à Poiroux le 24 décembre 1792, y décédé, à la Berthomelière, le 1er décembre 1815. Laboureur. Il avait épousé à Poiroux le 31 décembre 1813, Louise MATHÉ, née à St-Avaugourd-des-Landes le 17 fructidor an III (3 septembre 1795), fille de Jacques MATHÉ, journalier, et de Marie Anne GOUINEAU. Mariage en présence de Pierre CHOPIN, journalier, 46 ans, oncle de l’époux, Jean CHOPIN, 58 ans, journalier, aussi son oncle, et Pierre BRIANCEAU, 47 ans, tisserand.

A noter que l’épouse est la cousine germaine de Pierre MATHÉ, époux de Marie Anne ROBIN, qui sont les parents de Marie Rose MATHÉ, mariée à St-Avaugourd-des-Landes le 10 juillet 1849 à Jacques FRAPPIER (Branche du Plessis).

1°) Pierre FRAPPIER, né à Poiroux le 18 octobre 1814, y décédé le 3 novembre suivant.